Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Volatilité intra-séance et gaps à l'ouverture

Audience de l'article : 638 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Titre : Volatilité intra-séance et gaps à l'ouverture


J'ai désossé un nombre qui devient important, parmi les ETF américains notamment.

J'ai remarqué (peut-être est-ce un commun de le dire) que la volatilité est bien plus forte hors séance très souvent (les gaps à l'ouverture) et pour partie continue dans les 7mn jusque 15mn au maximum  voire parfois 30mn en début de séance. C'est alors souvent le calme plat pour bon nombre de valeurs. Il faudrait donc pour espérer gagner, tenir de grosses positions avec une chance sur deux de ne pas gagner grand chose et se faire sortir en perte l'autre moitié du temps. En clair, pas grand chose à gagner à ce jeu.

Cela confirme, l'idée que les 30 premières minutes de cotation représentent l'essentiel de la messe. On se rapproche une nouvelle fois des idées de Pareto que l'on plaque à toutes les sauces.

Les grosses capitalisations au sein des ETF secteurs ou thématiques sont évidemment fortement corrélées avec ces ETF. La volatilité est donc proche du panier de valeurs en question.

En ce qui concerne les dernières lignes, celles dont le poids relatif dans l'indice est très faible, il y a 2 cas de figure. Une partie d'entre elles bougent comme l'indice en question (en gros elles ne sont pas tradées pour elles-mêmes). Mais, parmi ces valeurs faiblement dosées dans les ETF, on trouve quelques électrons libres généralement plus volatiles à la baisse.

J'en viens à penser qu'un ordre en fin de séance ("At last" ou "MOC") comme le font les institutionnels puis une sortie en début de séance multipierait l'effet d'un trade en pleine séance.

Resterait à déterminer le sens à donner à l'ordre en fin de séance.

Bonne soirée,

merci d'avoir lu,

Plus j'en sais, moins j'en sais

Ohibo Christain
Poster un commentaire