Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gilles Janssen

Gilles Janssen

Amoureux de la vie et passionné par la finance, ma conception de la vie est qu’elle ne se vit pleinement qu’à condition d’être libre, càd libre de nos schémas mentaux et donc également des attentes diverses, internes et externes, qui pèsent sur nous. Est-ce réellement atteignable ? Aucune certitude… mais s’en rapprocher me passionne.

Pour les attentes internes, chacun sa m***** et doit créer sa propre voie. Pour les attentes externes, je ne vois que trois façon d’y arriver : L’acceptation totale de sa condition, se retirer loin de tout (idéalement en groupe qui partage ta vision) ou l’indépendance financière. Je me suis lancé dans cette troisième option.

Plus pratiquement, j’ai 15 années d’expérience dans la finance et quelques expériences d’entreprenariat, dans l’immobilier principalement mais également une en e-commerce.

Chacun doit construire sa vérité, que ce soit en ce qui concerne la gestion de son patrimoine ou dans la vie en général, et j’espère que mes réflexions vous permettront d’enrichir les vôtres.

« L’expérience compte plus que le résultat… …qui de toute façon nous dépasse et ne nous appartient pas »









 

promospeciale

Se recoder et se permettre de créer

Audience de l'article : 870 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Je poursuis ici la description du processus débutée ici et vais à présent aborder la manière dont on peut se recoder pour arriver à créer de manière moins inconsciente.

Il faut ici commencer par clarifier un malentendu fréquent au sujet de la vie, à savoir que la vie n’est pas une découverte mais une création.

Concrètement, l’acte de créer se déroule à partir des 3 parties de notre être: âme (pensée), esprit (parole) et ensuite corps (action). Lorsque nous sommes alignés au niveau de ces 3 parties, on permet alors à l’énergie de se matérialiser et à la création de se dérouler : La pensée crée l’intention, l’intention crée la parole, la parole crée l’action. L’action crée le résultat.

Pour les rationnels qui douteraient, je rappellerai ici que le fameux E=MC² d’Einstein signifie que l’énergie = la masse x une constante au carré. Il a également dit que : 

« Tout est énergie et c'est aussi simple que cela. Mettez en phase les fréquences de la réalité souhaitée et cette réalité doit aboutir. Ce n'est pas de la philosophie, c'est de la physique. » – Albert Einstein


Nikola Tesla avait également dit :

« Si vous voulez trouver les secrets de l'univers, pensez en termes d'énergie, de fréquence et de vibration » - Nikola Tesla

Si c’est aussi simple, vous me demanderez sûrement pourquoi la création ne se passe pas aussi facilement ? Pourquoi y a-t-il autant d’échec ? En fait, il n'y a pas d'échec car nous créons déjà exactement ce que nous vibrons et donc ce que nous voulons. Vous serez probablement nombreux à ne pas être d'accord avec cela mais c'est pourtant un fait (voir mon précent article concernant le passage de la victimisation à la co-création). 

En revanche, il y a toute une série de mécanismes qui font qu'entre ce que l'on souhaite consciemment et la vie que l'on crée dans ce plan, il peut y avoir un décalage :

1)  Nos peurs inconscientes. Si on crée avec peur, on vibre cette peur et elle se matérialise. Et souvent, vouloir fortement quelque chose témoigne d’une peur sous-jacente car un désir n’est en réalité que l’opposé de la peur (avoir peur de l’opposé).

C’est pourquoi il est si important de scanner notre inconscient et de se débarrasser de nos peurs. Sans cela, il n’y a pas de « création » mais uniquement « réaction » (dont vous remarquerez que ce sont des anagrammes).

Et c’est également pourquoi les stratégies visant à essayer de réduire notre malheur plutôt que de vivre sa vie en cherchant à créer notre bonheur sont dondamnées à l'échec... …tout comme une stratégie de placement cherchant à limiter les pertes ne peut pas mener au développement d’un patrimoine.

Une fois débarrassé de nos peurs, on peut enfin (re)devenir passionné, ce qui ouvre alors en grand les portes de la réalisation de notre soi.


2) Le manque d’intégrité. J'entends par là qu’on est parasité par les énergies ambiantes (nos proches, la société,…). Tout type d’information qu’on ingurgite. Le fait qu’on ne soit pas seul est ce qui fait que des oppositions surviennent (voir ci-dessous).



3) Nos souhaits de création sont souvent au niveau de l’avoir et non de l’être. Dans ce cas, il convient de les transposer du faire à l’être. Pourquoi ? car « Faire » est une fonction du corps alors qu’« Etre » est une fonction de l’âme. Vous devez donc vibrer l’état d’être pour avoir et non l’inverse.

C’est d’ailleurs ce qui explique que notre corps reflète en permanence l’état d’être de notre âme qu’il est important d’écouter ce que notre corps nous dit au travers des maladies chroniques.

