Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

COVID: les mesures prises ne répondent pas à des impératifs de santé publique

Audience de l'article : 721 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
D'habitude, je n'aime pas être trop catégorique dans mes opinions,mais là j'en ai marre d'entendre des contre-vérités sur la COVID.

Cet article, pour ceux qui croient encore que les gouvernements prennent les mesures restrictives actuelles pour la santé publique.


La réalité de la mortalité de la COVID:

La COVID tue dans 77% des cas les plus de 75 ans.

https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/


A l'échelle de la France:

Les plus de 75 ans (6.4 M de personnes) représentent environ 10% de la population totale ( 67.4 M de personnes).

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381474

Soit 61 M de personnes de moins de 75 ans (90 % de la population).



La COVID a tué environ 102 000 personnes.

https://fr.statista.com/statistiques/1101324/morts-coronavirus-monde/

Donc environ 23 500 personnes de moins de 75 ans.


Et donc, la mortalité de 90% de la population (les moins de 75 ans) est de seulement 4 personnes pour une petite ville de 10 000 habitants !  (=23 500 / 61 000 000)

Il ne faut pas se tromper sur les ordes de grandeur.

Faut-il handicaper/bloquer toute l'économie d'une petite ville pour 4 morts ?

Le risque est tout aussi sinon plus de voir 4 petits commerçants (ex:restaurateurs) se suicider ou des malades autres mourir car n'ayant pas vu un médecin à temps.

Ne rien faire économiquement est donc la bonne chose à faire.


Attention: cela ne veut pas dire qu'il ne faille rien faire.

Il faut faire beaucoup au contraire, mais uniquement sur le médical: hôpitaux, personnel soignant, recherche, vaccins...

Mais ne toucher aucunement à l'économie.

Ce sera tout aussi/plus efficace.

Et de toute manière, plus efficient.
Pour rappel: une journée en soins intensifs coûte environ 3000 €/jour.
A comparer avec les centaines milliards de dettes qui vont être générées.


_________

L'espérance de vie:

L'espérance de vie en France est d'environ 82 ans. 
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383446

Comme montré ci-dessus, les mesures bénéficient dans l'immense majorité des cas aux plus de 75 ans.

En d'autres termes, le résultat, collectivement, des mesures actuelles est de faire gagner que quelques trimestres d'espérance de vie aux plus de 75 ans.

En contrepartie, les coûts économiques de la COVID sont énormes.

Les dettes étatiques qui sont émises actuellement hypothèquent l'avenir économique d'une ou deux générations, soit 10 à 20 fois plus de personnes et pour toute une vie.

Ce n'est pas raisonnable.


__________

Pourquoi ne ferme-t-on pas les routes depuis des années?

Le nombre de morts sur les routes (donc a priori des moins de 75 ans) a été d'environ 23 000 sur les 7 dernières années.
Soit autant de morts de moins de 75 ans que la COVID en 18 mois.

Le risque pour un conductuer moyen (12 000 km/an) est donc environ 4.5x plus faible sur la route qu'avec la COVID.
2x plus faible pour un gros rouleur.

C'est certes plus faible mais du même ordre de grandeur.

En aviez-vous conscience?
Etes-vous prêt/capable de ne plus prendre le volant? A arrêter votre métier?

Pourquoi l'état ne bloque-t-il pas la circulation depuis des années, à la manière de la COVID, le temps de trouver une solution?



Conclusion

Il a été montré ci-dessus est que le traitement économique actuel de la COVID est une aberration.

Nos chefs d'état sont 
  1. soit incompétents à manger du foin (ce que je ne crois aucunement, pas à ce niveau-là).
  2. soit les chiffres sont bidonnés et la réalité sanitaire est catastrophique (ce qui semble difficile, car bidonner des nombres de morts est visible)
  3. soit les chefs d'état ont des impératifs économiques premiers qui n'ont pas à voir avec l'intérêt général face à la COVID.
La vérité est ailleurs...

Voir les autres articles d'ObjectifEco pour mieux comprendre et commencer à réagir.
Poster un commentaire