Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cours de l or

Cours de l or

Toute l'actu sur les cours de l'or.

L'or est fondamental pour ceux qui possèdent un patrimoine financier et immobilier.

Le système monétaire mondial est totalement manipulé. La moindre perte de contrôle peut engendrer une énorme cata. L'or est l'une des seules alternatives pour LA PROTECTION et la CONSERVATION d'un certain pouvoir d'achat.

Comme tous les marchés, il faut en acheter au moment où personne n'en veut, en plein marché baissier. La majorité a fait l'inverse entre 2010 et 2013. Les matières premières sont les marchés les plus cycliques qui existent. Il est impératif de consulter les graphiques des cours de l'or sur plusieurs décennies pour comprendre où nous en sommes dans les cycles.

Objectifeco va tenter de vous accompagner dans cette démarche.

promospeciale

L'or ne parvient plus à assurer sa fonction de protection en cas de tempête. La preuve en image

Audience de l'article : 2052 lectures
Dans la tempête, certains havres de paix ne sont plus aussi sûrs qu’auparavant. En fait, l'euro et le yen sont des meilleurs refuges que l'or.

Un autre jour passe et le chaos s’installe encore un peu plus sur les marchés. Que doit donc faire un investisseur soucieux de la sécurité de son portefeuille ?

relative-performance-crise
Le VIX, le yen et l'euro sont les trois seuls actifs à avoir résister en août.

A la clôture de mardi, les grands indices américains, le Down Jones Industrial Average (DJIA), le SP 500 et le Nasdaq, ont tous reculé d’environ 10 % au cours des cinq dernières séances. Les indices étaient pourtant à la hausse mercredi matin mais, par la suite, la moitié de ces gains se sont envolés.

Au milieu de cette pagaille, les investisseurs ont dû recourir à leurs actifs pour se sortir de l’ornière. Basés sur les performances récentes, certains de ces choix de couverture peuvent s'avérer plus sûrs que d'autres.

Par manque d’inflation, l’or est sous pression

Le cours de l’or augmente souvent avec la peur qui s’insinue sur les marchés boursiers. Mais cette réputation de « valeur refuge », vue comme un atout pour surmonter le chaos à court terme, est pour le moins douteuse.

L'or a chuté, lundi, au moment même où les principaux indicesperdaient plus de 3,5 % dans un climat erratique, puisque beaucoup d’investisseurs et les hedge funds étaient en recherche de liquidité. Si l’or concédait moins de terrain, mardi et mercredi, il continuera probablement à faire face à la pression déflationniste.

Pour certains analystes, l’or n’est pas un havre de paix - même temporaire. D’un autre côté, sur le plus long terme, l'or devrait normalement être un atout face à l'inflation. Mais c’est bien cette absence d'inflation qui a mis l’or sous pression depuis maintenait un certain temps."

Les performances relevées pour la dernière décennie montrent également des hausses à minima pour le métal précieux, au milieu des soubresauts d’un marché volatile. Depuis 2005, à chaque fois que le SP 500 perdait 6 % voire plus en une semaine, l'or plongeait de 61%, selon les données de la plate-forme Kensho.

Lorsque le Dow Jones perdait au moins 6 % au cours de la même période, le métal précieux, lui, chutait de 73 %.

L’euro, une nouvelle valeur refuge ?

Si l’euro n’est pas considéré comme une valeur refuge classique, elle s’est pourtant comportée comme telle récemment. La monnaie unique a ainsi gagné près de 3 % par rapport au dollar au cours des cinq derniers jours.

Et ce comportement face au dollar, les experts ne l’avait pas prévu.

Mercredi, au milieu du rebond enregistré par les actions américaines, il a concédé plus de 1 % par rapport au billet vert. Signe que l'euro a ainsi revêtu les caractéristiques des valeurs refuges, en servant d’exutoire pour les carry trades.

L’euro a évolué en une monnaie refuge. Du coup, lors d’épisodes d'aversions face au risque baissier, les investisseurs ont tendance à freiner les ventes d’euro, soutenant ainsi la monnaie unique.

Généralement, les observateurs attendent du dollar qu’il se maintienne face à l'incertitude du marché, via l'achat de bons du Trésor américain. Un peu plus tôt cette année, au moment de la relance par la Banque centrale européenne et les attentes d’une hausse des taux d'intérêts par la Réserve fédérale américaine, les marchés se sont globalement positionnés en position longue sur le dollar et en position courte sur l'euro.

Mais maintenant que les attentes de la par de la Fed de relever ses taux d'intérêts en septembre se sont évanouies, cela donne moins de soutien au dollar. De plus, les solutions temporaires face à la saga de la dette grecque ont conféré plus de stabilité à l'euro, contribuant à son essor dans un environnement d'aversion au risque.

En fin de compte, on pourrait penser que les valeurs refuges contribuent à un dollar plus fort, alors même que les attentes d’un coup de pouce sur les taux par la Fed s’éloignent.

En poursuivant le raisonnement, la BCE pourrait essayer d'endiguer la hausse de l'euro, car sa relative faiblesse, plus tôt cette année, a stimulé les exportations. Les analystes soulignent que la force du dollar dépendra non seulement de la relève des taux par la Fed, mais aussi de la rapidité avec laquelle ces décision interviendront.

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Ouap1 mardi, 01 septembre 2015 09:32 Posté par Ouap1

    Il faut vite acheter des Assurance-vie ça c'est une valeur refuge et puis ça rapporte des intérêts, pas comme la relique barbare.