Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Mon cerveau fume de toutes les couleurs

Audience de l'article : 1212 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Récemment, je vous ai fait part de mes déboires sur le titre Altria (MO). Charles a été épargné et même spectateur. Je vous renvoie aux deux vidéos qu'il a postées récemment.


Je propose de faire un point sur les évolutions récentes du secteur de la fumée. Je commence par une "rétrospective" de l'évolution des cours des géants américains de tabac depuis l'annonce du laboratoire Pfizer concernant son vaccin en septembre 2020. Dans un second temps, nous pourrons visualiser l'impact de l'annonce par l'équipe de Biden, du prochain durcissement de la réglementation en matière de nicotine sur les cigarettes américaines.


1 – l'évolution des cours des grandes capitalisations américaines du secteur « de la fumée » depuis septembre 2020.

(PS : si j'ai oublié une grande cap concurrente, merci de m'en informer SVP.)

MO-3-25042021


La trajectoire du cours de Philip Morris (PM) domine le tracé du cours de Altria (MO). D'un autre côté, Altria semble avoir été, sur cette période, une valeur moins volatile.

Si on compare avec l'ETF du cannabis médical ((THCX), on voit une volatilité et une puissance bien plus grande.


MO-5-25042021


Un retournement majeur de tendance s'est produit sur le cannabis. Entre le 10 février et le 20 mars 2020, les cours ont baissé de 25 %. Un investisseur qui aurait pris position longue le 9 février, serait encore en perte aujour d'hui de 19,7 %. Il faut remonter jusqu'au 5 mars 2020 pour retrouver le cours d'aujourd'hui. Bref, le confinement a contribué à l'envolée du cours du cannabis. Aujourd'hui, la fumée retombée. À chacun d'y trouver son explication.


2 - retours sur l'épisode de la semaine : l'annonce par Biden d'un durcissement des règles relatives au taux de nicotine dans les cigarettes américaines.

Philip Morris s'en tire beaucoup mieux que sa consœur.

MO-4-25042021


Est-ce que le portefeuille de marques de PM ou la stratégie de l'entreprise est sensiblement plus forte ? Est-ce que Philip Morris rayonne davantage en dehors des États-Unis que sa concurrente ? Si vous avez des informations, cela m'intéresse bien. Toujours est-il, qu'il fallait jouer Philip Morris (PM) et non Altria cette semaine.


Si on va un peu plus loin dans les observations, on pourrait également avancer l'idée que la réaction des marchés a été très rapide, dans la descente mais également dans la remontée. Puis, des lignes quasiment horizontales. Je me suis fait sortir sur Altria au ^plus bas après l'annonce (stop – loss). Stop trop long. Parfois d'autres stop trop courts. Cela m'est arrivé de nombreuses fois avec d'autres valeurs depuis février. Je recherchais dés positions sur le long terme par pyramidage. Je dois conclure que j'ai commencé trop tard et ne voulais pas non plus me faire emporter par un gros retracement que j'espère prochain à présent. C'est un marché de traders court terme avec des prix au sommet. Faudrait-il jouer très court terme ou uniquement des indices ? Voire attendre ? Qui sait ?.

Charles gère de grosses positions. Il est donc en risque fort. Le stop Loos s'impose. De plus, nous sommes à des sommets historiques. Pourtant, la même stratégie ne m'a pas réussi. La question est de savoir si on est prêt à accepter de se faire sortir régulièrement pour préserver le capital. Là encore, la réponse est sans doute que oui.


La solution pour les "non-traders"? Charles la donne encore dans une vidéo précédente. Jouer les secteurs et non des valeurs pour diminuer la volatilité. J'ai bien remarqué, que Philip Morris et Altria suivent par moment des évolutions en sens opposé. L'ETF du secteur de la cigarette (s'il existe) sera moins volatile que l'une ou l'autre des valeurs prise séparément.


J'ai ajouté une quatrième valeur (UVV) qui est un producteur de tabac. Je ne parle pas d'un producteur de cigarettes. Mais d'un producteur de feuilles de tabac l'avantage de les vendre aux États-Unis et partout dans le monde. On a donc affaire à une valeur un peu différente. Cette valeur pourrait être a priori davantage exposée aux sanctions de l'administration Biden. Par contre, le cours de UVV n'a pas souffert autant que celui de Altria (MO). Quelles que soient les explications objectives ou subjectives, c'est un fait.


En conséquence, on pouvait jouer les trois valeurs de cigarettes plutôt qu'une seule valeur et échapper davantage au "Black Swan". C'est ce que j'ai fait. Cela n'a pas empéché me faire sortir sur MO.

MO-7-25042021

Merci d'avoir lu jusqu'au bout.


Plus j'en sais, moins j'en sais;


Pour partage



Ohibo Christain














































Poster un commentaire