Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Thibault Doidy de Kerguelen

Thibault Doidy de Kerguelen

Je suis président de la Compagnie Financière et Patrimoniale de Normandie. Vous pouvez me suivre sur mon site http://maviemonargent.info/

L'énergie solaire abandonné par Siemens qui préfère se concentrer sur l'éolien et l'hydraulique - un signal ?

Audience de l'article : 1917 lectures
L’énergie solaire va mal. Cela n’est pas nouveau, nous avons vu en France un certain nombre de sociétés disparaître en même temps que la vérité des prix sur l’électricité gagnait peu à peu du terrain. Les militants du parti des verts nous soutenaient néanmoins que ce secteur était porteur d’avenir et nous citaient l’Allemagne en exemple.

Siemens vint d’annoncer la vente de toutes ses activités liées à l’énergie solaire.

L’ activité de Siemens dans l’énergie solaire représente aujourd’hui 680 emplois pour moins de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011. Sans préciser le montant de ses pertes, le groupe allemand vient d’annoncer que dans le cadre de son plan économique de réduction des coûts « Turbine 2013″,  il s’engageait à revendre ses activités dans l’ énergie solaire.

Alors que l’Allemagne a décidé d’arrêter l’exploitation de l’énergie nucléaire, Siemens a expliqué sa décision par les arguments suivants: «  en raison des changements sur les marchés de l’énergie solaire, d’un ralentissement de la croissance et d’une forte concurrence sur les prix, les objectifs de la compagnie dans ce domaine n’ont pas été atteints« .

D’autres pistes

Si Siemens quitte l’ énergie solaire, il n’abandonne pas pour autant les formes de production énergétiques alternatives mais souhaite se focaliser sur les technologies jugées plus sûres en terme de rentabilité, comme  l’hydro-électrique et l’éolien.

Une décision dont les investisseurs français doivent tenir compte car elle aura forcément des répercussions sur l’ensemble du marché européen de l’énergie solaire. Notons que d’autres formes d’exploitation d’énergies renouvelables se portent économiquement bien, comme la biométhanisation par exemple.
Poster un commentaire