Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

L'échelle de temps fixe ou variable pour l'analyse graphique ? Zoom sur les différences !

Audience de l'article : 1997 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Le marché a des périodes de calme et des périodes de forte activité, et c'est tout naturel. Toutes sortent d'évènements peuvent agiter les investisseurs, les pousser à vendre, à acheter. L’absence d'évènements va causer des périodes de calme, ou le marché sera estimé à sa juste valeur jusqu'au prochain évènement, que ce soit une publication de résultat d'entreprise, une publication de statistique macro-économique ou autres...

De part la structure fractale des marchés, ces périodes de calme relatif sont identifiables à toutes les échelles de temps.

Les analystes graphiques utilisent en grande majorité des graphiques de variation de prix par rapport au temps. Ce qui est un choix tout à fait respectable et semble trés naturel. Mais cette échelle de temps, va donner le même poids aux périodes de faibles et fortes activités. Ceci aura un effet néfaste sur les indicateurs sur le prix comme les moyennes mobiles, MACD, RSI et tous les autres indicateurs sur le prix.

Une solution consiste en l'étude des variations prix non par rapport au temps mais par rapport à l'activité. Grâce aux données fournies par les brokers nous avons deux choix possibles:

  • Par rapport aux nombres d'ordre exécutés

  • Par rapport aux volumes échangés

Voyons sur un exemple concret l'impact de ce changement d'échelle.

Voici trois graphiques correspondants à deux journées de trading (17 et 18 Novembre 2010) sur les contrats Emini S&P exprimés en fonction du temps, du nombre d'ordres exécutés et des volumes échangés. Les contrats Emini sont des contrats futurs sur le S&P500, ils sont cotés 24h/24h.

On notera facilement que l'activité sera beaucoup plus grande durant les horaires d'ouverture des marchés au comptant US. En arrondissant, on peut calculer que 80% de l'activité sera effectué durant 1/3 de la journée.

Sur les graphiques suivant les heures d'ouverture et de fermeture des marchés sont repérés par, respectivement, une ligne verticale rouge et grise. Ces horaires sont des périodes de forte activité sur les marchés.

EMini Contract 15Min bar chart

 

 

 

EMini Contract 4500 Tick bar chart

 

 

 

 

Emini Contracts 22500 Share bar chart

 

Nous remarquons au premier coup d'oeil que sur les graphiques en échelle 4500 ticks et 22500 contrats par barres, les périodes de clôture sont largement réduite au profit des périodes d'ouvertre.

Analysons maintenant deux points particuliers:

  1. Période de pré-ouverture: Le marché est en forte tendance haussière, avec un seul retracement. Ce retracement en échelle 15 minutes peut signaler une fin de tendance car nous avons une barre qui clôt en dessous de la EMA20. Un trader positionné à la hausse aura surement pris ces profits, sur ce signal de vente et ratera la suite du rallye. Pendant ce temps sur les diagrammes 4500 tickbars at 22500 shares le prix vient tout juste tester EMA9 et reste au dessus, ce qui est un signe de forte tendance haussière. Le trader utilisant cette échelle ne se sera même pas posé la question de savoir si ce repli représente un reversement de tendance potentiel et profitera pleinement de la forte tendance installée.

  2. Ouverture: Les graphiques basés sur l'activité jouent pleinement leur rôle de zoom, ce qui permet de voir dans le détail ce qui se passe pendant cette période très animée. Comme dans le cas précédent le graphique 15 minutes montre des signes de faiblesse, voire des signaux de ventes, alors que les graphiques basés sur les volumes montrent simplement un test des moyennes mobiles, ce qui peut-être stressant en temps réel mais ne justifie pas une prise de profit.

Nous voyons que dans ce cas de figure il eut été plus judicieux de trader sur une échelle d'activité que sur une échelle temps. Comme tous les indicateurs il existe des contre-exemples...

Mon choix personnel se porte sur le diagramme en tick bars, car le diagramme sur les volumes par définition affiche un histogramme des volumes constant. Dans ce cas repérer des sommets et points bas accompagnés de gros volumes d'échanges devient plus difficile.

Les personnes possédant un outil capable de changer l'échelle des diagrammes pourront faire leur propres comparaisons et pourront analyser l'impact que ce changement d'échelle a sur les différents indicateurs comme le RSI, MACD et autre, les résultats sont parfois surprenant.

Pendant les périodes de calme les indicateurs vont se retourner vers la position d'équilibre, les moyennes vont se raprocher du prix, le RSI vers 50, le MACD vers 0... Ce qui peut donner de faux signaux, mais parfois au contraire anticiper un calme avant la tempête...

Je ne répondrais pas à la question posé dans le titre car une méthode de trading est avant tout un choix personnel. Il est donc important de bien connaître l'échelle que l'on utilise, ses défauts, ses qualités, et de choisir celle qui convient le mieux à sa méthode de trading.

Bon trades à tous.

Poster un commentaire