Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

Les producteurs de fruits et légumes, victimes de la politique anti russe

Audience de l'article : 1249 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Plusieurs organisations de professionnels de l'agroalimentaire français demandent au gouvernement de débloquer une aide spécifique pour répondre à l'embargo russe imposé en août en réponse aux sanctions européennes et américaines.

La France doit faire plus que l'UE. En substance, c'est ce que les professionnels des fruits, légumes et viande français ont demandé au chef de l'Etat dans une lettre ouverte datée de jeudi.

Interfel (fruits et légumes), InaporcInterbev(viande), le Cnipt (pomme de terre), etl'Association France-Russie pour l'agroalimentaire(Afraa) demandent plus précisément que:

 "des décisions soient prises tant au niveau communautaire, en activant les outils prévus par l'Organisation commune des marchés agricoles de l'Union européenne, que national afin de garantir la pérennité de notre potentiel de production et la sauvegarde des intérêts des consommateurs français.

125 millions d'euros débloqués par Bruxelles

Bruxelles a déjà débloqué 125 millions d'euros pour aider le secteur maraîcher et une autre de près de 33 millions pour les pêches et les nectarines. Une réunion exceptionnelle des ministres européens de l'Agriculture sur le sujet doit avoir lieu le 5 septembre.

Guillaume Roué, président de l'interprofession nationale porcine (inaporc), a publié sa propre lettre. Déjà affectée par un premier embargo imposé au mois de février, la filière porcine souffirait de "difficultés économiques (...) accumulées pour l'ensemble des maillons de la filière porcine aggravant encore la  situation notamment en France." Les abattoirs Gad en ont déjà fait les frais. Inaporc estime l'impact total des embargos sur la filière porcine à 500 millions d'euros en France.

Auchan "préoccupé" mais "serein"

Par ailleurs, Auchan, un distributeur français très présent en Russie, a dit être "préoccupé" par la situation actuelle mais "serein". "Nous sommes en train de diversifier nos sources d'approvisionnement (...). Nous n'observons aucun signe négatif pour le moment", a expliqué Philippe Baroukh, directeur des hypermarchés du groupe nordiste.

Source: www.latribune.fr

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen:

Après PSA qui a failli couler à cause de l’embargo américain sur l’Iran, les centaines de milliards perdus par les entreprises françaises en Irak, voici les producteurs de fruits et légumes, en mal sur leur marché intérieur qui se voient en difficulté à cause de l’embargo sur la Russie… Quand donc l’Europe cessera-t-elle d’être à la remorque des USA et optera pour une politique indépendante et conforme aux intérêts de ses peuples?

Gageons que la prochaine campagne de communication du l’Etat sera « mangez 10 fruits et légumes par jour »….

Poster un commentaire