Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
H16

H16

Je suis naturellement grand, beau, j’ai le teint buriné par le soleil et le sourire enjôleur et des mocassins à gland, un très gros zizi et une absence totale de lucidité sur mes qualités et mes défauts !

J'ai un blog sur lequel j'aime enquiquiner le monde : Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition...

        BOUTIQUE DE
                H16
 H16

Le livre de H16 sur Amazon : cliquez ici

Quelques liens d’intérêt économique certain

Audience de l'article : 2110 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Et parce que la vie n’est pas faite que de politiciens pourris mais aussi de nouvelles économiques bizarres, douteuses ou intéressantes, je vous fournis ici quelques liens d’intérêt qui pourront, à l’occasion, alimenter de quelques données supplémentaires vos réflexions quotidiennes.

On m’a gentiment pointé ce lien de Forbes qui détaille le plan de sauvetage qui a été mis en place à Chypre et arrive à la conclusion, entre les chiffres fournis par les autorités responsables d’un côté, et les chiffres mondialement connus de l’autre, que les banques qui sont maintenant considérées comme en défaut (Laiki et Bank of Cyprus) ne le sont pas pour les raisons invoquées :

My supposition here is that these two banks were the basic commercial banks for the island. All that hot/dirty/foreign money was floating around in smaller banks that the islanders themselves didn’t really use. And those are the banks that are currently just fine.

En substance, les banques qui ont calanché sont les banques commerciales utilisées par le péquin chypriote moyen. En revanche, les banques d’affaires, notoirement remplies de cet argent provenant de défiscalisations et d’opérations offshores parfoismafieuses, se portent comme un charme. Et le journaliste d’expliquer, de façon assez convaincante, que si les banques commerciales se sont retrouvé en si mauvaise posture, c’est essentiellement suite aux promesses électorales et aux dépenses calamiteuses d’un gouvernement dirigé par … un communiste (Demetris Christofias), le tout au milieu d’une union monétaire (l’Euro) qui ne laisse guère de place aux amateurs et autres branquignoles : ces banques commerciales semblent en effet être les seuls à avoir investi massivement en bons … grecs et chypriotes.



Autre petit lien d’intérêt qui permet de réfléchir en ces fraîches soirées d’avril : il s’agit des analyses d’un certain Jim Reid de la Deutsche Bank basées sur les indices manufacturiers et sa conclusion n’est pas très réjouissante (mais sommes toutes logique) puisqu’il prédit une assez sévère dégringolade des indices boursiers dans les mois à venir :

At the moment the US equity market is 7% above where the ISM suggests it should be (was fair value last month before Monday’s disappointment), with the UK, Spanish, German, Italian and French markets 13%, 13%, 14%, 19% and 33% above where their respective PMIs suggest they should be.

Pour la France, le pronostic s’établit ici sur une petite pente de 33%… amenant le CAC autour de 2500 points. On peut en penser ce qu’on veut, mais il ne faut pas perdre de vue que les niveaux actuels sont soutenus par on ne sait pas trop quoi, d’une part, et d’autre part, que certaines fissures sont apparues dans des marchés qui sont pourtant réputés incassables (qui a chuchoté « immobilier » ?) Bref : évitez la bourse les prochains mois, le consensus sur un avis de tempête semble se former.
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Yves mercredi, 10 avril 2013 03:57 Posté par yves

    pour la France, petite pente de -25% (marché actuel à 133 versus une estimation à 100).