Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Déficit moins pire que prévu et dette record pour la France !

Audience de l'article : 1692 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Bon en France il y a un déficit en baisse mais une dette en hausse (je vais vous expliquer c’est parfaitement logique)… Même si cela peut sembler compliqué. Point du tout. Reprenons les faits.

France : l’INSEE annonce un déficit public meilleur que prévu en 2014 mais une dette record de 95 %

Voici comment l’agence Xinhua résume gentiment la situation : « L’INSEE a publié ce jeudi matin les résultats des comptes publics nationaux français pour l’année 2014 faisant état d’un déficit public de 4,0 %. Malgré une progression du taux de chômage en février dernier (+ 0,6 %), l’État français peut donc se féliciter d’une baisse du déficit du PIB par rapport aux prévisions pour l’année écoulée.

En effet, le Premier ministre français Manuel Valls avait déjà annoncé mercredi soir sur la chaîne publique d’information France 3 qu’il y aurait « une baisse du déficit pour 2014 par rapport à ce qui était prévu. On avait prévu 4,4 %, ça sera sans doute autour de 4 % ».

L’État français a fixé le cap pour 2015 avec pour objectif de ramener le déficit public à 4,1 % du PIB.

Cependant, le ministre français des Finances, Michel Sapin, a déclaré par communiqué que cette bonne nouvelle pour 2014 laissait entrevoir la perspective d’une révision à la baisse du déficit pour 2015 « aux alentours de 3,8 % du PIB ».

La dette publique de la France a en revanche augmenté en 2014 pour atteindre le chiffre record de 2 037, 8 milliards d’euros soit 95 % du PIB français (contre 92,3 % en 2013). »

Je vous passe les histoires de cap et de descente plus ou moins rapide parce que cela ne change rien malgré tous les mots utilisés pour masquer l’état dramatique de nos finances et des perspectives pour notre pays.

Du côté de nos finances justement, notre taux de descente s’est légèrement ralenti à une pente en accroissement de 4 %…. mais lorsque l’on rajoute 4 % de déficit en une année, cela fait 4 % de dettes qui viennent s’ajouter à la dette totale.

En fait, la dette totale c’est l’addition de tous nos déficits année après année… Comme cette année on est à 95 % de dette sur PIB et que l’année prochaine on fera environ 4 % de déficit en plus, nous aurons une dette de 95 % + 4 % = 99 % en gros…

On le sait, c’est mathématique, c’est une certitude absolue. Si vous prévoyez 4 % de déficit en plus, alors notre dette grossira de ce montant… MAIS… on vous explique que l’on va faire baisser la dette comme si la dette n’était pas liée au déficit… Il y a des moments, je me gratte la dette… heu la tête.

Bon, au bout du compte, avec ce taux de descente de 4 % et une dette l’année prochaine à 99 % du PIB et une banque de France qui rachète à la place de la BCE quelques milliards de notre propre dette avec de l’argent qui sort du chapeau du lapin… il ne devrait rien se passer de grave. Tout va bien aller… D’ailleurs tout va toujours bien jusqu’au moment de l’impact.

Je note juste quand même que l’or ne s’effondre pas, voire même remonte pas mal… alors que tout le monde vous parle de resserrer les taux (ce qui est très mauvais pour l’or).

Ne soyons donc pas dupes. Que les mamamouchis paradent sur les débris fumants, pendant ce temps mettez à profit cette longue période de calme relatif pour mettre à l’abri votre patrimoine.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire hftrade lundi, 30 mars 2015 08:44 Posté par hftrade

    la ripoubellique francaise c'est


    - 5600000 apparatchiks du regime (fonctionnaires)


    - 47% du PIB generé par l'etat


    - premier etat providence au monde en terme de depenses sociales


    - deuxieme etat au monde en terme de pression fiscale