Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Gilles Janssen

Gilles Janssen

Amoureux de la vie et passionné par la finance, ma conception de la vie est qu’elle ne se vit pleinement qu’à condition d’être libre, càd libre de nos schémas mentaux et donc également des attentes diverses, internes et externes, qui pèsent sur nous. Est-ce réellement atteignable ? Aucune certitude… mais s’en rapprocher me passionne.

Pour les attentes internes, chacun sa m***** et doit créer sa propre voie. Pour les attentes externes, je ne vois que trois façon d’y arriver : L’acceptation totale de sa condition, se retirer loin de tout (idéalement en groupe qui partage ta vision) ou l’indépendance financière. Je me suis lancé dans cette troisième option.

Plus pratiquement, j’ai 15 années d’expérience dans la finance et quelques expériences d’entreprenariat, dans l’immobilier principalement mais également une en e-commerce.

Chacun doit construire sa vérité, que ce soit en ce qui concerne la gestion de son patrimoine ou dans la vie en général, et j’espère que mes réflexions vous permettront d’enrichir les vôtres.

« L’expérience compte plus que le résultat… …qui de toute façon nous dépasse et ne nous appartient pas »









 

promospeciale

Ma stratégie de gestion de patrimoine en 2020

Audience de l'article : 1800 lectures
Nombre de commentaires : 8 réactions
Bonjour et bon début de semaine à tous,

Je continue ici la redéfinition de ma stratégie de gestion de patrimoine débutée ici :
http://www.objectifeco.com/riche-rentier/argent/senrichir/gerer-son-patrimoine-en-2020-compte-en-banque-placements-et-emotions.html

Afin que cela parle à tout le monde, un résumé grossier de la vision macro long terme évoquée jusqu’ici est que la zone euro est devenu le Japon des 20 dernières années sans la force de ses exportations ni sa rigueur, que les USA sont définitvement rentrés dans le piège de la trappe à dette et que la Chine est en passe d'assoir son hégémonie de première puissance mondiale. Les forces déflationnistes sur l’économie de la zone euro vont d'ailleurs devenir d'une force sans précédent.

Depuis la rédaction de mon dernier article, je constate que la FED a également pris acte de la mort du marché des REPO en refinançant la demande de dollars directement via les différentes banques centrales :
https://www.federalreserve.gov/newsevents/pressreleases/monetary20200331a.htm

Je ne reviens pas sur les statistiques du chômage US, déjà commentées sur OE. Je retiens juste que cela confirme bien l’analyse menée jusqu’à présent au travers mes différents articles.

Aussi, il est important de garder à l’esprit que je ne donne pas de conseil mais ne fait qu’exposer ici ma vision macro de la situation et vous explique comment j’ajuste ma stratégie de gestion de patrimoine en fonction. Vous êtes évidemment seul responsable de vos choix d’investissement.

Pour en venir à ma stratégie, elle repose sur deux fondements :

1)      L’allocation des actifs entre les différentes classes explique 80% de la performance d'un portefeuille. Ceci a été démontré par plusieurs études dont Ibbotson and Kaplan "Does Asset Allocation Policy Explain 40, 90, or 100 Percent of Performance?".

2)      Bien qu’il soit quasi impossible de battre le marché à long terme, il est en revanche possible d’en exploiter les inefficiences de court terme. Il existe différentes façons de jouer cela. Par exemple, Loic Abadie utilise brillamment une méthode au niveau micro-économique qui consiste à tirer profit du manque de liquidité des small caps en exploitant les inefficiences de valorisation de court terme des actions. Vu le contexte récessioniste qui nous attend, les boulversements géopolitiques en cours et la forte proprension d'intervention des banques centrales, je m'attends à ce qu'il y ait une volatilité importante entre certaines classes d'actifs pendant les mois qui viennent et pense qu'il sera clé d'être présent où il faut quand il faut pour ne pas se faire laminer son patrimoine. Il m’a donc semblé pertinent d’adapter la gestion de mon patrimoine afin d’exploiter les inefficiences de marché au niveau macro-economique durant cette période.

Ma stratégie consistera donc à:

- limiter au maximum les interventions humaines pour pouvoir se concentrer sur leur qualité car les mois qui viennent risquent d'être riches en émotions. Il faut donc pouvoir les consacrer là où leur impact est le plus important: sur la segmentation et le choix des classes d’actif.
- Au sein de chaque classe d’actif, le choix s’effectue en suivant la logique de retour à la moyenne de long terme. Cela consiste donc à identifier les actifs actuellement sous-évalués mais qui devraient toujours être présents en sortie de récession.

