Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thierry Seguin

Thierry Seguin

Passionné de trading et d’analyse technique depuis une vingtaine d’années, ma quête a été de développer et utiliser des outils qui me permettent à la fois de réaliser des gains convenables quelles que soient les conditions de marché, en privilégiant avant tout l’absence de pertes et la préservation du capital, tout en ne rendant pas cette activité trop chronophage ou incompatible avec un emploi salarié.

Essentiellement autodidacte, c’est par maintes erreurs et rencontres diverses (allant d’un escroc révélé sur le tard à des traders de talent qui vivaient à 100% de leur activité depuis au moins dix ans comme Dan Norcini, Benoist Rousseau, Gilles Leclerc, Eric Lefort ou Gwénaël Année), et surtout par une prise directe avec les marchés que j’ai pu peaufiner un système, ou plutôt une philosophie permettant de survivre au pire ennemi du trader, à savoir lui-même, avec pour premier objectif de ne plus faire partie de la grosse majorité des « traders » actifs particuliers qui perdent de l’argent.

Ma conviction est que le premier pas pour un apprenti trader souhaitant gagner de l’argent est d’apprendre à ne plus en perdre. Cela parait évident, et pourtant… pour y parvenir, avoir un plan de trade et un bon money management, connaitre ses forces et ses faiblesses personnelles face au marché pour trouver son propre style de trading, sont pour moi des éléments tout aussi vitaux que d’être capable de s’affranchir des conseils des autres et de réaliser ses propres analyses, seul face au marché et à soi-même.

Au delà du trading, un second centre d’intérêt pour moi est certainement la Communication Non Violente, de Marshall Rosenberg : un outil essentiel permettant de vivre des relations humaines fort différentes, après avoir pris conscience du conditionnement dans lequel nous enferment nos sociétés.

promospeciale

Ma sélection de 40 Small & Mid Caps retenues parmi une liste de 250 pour leur parcours haussier : 2021 sera bien plus sélective que 2020.

Audience de l'article : 920 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bonjour à tous,

2020 a été une année relativement facile sur le plan boursier : un krach franc et rapide, donc sans trop de pièges sous formes de faux rallyes haussiers, puis un appel d'air haussier constant provoqué par la chute exagérée de toutes les actions et alimenté ensuite par les injections des banques centrales, chèques aux particuliers et j'en passe... 

La conséquence a été une hausse de l'essentiel des actions et indices. En clair, on pouvait acheter presque au hasard un lot de valeurs, en suivant quelques signaux techniques basiques comme les ruptures de résistances obliques baissières, et on avait de bonnes chances de finir l'année dans le vert.

L'année 2021 semble se montrer beaucoup plus exigente. L'euphorie haussière qui faisait grimper tout et n'importe quoi de manière indifférenciée (voir la courbe des Non Performing Stocks qui montait sans arrêt aux US) semble s'être arrêtée quelque part en janvier 2021. Depuis deux mois, de nombreuses Small Caps ont entamé un mouvement de correction, qui pouvait d'ailleurs être anticipé grâce aux puissances cycles : j'en parlais déjà dans les toutes premières lettres hebdomadaires à mes abonnés. Les signaux sont moins clairs, avec beaucoup de pièges et de faux départs, notamment sur l'UT Jour, unité généralement la plus suivie par le petit porteur.


Dans cet environnement, il convient donc de prendre du recul en se montrant plus sélectif. Etant donné que de nombreuses Small Caps ont interrompu leur course ascencionnelle rectiligne pour amorcer des retracements, parfois profonds, on pourrait se dire que la fête est finie. Pourtant, les beaux dossiers n'ont pas disparu, et une partie non négligeable de titres continue leur parcours haussier, avec encore une excellente bougie trimestrielle pour cette fin de T1 2021.


Je vous ai donc sélectionné 40 valeurs, dont le parcours haussier des douze derniers mois ne se dément pas, et dont le graphe ne présente pas encore de signe de surchauffe pour le moment. La pratique du momentum étant de se dire que, tant qu'on n'a pas d'alerte baissière sur les UTs inférieures, la probabilité est la poursuite de la tendance, il me semble judicieux de marquer un temps d'arrêt en cette fin de trimestre afin d'examiner cette liste pour le début du second : elle aura peut-être plus de chances de surperformer à nouveau que la plupart des titres qui végètent depuis le 1er janvier...

Je vous en fais donc une description rapide dans cette vidéo de 30 mn où je passe en revue l'ensemble de ces 40 valeurs. Je n'y aborde pas vraiment l'aspect fondamental, où j'aurais du faire une vidéo de plusieurs heures, bien indigeste. A vous de faire votre propre tri à partir de cette première liste, et de ne retenir que les valeurs qui vous semblent devoir être les futures pépites de notre fin d'année. Je vous laisse donc en compagnie de ces 40 valeurs.

Ali Baba. 
Poster un commentaire