Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Georges Kaplan

Georges Kaplan

Georges Kaplan ne s’appelle – de toute évidence – pas vraiment Georges Kaplan puisque Georges Kaplan est un leurre. Né en 1975 dans une grande ville du sud de la France qui fût autrefois prospère grâce à son port, Georges Kaplan a principalement quatre centres d’intérêts dans la vie : sa famille, la musique, les bateaux (à voile) et l’économie. Ceux qui le connaissent considèrent Georges Kaplan comme un « libéral chimiquement pur » qui pense pour l’essentiel s’inscrire dans la tradition de la pensée libérale classique française et celle de l’école autrichienne d’économie. Il gagne honnêtement sa vie sur les marchés financiers et passe le temps en publiant des articles sur son blog http://ordrespontane.blogspot.com/

promospeciale

Dans la logique pure, la France est criminel... en tant que profiteuse numéro 1 des ventes de cigarettes...

Audience de l'article : 1908 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Le député Jean-Marie Le Guen estimait dans les colonnes du Parisien qu’il fallait taxer les « superprofits » des fabricants de tabac au motif que ces derniers – selon ses termes – sacrifient notre santé et les finances publiques des Français. Bien sûr, toujours selon le député susnommé, cette mesure « n'aura aucun effet sur le prix du paquet de cigarettes ou sur le pouvoir d'achat des Français » : ça, c’est le rôle de l’augmentation de 6% prévue pour l’automne. Décidément, l’inventivité de nos élus en matière fiscale n’a d’égal que le génie créatif dont ils sont capables pour justifier leur matraquage.

D’une part, et c’est un fumeur qui vous le dit, ce ne sont pas les cigarettiers qui sacrifient notre santé mais ce sont les fumeurs qui font le choix conscient de consommer un produit dont ils savent parfaitement qu’il n’est pas bon pour leur santé. Si le simple fait de gagner de l’argent grâce à la vente de tabac suffit à se rendre coupable de vouloir sacrifier la vie des honnêtes gens, alors, avec un prix de vente des cigarettes composé à 80% de taxes, le criminel en chef c’est l’État. Il suit de la remarque précédente qu’affirmer que l’industrie du tabac ruine nos finances publiques alors que les taxes que nous payons sur chaque paquet génèrent près de 13 milliards d’euros de rentrées fiscales annuelles, c’est décidément nous prendre pour des imbéciles. Enfin, il va de soit que si l’on ponctionne leurs profits, lesdits cigarettiers n’auront d’autre choix que d’augmenter leurs prix de vente… ou de mettre la clé sous la porte.

Gageons que d’ici quelques mois nous allons assister à la fermeture des dernières usines de cigarettes encore installées en France, à la disparition de quelques milliers de bureau de tabac et à une belle série de licenciements économiques dans toute la filière de distribution. Cela donnera sans doute l’occasion à l’un ou l’autre des imbéciles qui nous gouvernent de déclarer qu’il « n’accepte pas ».
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire Guillaume vendredi, 30 novembre 2012 19:43 Posté par Guillaume

    Je ne me déresponsabilise pas, je suis responsable d'avoir commencé à fumer comme je suis responsable (un peu plus) d'avoir arrêté. 
    Pour ce qui est des produits addictifs, heureusement que l'on ne réagit pas tous pareil... Et je pense sincèrement qu'il y a d'autres "industries" à sauver que celle-là.

  • Lien vers le commentaire alex6 lundi, 26 novembre 2012 23:38 Posté par alex6

    @Guillaume,
    C'est ca, on se deresponsabilise en jetant l'integralite de sa responsabilite sur les industriels. J'ai fume occasionellement, jamais les soi-disant produits rendant addictifs n'ont eu le moindre effet sur moi. Pourquoi? parceque fumer ne m'interesse pas, c'est tout.
    Il va quand meme falloir un jour accepter que l'on est responsable en premier lieu de ses actes.

  • Lien vers le commentaire Guillaume dimanche, 25 novembre 2012 13:24 Posté par Guillaume

    Oui, l'état est une sangsue des cigarretiers. What else ?
    C'est une industrie dégueulasse, qui a empoisonné ses produits pour rendre les fumeurs addictifs. Je suis un ancien fumeur, heureusement j'ai arrêté et je suis heureux de ne plus cautionner ces faux marchands de rêve. Quand on voit la puissance de leur lobby, je félicite le gouvernement de les taxer toujours un peu plus, car ca ne doit pas être évident.  Que ces entreprises crèvent, le monde ne s'en portera que mieux.