« Nos corps sont les instruments par lesquels nos âmes jouent leur musique” – Albert Einstein

Pour terminer sur le sujet de l’avoir, je cite :

"La racine de tous nos maux vient de l’étouffement de l’être par l’avoir. Etre, c’est être libre de l’avoir sous toutes ses formes" - Arnaud Desjardins

Pour cela, je ne pense pas qu’il faille renoncer à quoi que ce soit. L’observation récurrente que la satisfaction d’un besoin matériel ne fait que laisser la place au suivant fait, qu’au fil du temps, on les mettra de côté comme un enfant abandonne ses jouets en grandissant.


4) Changer constamment d’avis sur ce que l’on veut. Le processus de création n’est pas immédiat et :

- notre impatience fait qu’on change souvent d’avis en cours de route et qu’on se décourage en cas d’opposition. Un moyen de surpasser cela est de transformer ces oppositions en occasion de confirmer que c’est ce que l’on veut.

- notre manque d’amour propre/de confiance en soi fait qu’on croit ne pas mériter ce qu’on a choisi et/ou on en reste au stade de la pensée. On n’ose pas l’exprimer en parole ou en acte. On n’ose pas faire le premier pas vers ce qui nous semble qu’on est. Voir à nouveau le précédent article sur ce point.

Avant de passer à l’étape de création consciente, il est donc important d'être stable dans ce que l'on veut. Quelles émotions souhaitez-vous expérimenter ? A vous de voir ce qui vous fait vibrer... 

Je vous souhaite d'en faire l'expérience. Comme j'en ai parlé au début de mes articles, c'est un processus itératif car au plus vous avancerez au plus vous découvrirez de choses dans votre inconscient. N'oubliez jamais que le voyage compte plus que la destination !

En parlant de destination, voici qui clôture ce que j'avais à partager pour l'instant sur le sujet. Pour continuer d'échanger ou pour ceux qui souhaiteraient approfondir l'un ou l'autre point:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.












Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Engin-ear samedi, 06 juin 2020 19:22 Posté par Engin-ear

    Je persiste, Charles, il faut 18 mois de travail personnel.

    Qu'une nouvelle connexion neuronale demande 2 mois... je n'y pensais pas, tu as sans doute raison.

    Mais cette nouvelle connexion est encore trop fragile à 2 mois pour annoncer un recodage réussi.

    Quand je parle de 18 mois, je parle de 18 mois de travail personnel dans notre intérieur. C'est entre nous et notre vérité absolue.

    Quand certains remplacent leur motivation et détermination personelles par une illusion créée par un coach payant, ils achètent une illusion. Mais ce n'est pas grave. Il n'y a pas de loi qui interdit de gaspiller son propre argent.



  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 06 juin 2020 10:55 Posté par Charles DEREEPER

    super article

    600 lectures. mais je suis certain que ces 600 personnes ont du aimer !

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 06 juin 2020 10:54 Posté par Charles DEREEPER

    Non. pas 18 mois. Il est prouvé qu'il faut entre 62 et 68 jours pour créer une connexion neuronale nouvelle. donc environ 2 mois pour créer un comportement qui s'automatise. maintenant, la répétition régulière ne parvient jamais à effacer le karma, les boucles transgénérationnelles. c'est le but de la vie sur terre que de passer à la casserrolle émotionnelle de nos familles. 18 mois n'ont aucune chance; et les nombreux psy et coachs vérolés qui vendent cette saucisse, mentent... eux mêmes d'ailleurs dans leur vie perso quand on creuse, ne tiennent pas la route. J'ai bousculé plus de 20 psy pour trouver un premier intervenant au bout de 2 ans capable d'apporter aux clients du groupe stratégie de vie pro et perso. Il n'y a rien de plus facile que de bousculer un psy qui a certes des connaissances, mais une expérience de la vie non achevée. Il suffit de taper sur son surmoi... le surmoi étant le marqueur premier du karma. ca prend que quelques minutes pour décapsuler n'importe quel pseudo pro... qui perdra les pédales sans meme comprendre ce qui se passe en lui en temps réel...

  • Lien vers le commentaire Engin-ear jeudi, 04 juin 2020 15:01 Posté par Engin-ear

    Se recoder... pour tromper son destin. J'ai entendu qu'il faut ~18 mois de répétitions régulières pour se recoder.

    La création... à ne.pas confondre avec la fabrication, l'acte beaucoup plus mécanique et ennuyeux. Je me demande dans quelle mesure l'ennui existentiel pousse l'homme à créer, pour éviter l'ennui mortel de tous les jours.

    Les vibrations... Oui, il y a des théories physiques la-dessus, mais qui s'appliquent au niveau subatomique. L'homme étant un assemblage macroscopique d'atomes, quelle.applicabilité des formules du type e=mc2?