Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

promospeciale

L’Etat ne veut plus de fontaines à sodas en France

Audience de l'article : 1180 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
C'est pour votre bien, Kamarads! L'Etat dans son infinie sagesse vous protège contre les boissons impies!

L’Assemblée nationale a interdit dans la nuit de mercredi à jeudi la mise à disposition en libre service, payant ou non, de fontaines à sodas (« free refill »), par le vote d’un amendement UDI au projet de loi de modernisation du système de santé.

« La mise à disposition en libre service, payant ou non, de fontaines proposant des boissons avec ajout de sucres ou d’édulcorants de synthèse est interdite en tous lieux ouverts au public ou recevant du public », stipule l’amendement défendu dans l’hémicycle par le député Arnaud Richard.

La liste des catégories de boissons dont la mise à disposition est interdite sera fixée par un arrêté ministériel. Très populaires aux États-Unis, on trouve aussi ce genre de dispositifs en France dans les fast-foods comme Quick, KFC ou Subway mais aussi dans les cafétérias Ikea.

Non seulement les boissons sucrées contribuent au développement de l’obésité, mais les boissons contenant des édulcorants sucrés « contribuent au développement et au maintien d’une appétence pour la saveur sucré », argumentent entre autres les signataires de l’amendement.

Le Programme national nutrition santé a fixé comme objectif de réduire de 25% au moins la proportion d’enfants consommant plus d’un demi-verre de boissons sucrées par jour et promeut le repère de consommation « eau à volonté, l’eau est la seule boisson indispensable », notent ces élus centristes.

« C’est le rôle de la loi de fixer un cadre pour protéger la population contre une surenchère commerciale qui tend à faire de la +gratuité+ du surplus d’une offre alimentaire payante un argument pour attirer le consommateur et l’inciter à certaines consommations excessives et néfastes pour la santé », plaident-ils encore.

Favorable à l’amendement, la ministre de la Santé Marisol Touraine a observé que cette « pratique, qui était habituelle dans d’autres pays, se répand dans notre pays et peut être attractive pour des jeunes qui se voient proposer à volonté des boissons comportant soit du sucre en quantité excessive soit des édulcorants ». Le rapporteur du projet de loi, le socialiste Olivier Véran, s’est dit « très favorable » à cet amendement.

Source: www.huffingtonpost.fr



Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen:


Nos députés ont un vrai sens des priorités. L’Etat totalitaire français nous dit quoi manger, quoi boire, qui baiser (et comment…) quoi dire, quoi penser, quoi lire, quoi voter, avec quoi payer, avec quoi se déplacer, combien gagner, par qui se faire soigner, combien peser, comment élever nos enfants, ce qu’il faut croire, qui aimer et qui détester et…………. jamais la société n’a aussi mal tourné, jamais il n’y eut autant de délinquance, il faut remonter à des siècles pour retrouver des morceaux de France échappant au contrôle des institutions, il faut remonter à des siècles pour voir les Français s’appauvrir et prendre le chemin de l’exil….Légiférer sur les fontaines à soda quand 10 millions de Français sont sans emploi, quand plusieurs millions sont sans revenu, quand le PIB privé (générateur de richesse) s’effondre, quand les structures de la société sont ébranlées, n’est ce pas comme disserter du sexe des anges alors que les mahométans encerclent Byzance?


Poster un commentaire