Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

L'urgence de ralentir

Audience de l'article : 2512 lectures
Nombre de commentaires : 6 réactions
Je dédis cet article à Charles Dereeper qui aurait très bien pu etre interviewé dans ce documentaire: +1000% en trading depuis sa propre ferme bio au costa rica...un sacré grand écart de choix de vie mais pas incompatible.

Il y a 3 jours ARTE nous a offert un enième reportage de grande qualité.

Heureusement qu'en France nous avons accès à cette chaine. C'est la seule à distiller des idées ultra pertinentes qui poussent le spectateur à vraiment réfléchir sur sa propre vie.

"L'urgence de ralentir"  est un documentaire qui reprend deux mouvements de fond liés, mais dont les échelles de temps ont été completement bouleversées depuis 20ans :


1/ La finance qui au fil de ces 20 dernieres années a compressé son espace temporel pour tendre vers le trading à haute fréquence.

Cette ère de l'immédiateté s'est généralisée aux comportements de consomation humain qui tend à évoluer au rythme de la finance moderne.

2/ La programmation de l'etre humain sur cette terre qui ne peut changer de référentiel temporel.

Comment se sentir utile, heureux et en harmonie avec son environnement lorsque l'on tente de nous faire changer de référentiel temporel?

Cette équation mathématique ne se pose pas. Pourquoi? car on ne peut pas transformer un référentiel terrestre, physique, c'est à dire lié à la gravité et au temps (loi statistique normal), à un référenciel sans auncune contrainte (loi stats non-normal, fat tails).

D'où "l'urgence de ralentir" et de se repositionner face à ces 2 référentiels:

>> Lien du reportage sur le site ARTE


 

Un mouvement de fond est en train d'émerger tout doucement. Il fait opposition direct aux exces de la mondialisation. Etre un tube digestif esclave du metro, boulot, dodo à de moins en moins de succès.

La crise a au moins un coté positif: les gens sortent du systeme.

Ils se retrouvent sur pause et sont obligés de mettre des perspectives dans leur vie et de reconsidérer leurs réels besoins.

Si vous avez la chance d'avoir une amap près de chez vous, lancez-vous ! C'est une expérience que je vis depuis 2 ans et qui m'a permis de nouer des liens authentiques avec des personnages haut en couleur.

Cette petite expérience a le pouvoir de relancer une vie en suscitant de nouvelles vocations... vous etes prévenu ;-)


Cédric Froment




Poster un commentaire

6 commentaires

  • Lien vers le commentaire Caroline Domanine vendredi, 26 septembre 2014 01:56 Posté par Caroline Domanine

    Bonjour Cédric,

    je partage absolument ton point de vue et les 2 ne sont pas incompatibles!

    J'ai une trés bonne amie qui est en train de monter un éco-lieu dans le sud de la France : philosophie alter-mondialiste, refus d'une consommation deraisonnée, retour à la nature; bref, vous voyez le tableau...

    Je retrouve de vraies similitudes dans ma vision et dans la sienne : independance, comportements refléchis et conformes à certaines valeurs personnelles, capacité d'être soi en cohérence avec un environnement.

    Il y a un fait lorsque je rencontre son groupe de travail et ses amis, c'est que les 2 mondes semblent en effet en opposition. Il n'y a d'ailleurs pas plus de tolérance d'un coté que de l'autre....! Le monde de la finance se moque de cette vague bobo ecolo, et les alter-mondialistes nous diabolisent.

    Toutefois, lorsqu'on creuse un peu, et selon la maniére d'opérer sur les marchés, on peut trouver des similitudes dans la nessecité d'être et d'agir.
    L'urgence de ralentir en faisant partie...

  • Lien vers le commentaire Oliver dimanche, 07 septembre 2014 10:02 Posté par obotrade

    Désolé je vais être à contre-courant du mode de pensée bien pensant actuel.


    Ce reportage est une tentative de manipulation de masse avec une orientation politique forte (dans le générique il apparait "d'après une idée originale de Noël Mamère").


