Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
MeilleurTaux.com

MeilleurTaux.com

Obtenez les meilleurs taux immobiliers du moment !

promospeciale

Les derniers chiffres sur les emprunts immobiliers en France

Audience de l'article : 2197 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Devenir propriétaire pour se loger est toujours une priorité pour les Français qui veulent en outre profiter des taux bas... Mais depuis le début de l'année, on constate une plus grande prudence chez les particuliers qui cherchent à emprunter avec plus d'apport et sur de plus courtes durées.

Ainsi, parmi les demandes via le site, la part des emprunteurs faisant une demande de crédit sans apport a reculé de 43 % à 41 % en un an. De même, du côté des durées de crédit, les particuliers tentent d'emprunter sur de plus courtes durées pour bénéficier des conditions avantageuses proposées par les banques. Seulement 13,8 % des demandes portent sur des prêts sur 30 ans en octobre, contre près de 15 % en janvier, et la durée moyenne sollicitée a baissé de plus d'un an à 244 mois contre 259 en janvier.

En revanche, contrairement aux idées reçues, les banques veulent prêter et à des taux très bas. Le crédit reste pour elles un levier de conquête de nouveaux clients qu'elles vont pouvoir « accompagner » pendant toute la durée de leur crédit, en moyenne 7 ans... Ont-elles durci leurs critères d'octroi ? Nous ne le constatons pas... Mais elles les respectent davantage et sont plus prudentes, plus regardantes sur la situation de l'emprunteur, ce qui se justifie dans le contexte actuel.

A l'inverse même, face à l'attentisme des emprunteurs, certaines même ont assoupli leurs conditions, proposant des offres spéciales pour jeunes ou abaissant les niveaux de revenus minimum.

« Compte tenu du contexte économique et de la hausse du chômage, les emprunteurs comme les banques sont plus prudents. Mais du coté de ces dernières, nous n'observons pas de réel durcissement des critères d'octroi : nous n'avons reçu que 4 notifications dans ce sens sur l'apport et les durées de prêt, essentiellement au 1er trimestre, puis des demandes d'assouplissement durant l'été notamment pour les jeunes emprunteurs et sur les niveaux de revenus. Au final, contrairement aux idées reçues, les exigences des banques sont restées assez stables » conclut Hervé Hatt.

Evolution du profil moyen des emprunteurs sur un an

2011 2012
Montant moyen des prêts 168 221 € 168 553 €
Montant moyen des apports 66 039 € 67 478 €
Montant moyen de transactions 254 923 € 251 818 €
Taux d'apport moyen 21,9% 24,6 %
Durée moyenne des prêts 18,9 ans 18,7 ans
Montant moyen des revenus nets du couple 5 086 € 5 029 €
Age moyen de l'emprunteur 36,5 ans 36,8 ans
Part des emprunteurs < 35 ans 47,2 % 46,6 %
Part des emprunteurs < 30 ans 24,6 % 23,8 %
Source : meilleurtaux.com
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire alex6 vendredi, 23 novembre 2012 02:00 Posté par alex6

    Yves, c'est le revenu net par couple, pas par individu.
    Ca me parait beaucoup aussi quand meme, surtout etant donne le faible niveau du salaire median (1,600euros je crois)

  • Lien vers le commentaire Yves jeudi, 22 novembre 2012 17:51 Posté par yves

    Revenu net moyen mensuel de 5000€ semble élevé pour un emprunteur de 36 ans; j'aimerais savoir comment ce chiffre est calculé, je pense qu'il est gonflé en incluant les allocations familiales, et autres revenus hors salaire et fluctuants.