Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Comment la France trahit ses entrepreneurs - un témoignage concret dans le domaine du transport au profit des pays de l'Est !

Audience de l'article : 1385 lectures
Votez pour cet article
(1 Vote) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Nous recevons aujourd'hui par email un énième témoignage. La France trahit ses soldats entrepreneurs méthodiquement, avec acharnement. Voici un exemple concret, sans blabla politicien. La solution passe par l'expatriation comme à chaque fois pour assurer sa survie personnelle.




Je suis tombé hier sur votre blog objectifeco durant mes recherches sur l’expatriation. Pour la première fois en 6 mois de recherches environ, je trouve quelqu’un ayant les mêmes avis que moi sur notre merveilleux pays qu’est la France. Avant de vous livrer mes réflexions, je dois me présenter, histoire de remettre les choses dans le contexte.

Je m’appelle XXX, dans la trentaine, habitant dans l’Est de la France. Je suis encore sain de corps et d’esprit, pour l’instant (j’y reviendrai plus bas) et grand adepte du franc parler (même quand ce n’est pas agréable, j’aime appeler un chat, un chat !). Depuis maintenant 3 ans, j’ai pris la décision de prendre la suite de mon père à la tête de l’entreprise familiale de transports internationaux. Cela fait maintenant 10 ans que je suis dans le métier. Je gère aujourd’hui toute l’activité de la société et me forme au métier de chef d’entreprise et d’entrepreneur en suivant des formations et en écoutant l’expérience paternelle.

Notre activité principale étant le transport international intraeuropéen, nous sommes soumis depuis une dizaine d’années à la concurrence des Pays de l’Est de l’Europe. Devant l’écart de compétitivité nous séparant de ces pays (un salaire est-européen étant en moyenne 60 – 70 % moins élevé qu’en France, en comptant les charges) et l’inaction de nos dirigeants politiques, il nous a fallu faire un choix entre trois possibilités :

·         Nous ne faisons rien et mourrons dans un délai plus ou moins court.

·         Nous quittons le marché du transport international et nous recentrons sur le marché français, plus rémunérateur.

·         Nous ouvrons une société dans un Pays de l’Est, bénéficiant ainsi des mêmes armes que nous concurrents et continuons à occuper notre marché.

Nous avons bien évidemment choisi la troisième option et c’est ainsi qu’en 2007, nous ouvrions notre première société à l’étranger. Le hasard d’une rencontre a fait que cela tombe sur la Roumanie. Nous avons pu ainsi continuer à être présent sur notre marché en étant rentable.

La fin de l’idylle commença en 2009, en pleine crise financière. Inutile de rappeler, qu’à cette époque, nous, entrepreneurs de tous poils, nous battions pour conserver notre business intact pendant nos dirigeants faisaient dans leur froc en voyant la crise et la baisse de leurs recettes fiscales arriver. Nos compatriotes, eux, étaient terrifiés en pensant à l’avenir de leurs emplois et… attendaient sans bruit que cela se passe en espérant ne pas être emporté par ladite crise…

A cette époque, l’Etat communiste français, se rendit compte que certains vilains entrepreneurs (transporteurs ou autres) faisaient appel à des sociétés des Pays de l’Est pour réduire leurs coûts au lieu d’embaucher des chômeurs français… LES VILAINS, LES MECHANTS, LES SACRPIPANS !!

Ce fut pour nous le début de maints plaisirs administratifs : inspections du ministère des transports, contrôles fiscaux et URSSAF, heurts avec des confrères nous accusant de casser le marché, lynchage politique en règle dans les médias, etc, etc. Je me rendais à l’époque malade, en constatant l’écart de traitement entre nous, bricoleurs du dimanche et petits patrons et les grands groupes, quels qu’ils soient ou l’Etat lui-même! J’ai pu constater à cette époque que nombre de chantiers publics étaient effectués par des travailleurs des Pays de l’Est, comme par exemple, l’EPR de Flamanville…

Nous avons commencé à percevoir des changements de ton en 2012. Nos confrères ont commencé à compprendre qu’il était inutile de se battre contre des moulins, que l’industrie du transport s’était déplacée vers l’Est avec tout le reste de l’industrie européenne et qu’il n’y avait plus grand-chose à faire… J’aurai pu m’arrêter là et continuer nos affaires si je n’avais pas commencé à ouvrir les yeux sur la personnalité des gens peuplant notre pays.

J’ai alors pu constater avec effroi que plus personne ne se bat dans notre pays. Les entrepreneurs sont démotivés par le caractère confiscatoire de l’impôt en France. Les Français ne comprennent strictement rien à l’économie mondiale et en ont donc peur. Peur accentuée par l’effroyable gauchisme de nos politiciens, qui en réalité, ne pensent qu’à s’en mettre plein les poches et continuer à être indéfiniment élu pour profiter de leurs privilèges… J’ai la sensation d’être revenu au Moyen Age, où nos dirigeants incapables représentent la noblesse, et nos fonctionnaires, le clergé… Nous revoilà donc en l’an Mil, la famine et la peste en moins, le porno et la technologie en plus…

J’ai donc décidé, au mois de mai cette année, de changer de pays  et de m’expatrier en Roumanie. Dans un premier temps, j’y « produirai » du transport que je vendrai en Europe de l’Ouest. J’ai aussi plusieurs autres idées de business mais je préfère déjà m’expatrier avant de rêver d’autres projets. Ne reste plus qu’à découvrir si l’environnement et la vie roumaine me conviendront ou si, comme vous, je serai obligé de partir plus loin, afin de ne plus subir l’esprit moyenâgeux sévissant en Europe…

Tout cela pour vous dire que j’ai été très content de lire vos réflexions. Je me sens à présent moins seul et aussi un peu rassuré quant à la véracité des résultats de mes réflexions !

Je suis admiratif de la pertinence de vos réflexions et des actes qui en découlent. Encore bravo pour votre blog, qui permettra sans doute à beaucoup d’autres gens comme moi, de se sentir un moins seuls face à la bêtise humaine.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire