Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Interview de M. WEIDMANN - la "mise en garde" allemande.

Audience de l'article : 1031 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L’interview récente (traudite en anglais) de M WEIDMANN, patron de la Bundesbank allemande est intéressante.

https://www.bundesbank.de/en/press/interviews/-it-would-be-counterproductive-economically-speaking-to-ease-the-restrictions-too-soon--855466


Il ne faut pas se tromper sur la lecture entre les lignes à en faire.

M. WEIDMANN ne demande pas l’assainissement des finances publiques des états de la zone Euro.

Il sait bien qu’avec des pays au-delà d'un ratio dette publique/PIB de plus de 120%, c’est virtuellement impossible, avec ou sans augmentation de taux.

(ICela est très bien expliqué par M. Steve KEEN dans son livre « Can We Avoid Another Financial Crisis? » que je recommande)


L'Allemagne est surtout en train de préparer sa sortie de l'Euro.


En se positionnant régulièrement en tant que champion de l'orthodoxie budgétaire, elle pourra dire plus tard:

"Je vous l'avais pourtant dit. Chez nous on a fait attention." (Ce qui est vrai...)

"Année après année, on a cédé à vos demandes d'assouplissemnt des règles de la zone Euro, mais sans réelles mesures de rattrapage dans les pays à risque." (Ce qui est vrai et faux, car irrattrapable de toute manière...)

"Maintenant, soit on fait ce que l'Allemagne préconise (ce qui ne sera ni acceptable, ni faisable par les pays du sud), soit on initie une sortie allemande de l'Euro. »

"Mais on ne veut pas de GERXIT, sauf si on nous contraint dans l’Euro."



Les autres pays accepteront le départ de l'Allemagne de l’Euro pour éviter le GERXIT.

Pour sauver la face, ce ne sera plus un abandon, mais un moyen de stabiliser la situation européenne.

Et les pays du nord aux finances saines suivront aussi vraisemblablement.
Poster un commentaire