Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Faudrait-il recapitaliser Air France-KLM ?

Audience de l'article : 1218 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

1 - Assurément oui. La société a besoin de capitaux frais.

La société se trouve en situation difficile. Un analyste financier développerait le sujet dans les grandes largeurs. Mais à quoi bon ennuyer les lecteurs. C'est un fait établi.


2- De mon point de vue, Air France-KLM devrait être perfusée avec des capitaux privés.


La société a été perfusée par le passé à plusieurs reprises. Il est temps de donner sa chance à d'autres. Les investisseurs intéressés devraient "être dilués" dans un monde fondé sur le marché. Mais, bien entendu, la vie des affaires n'est pas celle des livres d'économie. Chacun n'aura pas le droit de renaître à chaque crise comme Air France-KLM, ses actiionnaires principaux et son conseil d'Administration.


3- La solution étatique est-elle la seule solution possible ? Non.


La Sabena (compagnie nationale Belge) a fait faillite il y a quelques années. Lorsque je travaillais en Afrique, toutes sortes d'alternatives ont été développées :  Royal Air Maroc Turkish, Afriqiyah Airways, une compagnie togolaise (qui a fait faillite), Corsair Airlines (qui a fait faillite), Aeroflot (Russie), Airk Air (Nigeria), etc. Toutes ces compagnies ont proposé des alternatives y compris à  Brussels Air Lines, (nouvelles compagnie nationale Belge) y compris à Air France-KLM.


Ces compagnies proposaient des offres moins chères que Air France avec des avions identiques (Airbus).


Vous imaginez le budget pour rentrer en France une fois par an avec une famille ? Vous imaginez le nombre d'années que certains africains laissent avant de "rentrer au pays" alors que les billets d'avion sont deux fois plus chers à destination de l'Afrique de l'Ouest que pour faire un week-en à New-York ?

Air France était la compagnie de luxe. Elle tordait le bras aux autres compagnies. Elle bénéficiait des horaires les meilleurs. Cela imposait "aux pauvres" et aux économes  :


- des horaires de départ improbables (départs en pleine nuit) pour les clients des compagnies aériennes concurrentes,

- la nécessité de partir la veille et de dormir assis sur un siège à Charles de Gaulle, terminal 2 si vous venez de province.

- Un voyage de 14 heures pour les autre compagnies au lieu de 6h par Air France. Croyez-moi, il y avait pourtant des clients tant les prix de Air France étaient hors de portée.

- Je passe sur les stratégies d'anticipation pour diminuer les frais de transport, dormir allongé sans se faire voler les bagages ou finir en taxi-moto en pleine nuit avec le risque de se faire faucher une valise.

4- La recapitalisation (obligation convertible) publique profite à une minorité.


A - L'exécutif d'Air France KLM

=== Les dirigeants bénéficient de stocks options et ont donc intérêt à augmenter le prix du titre.


Document à consulter :

Politique de rémunération du directeur général , M. Benjamin Smith, nouveau Directeur général, le Conseil d’administration d’Air France-KLM 


Source :

https://www.airfranceklm.com/fr/system/files/afklm_-_publication_rem_2018_ceo_mb_20-08-2018_942527839_1_2.pdf



=== D'autres dirigeants bénéficient de stocks options.


Exrait du document précédent :

"Le Groupe entend initier des actions stratégiques ciblées visant au redressement de la performance opérationnelle à moyen et long terme pour la porter aux meilleurs

standards des grandes compagnies aériennes internationales. Dans ce cadre, un plan spécifique de rémunération de long terme centré sur ces objectifs sera mis en

place début 2019, incluant aussi bien M. Smith qu’un certain nombre de managers et collaborateurs du groupe."




B- Le Conseil d'Administration de la société


Merci de consulter les listes des "Autres mandats et fonctions en cours" attachés à chacun des valeureux administrateurs.

https://www.airfranceklm.com/sites/default/files/6._informations_sur_les_administrateurs.pdf


https://en-marche.fr/le-mouvement/notre-organisation/astrid-panosyan



C- Les salariés "^Première classe".


 Les pilotes perçoivent des salaires supérieurs aux salaires du marché.

https://www.capital.fr/votre-carriere/air-france-greve-salaires-enormes-pilotes-1280163


Air France ayant été déjà perfusée par le passé, une partie des salaires perçus en cours de carrière par les pilotes a donc été financée par des transferts publiques. Un français moyen que nous pourrions appeler "Monsieur Robillard", agent d'entretien a donc sans doute payé pour le salaire d'un pilote privé, transformé par voie de redistribution des revenus en agent de l'Etat, avec un hedge en terme de sécurité de l'emploi et un coup de pousse salarial. "Monsieur Robillard" fait durer sa Renault 25 GTL. Il espère passer une semaine au camping de Zuydcoote. La R25 ne vole pas. "Monsieur Robillard" n'a jamais pris l'avion.


https://www.zuydcoote.fr/



D-Des clients évincés du marché au profit de clients privilégiés

Une entreprise publique comme Air France KLM dispose d'un "hedge" publique. Dans le langage des économistes cela crée les conditions d'une défaillance de marché par éviction de certains clients incapables de payer le prix élevé (rente de monopole et perte sèche).

Une autre clientèle voyage pour raison d'affaires. Le billet est payé par la société qui les emploie. La redistribution des fonds publiques crée un service à prix élevé qui vient en déduction (classe 6 pour les comptables) et diminue les bénéfices de cette entreprise. Par suite, le degré d'imposition de l'employeur est diminué et l'Etat augmente son déficit.

E-Des contrats juteux

Un vendeur de rue en Afrique est bien capable d'appliquer un tarif pour les clients locaux ou un autre tarif pour le client "Ohibo" (signifie "étranger" en langue Yoruba). Même si vous êtes noir, il identifiera votre accent ou analysera votre tenue, votre montre ou vos montures de lunettes. Il vous rangera dans la catégorie "Ohibo ou vacancier". J'imagine que c'est la même chose en Thailande ou sur la planète Mars.

Une entreprise publique comme Air France KLM dispose d'un "hedge" publique. Tout le monde le sait. Je doute que ce système crée les conditions d'une gestion économe. Les fournisseurs seront tentés de lui appliquer le tarif "Ohibo ou vacancier" même si le fonctionnaire qui paye est intègre. 



Merci de votre attention,



Bon week-end à zuydcoote





Ohibo Christain

Plus j'en sais, moins j'en sais ...









Poster un commentaire