Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Joseph Pietri

Joseph Pietri

Titulaire notamment d'un IUP Management et Gestion des Entreprises à Sophia Antipolis, je fais mes premiers pas au sein du réseau AssurFinance des AGF (Allianz). Animé par l'esprit d'entreprendre, j'ouvre dès 2004 mon cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant à taille humaine en Haute-Corse. Je considère l'Analyse Technique comme étant un outil incontournable à la prise de décisions en matière d'Investissements.
Par ailleurs, la musique est ma passion. Elle m'aide à trouver un certain équilibre...
Vous trouverez sur YouTube quelques unes de mes compositions personnelles de "Dream - Trance" sous le pseudo de "Mike Hypson". Elles vous délivreront une facette de ma personnalité.
Créer et partager est source de richesse.
C'est la base de tout en société.


promospeciale

Vite une baisse de Taux pour nous sauver ! VITE !!!

Audience de l'article : 2873 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions

« La baisse des taux permet de dynamiser l’activité économique et les marchés » !

Ah bon ???!!!

Voici l’évolution des taux pratiqués par la BCE de 1999 à 2011 ainsi que l’évolution de l’Eurostoxx50 sur la même période !

On constate que l’on a une corrélation quasi-parfaite entre la pente des taux et celle des marchés financiers !

Alors vivement Jeudi qu’on nous serve une autre baisse des taux et on sera tous sauvés !

Aussi, voici un tableau représentant les taux d’intérêts d’un grand nombre de Banques Centrales.

http://nsm06.casimages.com/img/2011/12/06/111206065738799959143265.jpg

Vues les distorsions que créent les variations de taux aussi bien en matière d’inflation, de chômage que de croissance… la question que je me pose est :

« Peut-on dire que dans un monde complexe et globalisé, que l’ajustement des taux est toujours une variable pertinente pour les Economies, et le bien-être des populations » ???


 

Joseph Pietri

Poster un commentaire

4 commentaires

  • Lien vers le commentaire Joseph Pietri jeudi, 08 décembre 2011 11:07 Posté par Joseph Pietri

    Je ne sais pas si je dois dire que je m'amuse de voir tous ces gérants sur BFM business, venir pleurer sur le plateau pour demander une baisse de taux!
    Toujours les mêmes propos, c'est bon pour l'économie!!
    Disons qu'ils espèrent que ça boost au moins pour la fin du trimestre/année les actions pour habiller leurs bilans.
    Après on verra comme on dit!

    On est beau va!

  • Lien vers le commentaire Joseph Pietri mercredi, 07 décembre 2011 14:36 Posté par Joseph Pietri

    Bonjour à tous deux!
    @Balthazar, conernant le décallage, désolé mais je n'ai pu faire mieux pour ajuster le graphe de l'Ex50 à celui des taux. Toutefois on ne peut nier que depuis 2000 il y a bien une corrélation entre baisse des taux et baisse des marchés.
    Ensuite se suit naturellement une période de stabilisation puis de reprise économique laquelle est suivie d'une hausse de taux qui accompagne la hausse des marchés.
    Je ne vois pas dans la période présentée où une baisse de taux accompagne une hausse des marchés.

    "Désolé mais je vois pas la correlation quasi parfaite mais bien un impact des taux sur le stock".

    Attention, c'est la baisse des marchés qui conduit les taux à diminuer et non l'inverse (et vice-versa). Et c'est principalement là que je me demande en quoi peut - on dire que la baisse des taux est un bienfait?

    L'idée essentielle que j'ai voulu dégager est la pertinence de l'évolution des taux, mais surtout la {{FAUSSE idée}} qui consiste par la voix des Economistes et Financiers (Experts) à vouloir diffuser le principe que la baisse des taux est la réponse aux problèmes actuels.
    Pour celà il suffit de prendre l'évolution des Taux au Japon, de regarder l'impact que celà a eu sur le PIB et de voir le comportement du Nikkei 225.

    Ce que je me demande en définitive est : "quelle {{ {variable} }} d'ajustement serait plus juste afin d'éviter de créer premièrement des décallages forts au niveau des Economies, et deuxièmement afin de limiter la taille des bulles qui sont à mes yeux inévitables"!

    Dans un monde où nous avons crée des déséquilibres par le biais des délocalisations, je ne vois pas comment l'évolution des taux va pouvoir servir de base de réajustement de ces mêmes déséquilibres.
    De plus si la vie à crédit par excès est en passe d'arriver à son terme, je ne vois pas comment là aussi une diminution des taux pourrait permettre une relance des activités!

    J'espère avoir un peu mieux répondu à l'objet de ce billet.

    @london511,
    tout à fait d'accord avec votre remarque!!!
    Les Banques Centrales ne font qu'accentuer les décallages dans un sens comme dans l'autre!
    Il faudrait trouver autre chose!
    J'entends ci et là que des discussion se feraient sur la composition d'un panier de référence comprenant les principales monnaies mondiales + Or + Pétrole + quelques MP's. Mais la route est longue...

    Nous sommes en fin de cycle concernant la pertinence des politiques de relance budgétaires et monétaires.
    Sinon, tout serait déjà reparti comme en 40 avec tous les efforts déjà entrepris!

    Voilà rapidement. Je n'ai pas la réponse, je me pose beaucoup de questions.

    Bon après-midi à vous deux et merci pour vos contributions.

  • Lien vers le commentaire balthazar mercredi, 07 décembre 2011 13:38 Posté par balthazar

    Bonjour,

    "On constate que l’on a une corrélation quasi-parfaite entre la pente des taux et celle des marchés financiers !"

    Non pas d'accord.

    D'abord attention sur le billet les graphs sont en leger décalage de dates.

    ensuite il est logique qu'il y ait une correlation momentanée puisque l'un dépend de l'autre :
    - il y a une decision de baisse des taux parce que le stock baisse dans un premier temps, donc normal que ça se suive ..


    Maintenant comparons :
    en 2001 les taux ont fini de monter et ne bougent plus jusqu'à mi2001.
    Entre temps le stock a perdu 1500 pts ..

    debut 2003
    Les taux continuent leur baisse (encore -1pt) puis restent flat jusqu'à 2006.
    De son coté le stock prend tout de meme 2000 pts + un extra de 500 sur la lancée !

    Fin 2008 : les taux sont aux plus haut depuis un an. Le stock s'est effondré de son coté , avec un rebond fort debut 2009 au moment où les taux baissent à fond.

    2009 : baisse enorme du taux. Encephalogramme plat sur le stock.

    Désolé mais je vois pas la correlation quasi parfaite mais bien un impact des taux sur le stock (ce qui est assez logique en fin de compte) :)

  • Lien vers le commentaire london511 mercredi, 07 décembre 2011 11:54 Posté par london511

    Ne pourrait-on pas laisser les taux évoluer de eux-mêmes en supprimant les taux directeurs ? Ainsi en cas de "surchauffe spéculative" le marché se régulerait de lui même, car actuellement les politiques monétaires ne font que amplifier les bulles.