    Je ne suis pas un anti-écologiste ou un anti-bio, ni un pro-bio ou un pro-écolo, mais le reportage est construit de la façon suivante :


    - une 1ère demi-heure sur le capitalisme financier, très intéressante, dont l'objectif est de rester sur un gout de "trop c'est trop, il faut en finir avec le capitalisme".


    - puis basculement brutal sans aucune transition sur l'économie bio, de proximité. Avec une mise en scène suggérant qu'il y a un lien direct de cause à effet. Puis développement d'un propagande dogmatique, expliquant que l'économie responsable n'existe que dans le bio et les services de proximité.


    Désolé je suis déjà tombé, dans ce type de piège idéolgique il y a une dizaine d'année, avec le concept du commerce équitable, derrière cette idée humaniste, censée transformer la mondialisation sauvage en développement mondial responsable, s'est aussi développé une dérive marketing, et un business bien éloigné des aspirations idéologiques.


    Il en est sans doute de même pour le bio, qui peut croire que le volume de production bio soit suffisant pour fournir tous les supermarchés du coin en bio, le bio est donc pour certains, une idée marketing, utile à des fins politiques ou capitalistique. Et donc est-il possible que la population de la planète entière puisse vivre du bio ? Si la réponse est négative, cette idéologie du vivre bio ne résoudra pas les problèmes qu'elle prétend éradiquer.


    Il existe des personnes capables de vivre l'idéologie du bio de proximité, leur communauté se développe énormément, c'est la minorité dont l'expansion est la plus forte aux états-unis. Ce sont les Amish et Ménonites, dont les productions agricoles se vendent très bien, car elles sont considérées comme bio.


    Utiliser une idéologie comme mode de vie, amène l'humain à des situations absurde. Soyons moins dogmatique et plus pragmatique, le bio, la proximité, ont existé et nous nous en sommes tellement éloigné qu'en les redécouvrant aujourd'hui nous avons l'impression que c'est la solution pour l'humanité.


    Avant on disait "je cultive mon potager sur un lopin de terre", aujourd'hui on dit "j'ai une ferme bio qui rapporte 1000%" ...


     

  • Lien vers le commentaire Cédric Froment samedi, 06 septembre 2014 17:09 Posté par cedric froment

    Bonjour Mike,

    le trading est un jeu stratégique ultra stimulant intellectuellement. Il nous confronte à nos propres dérives comportementales et c'est justement là toute la beauté de cette activité: il nous faut corriger ces dérives en les neutralisant d'une maniere ou d'une autre.

    On apprend à se connaitre avec la contrainte de rester profitable et d'avoir une vie équilibré et épanouissante. Chaque trader est différent, il existe beaucoup de spéculateur qui n'en veulent pas forcément toujours plus.

    C'est là où une personne équilibrée va savoir maintenir sa routine, alors que le capitalisme lui meme va toujours vouloir repousser plus vite et plus fort ses propres barrieres, sans considérations des contraintes physiques et temporelles.









  • Lien vers le commentaire Mike300051 samedi, 06 septembre 2014 16:35 Posté par mike300051

    Bonjour Cédric,


    Une petite question : comment concilier dans la même personne les idéaux tels que développés dans cette vidéo et le trading ?


    Il me semble pourtant qu'en terme de morale, les deux mondes sont à des années lumières... et pourtant il me semble que vous êtes en train de le vivre si je ne me trompe ?


    Merci d'avance pour votre réponse.


    Mike

  • Lien vers le commentaire Cédric Froment samedi, 06 septembre 2014 16:27 Posté par cedric froment

    Certains ont fait bien plus de 1000% en trading depuis une ferme bio au costa rica

    Ils auraient quand meme pu t'interviewer ;-)

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper samedi, 06 septembre 2014 13:17 Posté par Charles DEREEPER

    Monsieur Froment, quelle ne fut pas ma surprise de lire sous votre plume un édito de ce genre... j'ai failli tomber de ma chaise lors de ma lecture.

    le compromis semble etre bilatérale dans sa progression face à nos conversations hahahahahha