Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

La théorie des 5 drapeaux ou comment réorganiser sa vie pour profiter du monde au lieu de rester à la merci d'un seul Etat

Audience de l'article : 12064 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Vivre de son business automatisé à distance est aujourd’hui possible. La mobilité est devenue accessible à un grand nombre de personne. Un concept américain permettrait d’optimiser fiscalement ses sources de revenus. Il défend un mode de vie où l’on voyage tout en sécurisant ses avoirs et son argent.

5-Drapeaux

Cette méthode s’appelle la théorie des 5 drapeaux !


Quel est le principe ? 

La philosophie est simple. En gros, l’idée c’est de vous rendre dans le pays ou vous êtes le mieux traité (selon votre situation). Schématiquement, il s’agit de planter des drapeaux partout dans le monde afin de diversifier ses activités. Chaque pays qui partage un pan de votre vie est représenté par un drapeau. Avec ce système, vous pourrez construire un environnement professionnel, fiscal et juridique, qui passera entre les mailles des contrôles de plus en plus omniprésents de la part des gouvernements.

De nos jours, il est risqué, pour des personnes qui prônent la liberté, de dépendre des lubies d’un seul et unique Etat.


Prenons l’exemple d’un cas classique pour illustrer mes propos !

La personne naît dans un pays.

Elle fait ses études dans ce pays

Elle trouve un emploi dans ce pays

Elle y laisse l’ensemble de ses comptes et son épargne

Son capital est libellé en une seule devise (l’euro, par exemple)

Son patrimoine immobilier se situe uniquement dans un pays, idem pour son or, ou autres actifs.


Dette-publique-France


Le problème dans cette situation, c’est que l’Etat peut vous taxer comme bon lui semble.


Il en mesure de vous surveiller, vous contrôler.

Investir votre argent est soumis à ses caprices

En cas d’instabilité, il peut même vous confisquer tous vos biens.


La politique change très vite. Un gouvernement peut devenir tyrannique. Avoir des idées saugrenues… Laisser l’ensemble de ses biens à un seul endroit est une folie… Une guerre, un problème économique, une dette insoutenable, des révoltes… N’importe quel pays peut se transformer en Russie des années 20, en Allemagne de 1930 ou encore connaitre un destin à l’Argentine !

La théorie des 5 drapeaux a été créée par un américain. A la base, il y avait un certain Harry Schultz qui a lancé un processus qui comprenait 3 drapeaux. Un peu plus tard, au cours du XXe siècle, la méthode a été étoffé pour comporter 5 drapeaux.  

Voyons en détail, comment s'articule ce concept ?


1. Le passeport

Avoir un passeport d’un pays qui ne taxe pas sur la nationalité, mais sur la résidence. Vous faites partie d’un des pays de l’UE, c’est parfait. Le seul bémol, est si vous êtes américain : les USA sont le seul pays au monde à taxer ses concitoyens par rapport à leur nationalité.


2. Résidence fiscale

Il faut établir sa résidence fiscale dans un pays qui taxe très peu sur le revenu. Au préalable, un Etat qui ne s’intéresse pas aux bénéfices que vous tirez de l’étranger. L’idéal est un pays qui taxe uniquement que l’argent gagner dans le pays.


3. Création d’une plateforme offshore

Choisissez d’enregistrer votre société dans un pays ou il n’y a pas ou peu d’impôts sur les bénéfices. Pas de taxe ou charge. Et très peu d’obligation et de comptabilité ou procédures administratives. Hong-Kong ou Singapour, sont par exemple, d’excellents hubs. Les entreprises de services, de conseils, l’e-commerce, les traders… conviennent parfaitement.


4. Sécuriser son épargne

Mettez votre épargne dans un ou plusieurs pays, économiquement et politiquement stable. Visez des Etats qui taxent peu le cash et les investissements.


5. Le terrain de jeu

Il s’agit du pays où vous comptez vivre. Il y en a pour tous les goûts, mais l’idéal est de viser est de choisir des pays qui offrent le meilleur rapport, niveau de vie et pouvoir d’achat, afin d’en profiter un maximum !


Les contraintes de cette méthode

Sur le papier, on se dit super. La réalité est tout autre. Cette théorie démontre néanmoins quelques limites.

Les personnes qui désirent avoir une vie stable ne seront sans doute pas séduites par ce mode de vie. L’esprit du « perpetual traveler » exige de se déplacer fréquemment. Avec une famille et des enfants, c’est plus compliqué. Dans ce cas là, privilégiez un pays ayant déjà une faible fiscalité à la base.

Le deuxième frein est pour les américains, ou si les gouvernements comme celui de la France, de plus en plus inspirés, décident de taxer à la source, c'est-à-dire selon la couleur de votre passeport. Les américains sont ponctionnées quelque soit l’origine de leurs gains réalisés.

passeport


Et le renforcement de la fiscalité au niveau mondiale va pousser de nombreuses personnes à acquérir une seconde nationalité. Le commerce de passeports devient, d’ailleurs, de plus en plus juteux. Car c’est une option plus rapide que beaucoup d’autres. Il peut être néanmoins risqué de se lancer dans de telles procédures. La frontière entre la légalité et l’illégalité, y est en effet très mince.


Comme autres recours, il reste donc trois leviers pour vous offrir une seconde nationalité :

1. Le mariage, solution classique mais qui engendre des démarches longues et parfois pénibles.

2. Pouvoir s'installer dans un pays qui accorde la nationalité après une période de résidence raisonnable (3 ans au Canada, par exemple).

3. Investir dans un pays qui propose un visa investisseur (200 000 $ dans un bien immobilier pour le Costa-Rica ou la Colombie, par exemple)

Dans tous les cas, n’abandonnez pas votre nationalité d’origine, l’idée est d’avoir une double identité pour parer à un maximum de situations. Pour conclure, il est vivement recommandé de se référer aux conseils d'un avocat fiscaliste avant d'entreprendre n'importe quel projet, expatriation ou optimisation de ses finances.

William Finck





Poster un commentaire