Voilà pour la big picture. Plus pratiquement, voici donc comment je structure mon patrimoine actuellement :

1)      Une réserve d’urgence (6 mois des dépenses) en cash en EUR (devise de résidence) et petite partie en CHF

La suite concerne l’allocation de mon patrimoine financier net (i.e. hors dette, hors immobilier,…). Les actifs sont listés par durée de détention prévue :

2)      15% d’obligations gouvernementales chinoises

Durée de détention prévue : Indéterminée – Dépendra de l’inflation en Chine

3)      10% d’exposition à l’or physique hors circuit bancaire.

Durée de détention prévue : Indéterminée

4)      20% tracker sur pétrole. En cours d’achat.

Durée de détention prévue : 3 à 5 ans

5)      15% USD. Sera converti en or si on recasse franchement les 1700 USD/once mais cette part ne sera détenue que sur du court terme.

6)      15% GBP

7)      10% AUD

8)      15% actions, principalement actives en Asie. Plus de détail dans un prochain article sur ce point.

Les devises seront progressivement converties en actions au fur et à mesure que la tempête avancera.

L’objectif de cette stratégie est de conserver le pouvoir d’achat de mon patrimoine le temps des turbulences et d’arriver à être positionné sur les bons actifs en sortie de crise pour viser un accroissement de patrimoine dès la reprise. Je précise également que mon revenu principal est en euro et mon appétence au risque est moyenne (pas joueur de poker, mais comprends qu’une stratégie se joue sur plusieurs trades, des gagnants et des perdants).  Enfin, je résonne hors fiscalité car je réside dans un pays à fiscalité favorable sur le capital.

Des commentaires ? N’hésitez pas directement ci-dessous ou via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Enfin, gérez vos émotions, restez positif et profondément humain car la vie ne fait qu’avancer au mieux pour l’évolution de la conscience universelle. Après la pluie, vient toujours le beau temps !
Poster un commentaire

8 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Gilles Janssen lundi, 13 avril 2020 11:52 Posté par Gilles Janssen

    Bonjour,

    Pour répondre aux deux derniers commentaires:

    Tout investissement dans votre résilience personnelle me semble un bon choix mais, n'ayant pas de compétence dans ce domaine, je n'ai pas abordé ce sujet. 
    Concernant les terres agricoles et forêts, j'ai abordé le point dans un commentaire ci-dessous. A noter que je privilégerais davantage les forêts ou paturâges que les terres agricoles lessivées aux pesticides et engrais.

    Pour les obligations chinoises, vous répondez vous-même à la question sur le point de la confiance. Malheureusement, dans la situation actuelle, on ne peut plus se permettre de rechercher le meilleur cheval, mais le moins mauvais (où si qqn connaît le meilleur, qu'il nous en informe rapidement ! :-) ). De plus, je pars du principe que la nécessité conduira les décisions en la matière. Sur ce point, la Chine, qu'on l'aime ou pas, est la seule puissance économique avec des cartouches en réserve (taux positifs, excédents budgétaires,...) et un intérêt à avoir une monnaie qui tienne la route vu ses projets de route de la soie. 
    Pour les devises, les fintechs hors UE si les montants sont petits peuvent faire l'affaire. S'ils sont plus important, il semble plus intéressant de prendre une banque solide (cf articles précédents) hors zone euro ou, au minimum, dans un pays qui garantisse les dépôts en devises (Luxembourg,...). Pour les très gros montants, je partirais sur des fonds monétaires à courte marturité car ceux-ci ne sont alors pas comptabilisé au bilan de la banque et devraient donc ne pas être concerné par une faillite bancaire, mais attention aux frais...

    Concernant l'or, je ne veux pas faire de pub mais il existe à présent des solutions qui stockent votre or en Suisse et qui règlent le problème de liquidité en vous donnant un carte de crédit pour l'utiliser comme du cash. Google est votre ami...





  • Lien vers le commentaire Christophe vendredi, 10 avril 2020 10:43 Posté par fixou@hotmail.com

    Bonjour Gilles,

    Juste pour info suite à ta question :

    "Je ne sais pas ce que vous entendez par "type BAD"...", ou je parlais d'avoir en propore du tangible, immeuble, type résidence secondaire, terre agri et maison scondaire type BAD.

    BAD, c'est pour Base Autonome Durable, étant en une propriété hors ville où peuvent se rassembler une tribu en qq sorte. Cette propriété peut fonctionner quelques temps en autonomie ;

    Pour info/contexte, je suis en recherche de préservation de patrimoine familial, avec une recherche perso/familiale d'équilibre dans un système qui se transforme. Une sorte de "Transitionisme" - Je suis "Transitioniste" ahahah !
    (je rigole car le néologisme est pas tres beau, mais ca donne un touch)

  • Lien vers le commentaire Fabien mardi, 07 avril 2020 14:18 Posté par fmartot@gmail.com

    Bonjour Gilles,

    Je trouve la répartition du patrimoine sécurisante, bien que pour ma part je n'aurai que trop peu confiance en l'état chinois pour en détenir des obligations. je ne dis pas pour autant que j'ai beaucoup plus confiance en d'autres états, états de l'UE ou US...

    Question de grand débutant: je souhaite également acheter des devises (à définir, mais majoritairement en CHF, USD, GBP, AUD, CAD), quelle solution privilégiiée(= banque, organisme, plate-forme de trading), sachant que l'on parle d'environ 40KEUR à répartir en un panier de devises comme vous l'avez fait? 

    L'EUR commence à puer sévèrement, et nous avons pu constater ces derniers jours que si l'or joue son rôle de préservation de patrimoine, il est difficile d'acheter et vendre durant des périodes de crise (donc quel réel intrérêt d'en détenir? je ne suis plus si convaincu). merci pour le partage de vos réflexions!



  • Lien vers le commentaire Gilles Janssen lundi, 06 avril 2020 20:33 Posté par Gilles Janssen

    Timer le marché est impossible c'est pourquoi la bonne pratique veut de lisser vos cours d'achat et de vente en plusieurs bags.
    Pour la situation actuelle, cela dépendra évidemment de la durée du confinement.

  • Lien vers le commentaire Masadj lundi, 06 avril 2020 15:20 Posté par Max

    Effectivement, je pensais plus à la déflation liée à la recession certaine qui va suivre le déconfinement (choc de la demande).
    Les banques et les Etats ne peuvent qu'empecher une recession profonde et durable en évitant des faillites d'entreprises en nombre.
    La relance ne viendra que beaucoup plus tard, après une stabilisation de la situation (éviter le pire).
    La question centrale est celle du timing, à laquelle c'est difficile de répondre.
    Combien de temps durera la recession ?

  • Lien vers le commentaire Gilles Janssen lundi, 06 avril 2020 14:10 Posté par Gilles Janssen

    @Max - Concernant l'inflation, mon hypothèse de travail est qu'il n'y en aura pas tant que la BCE arrive à gérer la pression des taux sur la dette des pays du sud de l'Europe. En revanche, en cas de rupture, il y aura une inflation forte, raison pour laquelle il ne me semble pas opportun de conserver des crédits à taux variables ni de l'obligataire (hormis en Asie) pour le moment.

    @fixou
    Concernant l'immobilier, j'en ai parlé dans l'article précédent. A part la résidence principale et, à de rares exceptions près dans du locatif, je ne considère pas qu'il soit intéressant. La fiscalité, les règlementations et les emmerdes locatifs vont avoir raison de votre rendement si ce n'est pas déjà le cas. Quant à la conservation du capital sur 15 ans, cela me semble de plus en plus risqué comme pari vu le niveau de prix actuel. Aussi, attention aux pertes de revenus qui peuvent empêcher de rembourser le crédit.

    Les terres agricoles c'est une alternative pour rester riche mais pas pour le devenir. La faible liquidité de ce placement ne m'intéresse pas pour 12 ou 18 mois. D'un point de vue financier, cela s'adresse plutôt à des grandes fortunes pour que leur patrimoine traverse toutes les crises. 
    Ceci étant, si c'est pour votre résilience personnelle (permaculture), cela me semble une bonne idée tout comme l'équipement en outillage. 

    Je ne sais pas ce que vous entendez par "type BAD"...

  • Lien vers le commentaire Christophe lundi, 06 avril 2020 13:37 Posté par fixou@hotmail.com

    Bonjour à tous et bon début de semaine itou,

    @Gilles, Ok pour ton dispatch (meme si je n'ai pas les connaissances pour comprendre le coté Asiat), mais quid du tangible ?
    - Actifs immobilier, type BAD, terres agricole, outils, ...

    @Max, en effet que va t il se passer ? on parle d'inflation, mais entre les BC et le petrole on est plus sur de la déflation/stagflation que sur de l'inflation;
    Sauf peut etre alimentaire (mais ca semble ponctuel). 

    Perso, en plus d'un portefeuille diversifié, j'achete des outils, des moyens de productions (permagricoles) et je me forme ...

    Salutations à tous et toutes en ce debut de 4eme semaine de confination en Fr !

  • Lien vers le commentaire Masadj lundi, 06 avril 2020 12:42 Posté par Max

    Bonjour,

    Pour esquisser une gestion de patrimoine à moyen et long terme, il faut pouvoir répondre à une question simple mais pas facile : quid de l'inflation pendant et après l'épidémie ?
    Doit-on s'attendre à une déflation juste après la sortie du confinement et aussi de l'épidémie et pour combien de temps ?
    Cette question est posée aussi à tous les membres d'ObjectifEco.

    Merci par avance pour votre réponse à cette question qui, me semble-t'il n'est pas abordée ou pas assez.

    Cordialement.