Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Le CAC est-il un oracle du S&P500, ou l’inverse ?

Audience de l'article : 2485 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

 

Pour trouver un sommet ou un point bas dans un marché, en particulier sur les indices, il est important de regarder la performance des indices les plus forts et les plus faibles. En effet, les indices les plus forts commencent de monter les premiers lors d’un début de tendances haussières, et les indices les plus faibles commencent de baisser les premiers lors de début de tendances baissières

Pour cette étude je vais prendre 3 indices, du plus faible au plus fort, à savoir l’IBEX (Espagne), le CAC (France) et le S&P500 (US). Je ne parlerai pas des fondamentaux économiques, mais je vais me concentrer sur une analyse graphique à l’aide de mon indicateur fétiche, le Hilbert Sine Wave. Pour ceux qui ne le connaissent pas, j’ai écrit un petit topo sur le sujet ici.

 

IBEX

L’IBEX a raté le rallye du premier trimestre, et n’a pas su brisé les 9000. Il a trouvé support fin janvier vers 8500, mais ce support a cédé, malgré un retest mi-février. L’échec de ce test a causé une baisse ferme. Cette tendance, n’est pas terminée tant que l’indicateur ne nous donnera pas un signal de pullback (PB) et de fin de tendance(End).

 

CAC

Le CAC a lui profité du rallye du premier semestre, officiellement validé le 31 Janvier après le test réussi du support à 3250. Une fois installé en tendance haussière, nous avons eu un pullback confirmé le 07 Mars, et le CAC est reparti en hausse à la recherche de son signal de fin de tendance atteint le 19 Mars. A partir de ce moment-là, un swing baissier démarre pour trouver un premier support à 3380, à quelques points du pullback. Grace à l’effet « first day of the month », le CAC tente de rebondir sur le support, mais ce rebond sera vite avorté, et un démarrage de tendance baissière ce fait sur le net bris du support 3380.

A ce jour le CAC semble vouloir aller vérifier la solidité du support devenu résistance a 3380, en cas d’échec, nous entrerions dans un schéma, de tendance baissière, c’est á dire, baisse, pullback, signal de fin de tendance.

S&P

Le S&P est le plus fort de ces trois indices, comme nous pouvons le voir sur ce graphique, il a confirmé sa tendance haussière après test du support le 13 janvier 2012, soit deux semaines avant le CAC. Et aura fallu que le CAC démarre une tendance baissière pour que le S&P 500, daigne faire un pullback. Aussi fort soit le S&P, il est désormais à la recherche d’un signal de fin de tendance, qui devrait arriver dans les jours/semaines à venir. A partir de ce moment le S&P aura le choix entre, un mode cyclique (allers retours entre support et résistance), une tendance baissière avec pullback et signal de fin de tendance ou même une nouvelle tendance haussière. Le CAC sera-t--il l'oracle du S&P ?


 

 

Vous voulez faire vous-même ce genre d'analyses et bien d'autres avec un outil simple, et convivial ? Ultimate Chartist sortira bientôt d'un cercle de privilégiés et sera disponible dans sa première version publique. Rendez-vous sur www.ultimatechartist.com a partir du mois de Mai.

Poster un commentaire