Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

5 enseignements que les startups doivent tirer de l’approche Value

Audience de l'article : 993 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
D’innombrables ouvrages ont été écrits sur le Value Investing – l’approche valeur. Et inutile de présenter Warren Buffett, le porte-drapeau le plus connu de cette approche fondamentale. 

Les personnes qui ne comprennent pas les marchés boursiers considèrent que ce sont l'équivalent de casinos. Des lieus plein de folie où les personnes cherchent à rapidement devenir riches - sans travail de recherche, sans discipline et méthodes adéquates.

De même, dans l’univers des startups, il y aura forcément un moment où vous verrez des personnes s’engouffrer dans un secteur, se précipitant comme des moutons de Panurge dans le sillage d’un battage médiatique planétaire vantant tels ou tels secteurs - avec des investissements et des succès stories qui laissent rêveur.

Warren-Buffett-Rising-Tide


Mais le vrai souci, c’est que tout le monde perd de vue l’essentiel : résoudre des problèmes et faire croitre une entreprise – ou un portefeuille d’actifs. Et les fondamentaux sont toujours vites oubliés face à l'exagération médiatique.

Les startups fonctionnent d'une manière similaire à l’approche valeur. Bien que l’expression value investing puisse paraître lourde et complexe, elle peut être largement simplifiée et vue comme une méthode old-school et éprouvée pour investir.

Explorerons ce qui la rend si simple et comment elle peut nous aider pour nos startups. Voici 5 enseignements que les startups doivent apprendre de l’approche value.

1. Ne jamais perdre d'argent

quote-Warren-Buffett-rule-no1-never-lose-money-rule-no2-42278

Selon Warren Buffett, la première des règles d’investissement est de ne jamais perdre d’argent. Facile.

En fait, il s’agit de souligner que Warren Buffet préconise l’inverse du principe high-risk-high return, risque élevé-rendement élevé. Pour lui, on met toujours en avant les gros coups en oubliant ceux qui ont bu la tasse. Le principe « à risque élevé – haut rendement » glorifient ceux qui font effectivement des gains élevés, mais on oublie de parler de ceux qui ont tout risqué… et tout perdu.

Même dans le monde des startups, où tout le monde sait qu’une sur 10 survie en fin de compte, la principale raison d’échec est le capital qui se tari. Être frugal est ce qui importe le plus. L'embauche de talents avec des salaires qui grimpent en flèche, puis se retrouver à court de cash et devoir virer les employés pour tenter de faire des économies n’est pas la bonne approche.

2. Des profits au lieu de dettes

-debt-warren-buffett

Les adeptes de l’approche valeur le savent bien. L'un des points les plus importants pour eux, c’est que pour investir dans une entreprise il faut plonger dans ses états financiers, et en particulier dans les comptes de résultats des dernières années pour voir et analyser l'histoire de l'entreprise.

Pour les startups, il est tout simplement impossible d'être rentable dès les premiers jours - mais cela ne signifie pas pour autant que l’on puisse brûlez de l'argent sur une longue période sans aucune promesse substantielle - ou un business model qui ne permettra pas de faire rentrer du cash dans un avenir proche.

Ensuite, vous pourriez être pris dans un cercle vicieux d’accumulation de la dette et de collecte de fonds. Vous pouvez être une entreprise d’e-commerce, ou une startup dans la Food Tech la ou encore un fournisseur de services, la logistique sera un obstacle. Elle mangera une partie de vos revenus jusqu'à ce que vous résolviez ce défi et, à moins d’avoir pu mettre en place une autre source de revenu, la dette va continuer à s’accumuler. Souvenez-vous l’adage de votre grand-père : « Ne jamais rien devoir à personne ».

3. Le fonds de roulement et les liquidités en banque

working capital ratio

Quant il s’agit d’évaluer une entreprise dans laquelle on souhaite investir, l'une des choses les plus importantes qu'un investisseur value regarde est le bilan pour connaitre les fonds de roulement et les liquidités détenues en banque.

Nous ne pouvons pas dépendre de ce qui n'existe pas. Même si la startup est financée de l'extérieur. Être en pourparlers pour lever des financements n’est pas la même chose que d’avoir du cash en banque, et ne nous donne pas le droit d’être dispendieux sur la base de quelques promesses. Les choses peuvent tourner mal à tout moment, et les tours de table de financement peuvent dérailler sans prévenir. En fin de compte, la seule chose qui peut vous aider est le cash que vous détenez, et non la promesse d'argent.

4. Cercle de compétence

circle-of-competence-the-warren-buffett

Warren Buffett parle souvent de cercle de compétence. La notion de cercle de compétence fait référence au domaine de compétence. Warren Buffett explique qu’il n’investi pas dans les valeurs technologiques - car il ne comprend pas la techno.

Dans l’univers startup, il y a quelque chose de semblable qui est en jeu ici. Nous lançons des startups dans l’e-commerce ou d’autres services qui passent par de la logistique sans résoudre le réel problème – celui de la logistique. Nous avons souvent l’habitude de nous engouffrer dans la tendance la plus à la mode, au lieu de travailler réellement dans notre champ d’expertise. Les startups d’e-commerce ne résolvent que la partie technique du problème. L'autre partie du business demeure encore non résolue.

Pour d'autres, nous aurions simplement besoin de quelqu'un dont le cercle de compétence couvre ledit problème. Et nous avons souvent tendance à oublier quand nous sortons de notre cercle de compétence - car la frontière est extrêmement floue.

5. Construire pour le long terme

buffet long term stock

« La force la plus puissante dans l’univers est celle de l’intérêt composé ».  Si l’on attribue faussement cette citation à Albert Einstein  - «compounding [interest] is the most powerful force in the universe » - cela pourrait être un mode d’ordre chez les investisseurs axés sur la value. Warren Buffett a gagné la majorité de sa fortune après ces 50 ans. Une seule action de Berkshire Hathaway coûts aujourd'hui plus de 200.000 $.

Pour bâtir une entreprise solide, il faut la construire pour le long terme plutôt que de simplement accompagner une tendance actuelle. Une seule entreprise construite pour le long terme fournira de plus grands bénéfices par rapport à plusieurs entreprises axées sur un court laps de temps. Il a fallu plus d'une décennie à Amazon pour engranger ses premiers bénéfices. Imaginez si les fondateurs de Facebook et de Google avaient vendus leurs entreprises à la première occasion qui se présentait.

En détenant un titre d’une entreprise, un investisseur achète une propriété partielle dans l'entreprise. Et quand ce propriétaire partiel est si consciencieux vis-à-vis de l'entreprise dans laquelle il a investit, pourquoi en serait-il autrement pour vous même lorsque vous avez investi votre temps, des capitaux et d'autres ressources dans votre startup, en plus d'en être le fondateur et propriétaire ?

Ce sont quelques-unes des leçons de l’approche valeur. Même si le terrain de jeu techno et le monde de la finance évoluent, les règles restent les mêmes. Afin de résoudre un problème, il ne faut jamais oublier les bases.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire