Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Un Samedi comme les autres

Audience de l'article : 2058 lectures
Nombre de commentaires : 10 réactions
Au courrier de ce matin, une saisie fiscale

saisie-arrêt 9-3-2013 001
Ma réponse, un mail ce même jour.

Mail réponse à saisie 9-3-2013 001
A-t-on le droit d'évoquer le problème posé ?

Probablement que non, mais je ne suis plus à ça près… les poursuites dont je fais déjà l'objet à ce sujet m'inoculent.

Le fisc, "Stasi" totalitaire, n'accepte jamais la raison. Le fisc oppresse, une majorité de la population lui donne raison, la même que celle qui donnait raison à Pétain lorsqu'il pillait les Juifs.

Le fisc est ravi de faire peur, de menacer les contribuables, les enfants des contribuables, la famille et les amis des contribuables, il considère que cela fait partie de sa mission. Il ne cherche pas à être juste et accepté, il veut être violent et craint.

Le fisc est inaccessible à la raison, seule la force brute est sa loi.

Ici, le fisc a redressé une succession déclarée à son prix. Pour aboutir à son redressement, le fisc a fait de fausses déclarations, que la justice connait parfaitement, qu'elle refuse de sanctionner. On ne se punit pas entre fonctionnaires, on est du même bord, il faut bien qu'ils aient peur et qu'ils payent, si l'on veut être payés…

Alors, imposant illégitimement un terrain dans le cadre de cette succession, le fisc, cherche à recouvrir les sommes indues sans faire vendre le terrain. Il n'hésite pas, il saisit l'outil de travail.

Il est clair que s'il cherchait à vendre le terrain, il serait face à ses propres mensonges.

Comment vendre au prix du terrain constructible un terrain qui ne l'est pas ?

C'est là, 16 ans plus tard, que j'attends le fisc, car ma mère (c'est de sa succession qu'il s'agit) est décédée il y a 16 ans. Le souvenir de ma mère est occulté par 16 ans de harcèlement fiscal.

Je ne peux pas imaginer que la justice française permettra au fisc de recouvrer sa fausse créance autrement qu'à travers la vente aux enchères publiques du terrain objet du redressement. J'attends. Ce devrait être amusant de voir le fisc mettre en vente un terrain non constructible au prix d'un terrain constructible.

Le mensonge finit toujours par se retourner contre le menteur, il suffit d'attendre.

Bon Dimanche, et bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire

10 commentaires

  • Lien vers le commentaire yp dimanche, 10 mars 2013 10:00 Posté par yp

    Il me semble que ceci est du ressort du tribunal administratif. La meilleure chose à faire serait de vous rapprocher d'un conseil qui connait les procédures en vigeur et sait jouer des coudes dans cet environnement pour le moins particulier.

  • Lien vers le commentaire Henri Dumas dimanche, 10 mars 2013 08:57 Posté par Henri Dumas

    @ Patrick
    Je ne crois pas que le terme de martyr, employé ici péjorativement, soit le bon.
    Martyr = foi , ce n'est pas ma tasse de thé. 
    Je préfère dissident, le combat de Sakharov contre la bureaucratie totalitaire de l'URSS me parait respectable et positif.  Si je cherchais un modèle, ce qui n'est pas le cas, ce serait celui-là, et non Soljenitsyne qui a souffert de son éloignement aux USA. 

    @Yves 
    Le redressement a eu lieu deux ans après le décès. De nombreuses années ont été perdues vainement pour faire acter, par la justice pénale, les déclarations falsifiées du fisc.
    L'ensemble est accessible avec les liens suivants :



    Bien cordialement. H. Dumas

     

  • Lien vers le commentaire Zoulou le Chinois dimanche, 10 mars 2013 00:48 Posté par zoulou2

    On est avec vous Henri,

  • Lien vers le commentaire Yves samedi, 09 mars 2013 21:21 Posté par yves

    Henri, je n'ai peut-etre plus en memoire tout l'historique . Pourquoi une succession d'il y a 16 ans peut-elle encore faire l'objet d'un litige ? N'y a-t-il pas une loi contre une telle mesure ? Est-ce que ce litige a été soulevé par le fisc rapidement après la succession ? En tout cas, effectivement forcer la vente au prix indiqué par l'administration semble la bonne démarche. Bon courage. Yves