Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

Le futur marché des véhicules électriques – les dernières prévisions du secteur

Audience de l'article : 5203 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Le mois dernier, Elon Musk, le bouillonnant co-fondateur de Tesla, a estimé que le secteur des véhicules électriques allait « certainement souffrir » du pétrole à bas prix– avec un baril de brut autours des 32 $ en cette fin février, en baisse de plus de 100 $ par rapport à il y a un an.

Tesla

Pourquoi investir dans une voiture électrique alors que les prix à la pompe sont aussi historiquement bas. ? Et bien sûr, aux Etats-Unis, les ventes d’utilitaires, de SUV et autres 4X4 énergivores ont fait un bond de 10% en 2015, pendants que les ventes de véhicules électriques ont plongé de 4%.

Toutefois, ne vous attendez pas à voir cette tendance perdurer, même si les cours du pétrole restent relativement bas. Une nouvelle prévision de marché de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) dresse un tableau optimiste pour l'avenir des véhicules électriques, avec un secteur qui va passer d'environ 1% des ventes annuelles mondiales de véhicules aujourd'hui – à 35% en 2040 – soit grosso modo 41 millions de véhicules. Voilà de quoi réjouir Elon Musk et les autres partisans des véhicules électriques. 

Après que ce soit une bonne nouvelle pour la planète, cela reste à voir. Car, nous le verrons plus bas, le secteur des véhicules électriques pause des enjeux en termes de coûts humains et environnementaux.

En attendant, quelles sont les principales prédictions du rapport ?

Tout d'abord, les ventes de véhicules électriques devraient vraiment s’accélérer après 2025. Dans le graphique ci-dessous, le vert représente les véhicules électriques : les BEV, pour Battery Electric Vehicle, sont les véhicules entièrement électriques comme les Tesla et la Nissan Leaf ; les PHEV, pour Plug-in Hybrid Electric Vehicle, correspondent aux voitures hybrides comme la Toyota Prius ; en gris, nous retrouvons tous les autres types de véhicules légers conventionnels.

Elec cars sales

Le rapport a identifié quelques facteurs qui accélèrent l’adoption des véhicules électriques :

- Le recours croissant aux allégements fiscaux et à d'autres politiques gouvernementales de soutien.

- La baisse rapide des coûts de fabrication des batteries, le composant le plus cher par rapport aux voitures classiques à moteur à combustion.

- La réduction du coût de cycle vie des véhicules électriques par rapport aux voitures traditionnelles.

- Le dernier facteur est lié au coût des carburants fossiles. Le rapport BNEF s’appuie sur une fourchette basse des estimations des prix du pétrole, par l'Energy Information Administration, qui table sur un baril entre 50 et 75 $. Des prix beaucoup plus bas pourraient ralentir, mais ne pas totalement stopper, la croissance du secteur des véhicules électriques, estime le rapport BNEF.

A mesure que la technologie s’améliore et que de plus en plus de véhicules électriques sont vendus, le coût des batteries va baisser de façon spectaculaire, souligne BNEF, tout comme le coût global des véhicules électriques (y compris leur consommation d’énergie pendant leur cycle de vie).

A terme, les véhicules électriques pourraient devenir moins coûteux que les véhicules à moteurs à combustion entre 2020 et 2030, estime le rapport.


La Chine est susceptible d'être le plus gros client pour ces véhicules électriques :

country-sales BNEF

Alors est-ce pour autant de bonnes nouvelles pour le climat ? Cela dépend d’où provient l’énergie pour faire rouler tous ces nouveaux véhicules électriques.

BNEF estime que les véhicules électriques permettront d'économiser environ 13 millions de barils de pétrole en 2040, ce qui équivaut à environ 14% du marché total du pétrole en 2016.

Cependant, des précédentes recherches ont montré que dans des endroits où la majorité de l’électricité est produite par des centrales à charbon, les véhicules électriques peuvent avoir une empreinte carbone plus grande que les voitures ordinaires.

Gas car pollution vs  electric car pollution
Estimated damages for gas (left) and electric (right) cars by US county; the damages range from roughly 1 to 5 cent(s) per mile on each side, green to red.

Ce qui semble évident, c’est que les véhicules électriques vont créer une augmentation de la demande pour l’électricité :

electricity demand

Fort heureusement, les énergies renouvelables contribuent beaucoup plus à la croissance mondiale de la production d'électricité que les combustibles fossiles. BNEF a déjà prévu qu’environ 70% de la nouvelle production d'électricité en 2030 proviendra de l’énergie éolienne, du solaire et d'autres sources d'énergies propres, et donc hors énergie nucléaire.

En d'autres termes, ces véhicules électriques sont plus susceptibles de fonctionner à partir d'énergies propres qu’au travers d’une électricité issue des combustibles fossiles.

Mais l’histoire serait trop belle pour s’arrêter là. Revers de la médaille, il existe aussi un énorme impact environnemental et humain pour extraire les minerais nécessaires pour produire toutes ces batteries. La demande pour le cobalt, le lithium, et d'autres minerais essentiels devrait bondir :

mineral-demand

Un récent rapport d'Amnesty International a constaté que l’exploitation minière du cobalt est souvent liée au travail des enfants, en particulier en République démocratique du Congo, l’un des principaux producteurs mondiaux de cobalt.

En Amérique du Sud, l’extraction du lithium est notamment responsable de la pollution de l’eau et de l’épuisement de ses réserves.

En tout état de cause, Elon Musk peut être rassuré pour le marché des véhicules électriques et le futur de Tesla dans les années à venir.

Cependant, pour que cette révolution promise soit une victoire pour la Terre, le reste du secteur des énergies propres - et en particulier les normes internationales pour l’extraction minière - devront s’adapter aux nouvelles exigences humaines et environnementales.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire