Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Le gouvernement russe entérine la riposte économique contre la Turquie

Audience de l'article : 1285 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Les sanctions économiques russes à l’égard de la Turquie ne sont vraisemblablement qu’une première étape dans la montée des tensions à laquelle nous devrions assister entre ces deux géants de la région.

Le pouvoir turc d’Erdogan est intimement mêlé aux islamistes extrémistes syriens de l’EI et le fils du premier ministre turc est même l’heureux possesseur d’une flottille de pétroliers qui aurait une fâcheuse tendance, d’après certaines mauvaises langues, à s’approvisionner en Syrie et pas du côté de chez Bachar.

Dans sa volonté de détruire l’Etat Islamique et de restaurer le pouvoir de Bachar el Assad en Syrie, Vladimir Poutine devra affronter la résistance turque important soutien à Daech et également membre de l’OTAN…

Charles SANNAT


Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé ce mardi un décret sur la mise en œuvre des mesures économiques spéciales contre la Turquie.

Le Conseil des ministres russe a entériné le 30 novembre une liste de produits agricoles, de matières premières et de denrées alimentaires en provenance de Turquie qui seront interdits d’importation en Russie à partir du 1er janvier 2016.Il s’agit notamment de la volaille congelée, des tomates, des oignons, des concombres, des choux et des brocolis frais ou réfrigérés; des oranges et des mandarines fraîches ou sèches, du raisin, des pommes, des poires, des abricots, des pêches et des nectarines.

Néanmoins, les restrictions à l’encontre des produits sanctionnés ne concernent pas l’importation de marchandises pour usage personnel conformément à la loi de l’Union économique eurasiatique.

En outre, la Russie suspend les négociations avec la Turquie visant un accord sur les services et les investissements, ainsi que sur un fonds d’investissement commun.

Le président russe Vladimir Poutine
Le décret entre en vigueur le jour de sa publication officielle.Le 28 novembre, le chef d’Etat russe a signé un décret visant à renforcer la sécurité nationale et introduisant des mesures économiques contre la Turquie, après l’attaque du bombardier russe Su-24.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l’armée de l’air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l’Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l’avion russe a violé l’espace aérien turc. Moscou dément ces allégations tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie.


Source Sputnik ici
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Ouap1 jeudi, 03 décembre 2015 07:17 Posté par Ouap1

    hier, sur bfm wc j'ai entendu que OBAMA AVAIT SIGNALÉ QUE LA TRU...QUIE FAISAIT PARTIE DE L'OTAN ET ÉTAIT DONC PAR CONSÉQUENT SON ALLIÉE, que les deux parties devaient trouver une solution diplômatique et qu'on devait tous lutter contre l'ennemi commun qu'est daesh.
    Je trouve ces propos quelque peux inquiétants - ceux en majuscules -... on est un peu sur la corde raide, surtout si H.Clinton est élue à la place de o alabame.