Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Sacha Pouget

Sacha Pouget

J'ai une expérience de 10 ans en salle de marchés chez BNP Paribas, Royal Bank of Canada et Crédit Agricole Cheuvreux. Je me focalise uniquement sur les société de Biotechnologie, qui disposent des plus forts catalyseurs de hausse sur le marché en un minimum de temps. Je m'intéresse plus particulièrement aux sociétés qui disposent d'un Momentum avec un calendrier favorable pour leurs publications d'études cliniques.

Je tire ma performance de ma stratégie de trading parfaitement adaptée aux sociétés de biotechnologie (la stratégie PRE-CATALYSTE), qui m'a permis de multiplier mon capital par plus de 3 en 3 ans (mes clients en sont témoins) tout en ayant un risque maîtrisé. Auteur d'un Livre sur les investissements dans le secteur de la Santé, j'ai développé des méthodes d'analyse et de sélection de valeurs propres à mon secteur. 

Mes modèles d'inspiration sont Paul Tudor Jones et Jean-Marie Eveillard pour l'aspect Gestion – Money management, et les livres de Mike Havrilla "The Ultimate Guide to Biotech Stocks" et de Tony Pelz "The Biotech Trader Handbook" pour l'aspect trading. Mon site internet : http://sachapouget.com/

Mes PDF gratuits

ebooksachapouget

- Comment je travaille ?

- Quels courtiers, quels tarifs pour acheter les valeurs du secteur santé biotech ?

- Mon journal de bord intégral lors de ma performance de +41% au T3 2012

Cliquez ici pour recevoir les liens pour télécharger ces infos

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
Trouver un produit dans la boutique

La saison des Résultats commence avec des Signaux contradictoires

Audience de l'article : 1279 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(10 Votes) - Note : 4.20
Partagez cet article avec vos connaissances
Alors que la Saison des résultats des entreprises pour le 2éme Trimestre commence ce 9 Juillet 2012 avec Alcoa, les investisseurs ont du mal à y voir clair : on assiste à des signaux totalement contradictoires sur les prévisions des Entreprises.
 

Cherchez l'erreur !


Voici le titre d'une dépêche Bloomberg parue ce 9 Juillet 2012: 

 

"Les analystes financiers anticipent la première baisse des bénéfices trimestriels des entreprises depuis 2009.. mais ils sont également plus optimistes que jamais sur les Actions américaines" (source).

 

Concernant les anticipations des bénéfices des entreprises (les fameuses 'Guidances') pour le 2éme Trimestre 2012, il y a en ce moment davantage de bénéfices revus à la baisse qu'à la hausse. Ainsi, 94 entreprises du S&P 500 ont d'ores et déjà fait part d'estimations négatives pour le second Trimestre, alors que seulement 26 entreprises ont communiqué sur des prévisions positives, selon Thomson Reuters. En divisant les deux Guidances, on obtient un ratio de 3.6, qui est le ratio le plus faible jamais atteint depuis le troisième trimestre de 2001 (selon Thomson Reuters).

 

De leur côté, les analystes ont des estimations négatives sur les prévisions des bénéfices des sociétés du S&P 500. Elles fortement diminué sur les 12 derniers mous, pour se retrouver à -1,80% (Graphe ci-dessous).


Estimation de l'évolution des Bénéfices des sociétés du S&P 500

 
EstimatesSandP500
Source: James Bianco (via Ritholtz), 05/07/2012

 
Autant dire que les prévisions à la fois des entreprises mais aussi des analystes de Wall Street n'ont pas de quoi rassurer.

  

Des signaux contradictoires

 

A l'heure actuelle, un total de 247 entreprises du S&P 500 ont plus de recommandations à Acheter que 'Vendre' et  'Conserver'. Selon Bloomberg il s'agit d'un record depuis 2000. Les Recommandations à l'achat sont à la hausse alors même que les prévisions de Wall Street ont été abaissées pour le deuxième trimestre 2012 tel qu'on l'a vu: le consensus indique un bénéfice net pour les Entreprises du S&P 500 en baisse de 1,8% (contre des estimations de hausse de bénéfice pour le T 2 de +2% en Avril dernier, selon plus de 10000 estimations compilées par Bloomberg). 

 

A l'heure actuelle, quelques 5898 recommandation des Analystes sur des titres du S&P 500 sont à "Acheter", soit 9,4 fois plus que le nombre de recommandation à la Vente (source: Bloomberg). Il y a 1 an, il y avait 8,4 recommandations à l'Achat pour chaque recommandation à la Vente. 

