Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Engin-ear

Engin-ear

Passionné par l'économie et la finance.

La réligion nous dit ce que nous devons être, la loi nous dit ce que nous ne devons pas être, l'économie nous dit ce que nous sommes réelement.
.

Tous les commentaires de ce membre (48 publications)
Derrière les reflexions publiques sur la nationalisation des écoles, je vois surtout des agitations des services marketing qui cherches désesperement du chiffre d'affaires additionel pour les actionnaires.

Quant à l"'école en ligne", le concept est déjà proche de la maturité depuis des décennies grâce aux cours par correspondance. Digitaliser ce concept est une question de quelques dizaines de millions d'euros bien mis. Le chiffre d'affaires potentiel étant très faibles, les acteurs en place ont sans doute peur financièrement d'aller on-line.


Mille pardons.

Je me suis relu - plein de fautes... 

Mais, j'espère, l'idée est visible.
Le communisme que vous évoquez ici est tout simplement du vieux bon feudalisme en version 2.0.

Plus de classe moyenne. 

Seulement de très riches et puissants qui font la loi et les immenses masses de travailleurs qui burinent les terres de leurs barons (comprenez : moyens de productions).

Pas de propriété privé pour les travailleurs, pas de compte en banque, pas d'immobilier protégé par le baron.

Est-ce une certitude? Non.

Est-ce un risque? Oui, car l'argent digital émis par les banques centrales se transformera en dette de tous et constituera une sorte de nationalisation.

Vous voulez vous cachez au Panama? Pffffff.


Merci pour l'article, un thème d'actualité.

Quelques idées de ma part : les banques centrales ne produisent pas les socialistes, elles produisent la classe moyenne.

Depuis 1970x, les banques privées jouaient ce rôle, par l'émission de crédits faciles.

On est arrivée au point où les banques privées ont tellement saturé la planète de crédits qu'elle se heurtent contre les contraintes de solvabilité.

C'est donc aux banques centrales de reprendre ce rôle.
Il n'est pas clair si Dan Bilzerian souffre personnellement de cette situation.

On voit qu'il est "Chairman/CEO/Founder" d'Ignite, on ne sait pas s'il a mis plus de $1M de fonds personnels dans cette société.
 
Et 1 million USD est de la monnaie de poche pour lui vu les taxes foncières en US.

Il a peut être fait la société uniquement pour plus de buzz.
J'a été expat moi-même pendant plusieurs années.

Je parle couramment 3 langues.

J'ai l'honneté intellectuelle de reconnaître les forces et les faiblesses de tout Etat, Entreprise et Personne, y.c. moi-même.

J'aime beaucoup lire les auteurs de ce site, parce qu'ils ont le courage et l'originalité absentes dans les médias traditionnels.

Je ne partage pas tout ce qui est publié ici, mais c'est souvent éclairant ou amusant.
Ce tableau (brut-brut / net-net) est une surprise uniquement pour les salariés français qui n'ont jamais pris la peine de lire complétement leur propre fiche de paie.

Voyez-vous, les chiffres c'est ennueux et fatiguant pour la majorité des gens.

Mais je trouve que votre analyse s'arrête trop vite.
Que le système est lourd et désespère les gens créatifs et ingénieux - soit!

Il y a quand même des choses à dire sur la contre-partie.

Sur le plan purement quantitatif, les dépenses santé au réel sont plutôt en harmonie avec les cotisations.

Les cotisations retraite est une chose beaucoup plus incertaine, avec des risques de haircut, mais c'est plus certain que l'avenir des bourses.

Quand à la sécurité, je ne vois pas en quoi la France est fondamentalement différente des autes pays développés.










Le sort de Hong Kong nous rappelle que la sécurité souveraine est un des sujets majeurs... Cela a été oublié dans nos pays qui profitent de la.paix depuis 75 ans.

Faut pas pleurer son sort : HK est trop minuscule pour en faire une généralisation significative. Ce n'est pas un modèle pour tous. Un bon climat et une excellente gouvernance ont porté son succès.
Maintenant cela va probablement couler comme Atlantide.

Je me dis que les hongkongais les plus riches pourraient s'installer confortablement à Monaco.
Je suis fortement interpellé par le thème et le raisonnement.

Je surveille avec beaucoup de curiosité le développement des solutions domotiques, mais j'avoue que que je peine à identifier des applications pertinentes pour un particulier.

Que les entreprises installent des boitiers pour obtenir des gains financiers en gérant par exemple l'éclairage, je comprends.

Mais l'intérêt économique pour un particulier me semble faible, voire négatifs. Si on est l'inspecteur Gadget dans l'âme, Ok. Mais c'est donc une passion personelle.


Les assurances c'est encore un sujet spécial. J'ai lu tellement d'articles sur internet que les assurances refusaient dans certains cas de rembourser les sinistres banales. Et encore des refus de rembourser les pertes d'exploitation des entreprises pour cause de Covid... Bref, l'attestation d'assurance ne garantirait pas le remboursement. 



Les nouvelles technologies provoquent de la méfiance, c'esr vrai, mais cela se solde toujours par un éternel arbitrage coût-bénéfices.

Quant au petit vandalisme, pourquoi doit-il éviter Waymo en particulier? Cela doit donner un petit gout de safari aux malfaisants.
«DébutPrécédent12345SuivantFin»