Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Tendances économiques et le fantôme américain...

Audience de l'article : 3101 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Voici en vrac quelques éléments qui sortent tout droit de mon imaginaire...

- Un problème : l'emprunt aux Etats-Unis, où plus précisément le crédit (après le Dieu dollars (médaille d'or) et le pétrole (argent), je pense que le crédit (bronze) arrive sur la 3ème marche du podium).

- Une solution : la consommation aux Etats-Unis, avant avec du cash jusqu'au 2nd choc pétrolier, puis avec des crédits à partir du milieu des années 90

- Un problème : la bulle des NTIC aux Etats-Uunis en 2000 et les attentats du 11/09/01

- Une solution : la baisse des taux de la FED à la vitesse de l'éclair (une 1ère fois) pour une nouvelle consommation de masse à crédit

- Un problème : une récession aux Etats-Unis

- Une solution : développement des crédits pour l'armement et une petite guerre du Golfe en prime

- Un problème : des salaires qui stagnent aux Etats-Unis depuis le milieu des années 90 et une activité économique au ralenti

- Une solution : développer l'activité et l'effet de richesse grâce à l'immobilier

- Un problème : une perte de compétitivité et une délocalisation des industries USA et UE en Asie

- Une solution : un développement de la finance et de ce fait, un développement des commodities grâce à la mondialisation et au réveil du dragon

- Un problème : les subprimes aux Etats-Unis (titrisation de l'emprunt)

- Une solution : 2 nde baisse des taux de la Fed à la vitesse de la lumière et laisse les taux à 0 %

- Un problème : les banques d'investissements s'écroulent dans les pays anglo-saxons

- Une solution : les Etats et les Banques Centrales font tourner la planche à billet et rachètent les actifs pourris

- Un problème : la relance des exportations aux USA

- Une solution : la dévaluation du Dieu dollars aux Etas-Unis où le renchérissement de l'EURO (monnaie de la 1ère zone économique au Monde)

- Un problème : la chute des bourses est vertigineuse fin de l'hiver 2009

- Une solution : les banques leaders aux Etats-Unis travaillent sérieusement sur la présentation des bilans trimestriels (autorisation en haut lieu), le feu vert est donné aux bourses et financiers pour recréer le chateau de carte (Nasdaq = + 100 % en 1 an)

- Un problème : en 2011, l'arrivée à échéance des remboursements des CDS (crédit défaut swap = sorte d'assurance sur les erreurs du passé avec les subprime) = 2nde onde de choc aux Etas-Unis après les subprimes.

- Une SOLUTION : attaquer l'EURO, donc déstabiliser l'Europe monétaire et via les agences de notations leader (toutes 2 américaines) s'attaquer aux maillons les plus faibles vers les plus forts (Grèce, Portugal, Irlande, Espagne, Italie, France ...).

Cette solution ayant pour but d'amener les actifs européens à des cours d'achat pour les Firmes américaines, celles-ci pouvant grossir à bon compte pour continuer de lutter pour garder la 1ère place mondiale sur le plan de la puissance économique vis à vis de la Chine.

Cette dernière étant le bailleur de fond des Etats-Unis, et relarguant du Dollars à tout va depuis l'automne 2008 et avec une accélération au printemps 2009.

Revenant à nos moutons : c'est pour cela que les cours du soja se tiennent, c'est pour cela que les cours des céréales ne sont pas aller aussi bas que certains le prédisaient.

Et c'est aussi pour cela que les Matières Premières vont de nouveau flamber.

Ne nous y trompons pas, rien n'est dû au HASARD sur les évènements qui se déroulent en Europe. Les grosses mains financières américaines (avec l'aide des conseillers de l'ombre aux States) ont pour ordre de faire financer une partie du déficit du budget américain par les peuples européens qui ont oublié de s'unir avant de créer la monnaie européenne. Comme quoi, notre bon vieux dicton paysan : "ne jamais mettre la charrue avant les boeufs" n'a jamais été autant d'actualité.

Au fait, comme préciser en préambule, ceci n'est que pure élucubration de mon cerveau et ne serait être en aucun cas la version officielle qui pourrait être explicitée au commun des mortels.

Poster un commentaire