 

Depuis 2000, la moyenne des recommandation totales du S&P 500 sont largement plus nombreuses pour l'Achat des titres que les Ventes: la moyenne est de 9. Ceci n'est pas étonnant: si vous cherchez à faire peur, personne n'achètera de titres. Donc il n'y aura aucune commission pour les grandes banques de Wall Street. Le discours est donc nous dire que les Actions sont peu chères (voir plus bas). c'est ici l'arme ultime pour faire acheter lorsque le moral est dans les chaussettes.

 

En ce moment, les sociétés du S&P 500 se négocient à 13,7 fois leur bénéfice. C'est 16% de moins que la moyenne historique (depuis 1954). Si les sociétés confirment les prévisions actuelles de bénéfices annuels, le PER moyen serait de 21% inférieur à la moyenne historique.

 

La dernière fois que cette situation s'est produite (divergence entre les prévisions et les recommandations)  était lors du troisième trimestre de 2009. Le S&P 500 venait de s'apprécier de +50% en six mois et de +100% entre Mars 2009 et Avril 2012. Les analystes anticipaient alors une diminution de -23% du bénéfice annuel des entreprises du S&P 500, alors que 205 sociétés de l'indice avaient plus de recommandations à Acheter qu'à Vendre et Conserver. La période de Juin à Août 2009 était alors le dernier trimestre ou les bénéfices ont été négatifs.

 

Le bras de fer Bulls vs Bears

 

Le discours des Bears à l'heure actuelle est donc de nous dire (au-delà de la situation économique) que la volatilité des actions est en hausse, et que la baisse des profits devrait impacter les indices. Ils avancent aussi que l'élection présidentielle aux États-Unis approche justifiant une poursuite de la chute des indices. 

 

Le discours des Bulls se résume à chercher à nous faire acheter des actions car elles ne sont pas chères, sur la base du PER historique, puisqu'il est 16% infèrieur à la moyenne historique (depuis 1954).

 

Comme d'habitude, les gérants et les analystes nous rappellent que leurs recommandation et leurs choix ne sont pas basés sur un seul trimestre (autant se cacher derrière un pouce). En fait, la plupart mettent en avant qu'il ne faut pas tenir compte d'un jugement à Court terme pour acheter un titre, et que les résultats trimestriels ne sont qu'un élément qui détermine leur choix définitif. Pour eux, il faut observer les choses sur une période de temps plus large. Selon eux, la croissance des bénéfices des sociétés du S&P 500 devrait reprendre dans la seconde moitié de l'année.


 
Les résultats des entreprises : tableau de Publication

 

Pour se prèparer à la période des Résultats des entreprises, voici un tableau récapitulatif des publications du 2éme Trimestre des sociétés américaines (total : 1881 publications):

 
Publi rsultats
Source: Sacha Pouget – Bloomberg

 

Tel qu'on peut le constater, la majeure partie des publications (84,2% de l'ensemble des publications) se fera entre la dernière semaine de Juillet et la première semaine d'Aout (entre le 23 Juillet et le 3 Août). Il faudra donc être vigilant sur cette période, qui s'annonce très chargée!




Conclusion

 

Le fait est que les analystes semblent trop optimistes sur leurs prévisions de croissance alors que l' Europe est en difficulté, que 90% des pays "développés" (base élargie) connaissent une contraction de leur activité manufacturière et que le chômage aux Etats-Unis dépasse les 8% depuis Février 2009.

 

Tel que j'ai pu m'en rendre compte, et ce que chacun a pu constater: on nous dit qu'il faut acheter maintenant, parce que les titres ne sont pas chers. Seulement, un titre jugé peu cher aujourd'hui subira les lois du marchés si la situation économique se dégrade ou qu'elle ne se redresse pas. Et les titres qualifiés de 'peu cher' seront encore tirés vers le bas dans les 3 prochains mois…

 

En définitive, l'heure n'est pas à la panique. Mais il faudra être vigilent dans les semaine qui viennent. Les signaux des entreprises pour le reste de l'année seront-ils positifs ? A n'en pas douter, fin-Juillet et début Août seront dècisifs!



Je conserve pour l'heure les 10 Titres détenus dans le Portefeuille Santé achetés mi-Juin 2012 (+26,9% depuis le 15/06/2012).


www.SachaPouget.com
SOYEZ AVERTI QUAND Sacha Pouget PUBLIE UN NOUVEL ARTICLE

Si vous n'avez pas reçu votre email d'instruction (anti spam ?) au bout d'une dizaine de minutes, il faut relancer la procédure en cliquant ici

Poster un commentaire
Vous devez vous connecter ou creer un compte pour pouvoir poster votre message

1 Commentaire