Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Noemie

Noemie

Je m'intéresse à l'immobilier, la finance, l'économie !

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Marché immobilier : quel sera l'impact du programme Macron ?

Audience de l'article : 1839 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Vous voulez investir sur le marché immobilier mais voulez en savoir plus sur l'impact du prochain président de la République ? Voici quelques explications.

Avec Macron au pouvoir, comment va se comporter le marché immobilier ?

La période électorale est enfin close, et le nom du prochain président de la République est désormais connu : il s'agit d'Emmanuel Macron. Pour 5 ans, le candidat d'En Marche ! va avoir l'occasion de mettre en œuvre les éléments de son programme, en particulier dans le secteur du logement. Quel impact auront ces politiques sur le marché immobilier ? On vous répond au fil de cet article.

ISF et taxe d'habitation : les deux mesures phares

Vous vous demandez si vous pouvez profiter de la bonne dynamique en cours du marché immobilier pour souscrire un crédit avec des organismes tels que Vousfinancer.com et investir ? Voyons d'abord l'impact des deux plus grosses mesures prévues par le candidat d'En Marche !:
  • Emmanuel Macron souhaite transformer l'impôt de solidarité sur la fortune en un impôt sur la fortune immobilière. En serait exclu tout le patrimoine de nature mobilière (comme les titres et les actions). Cela signifie que les ménages aux revenus moyens ou modestes disposant néanmoins de possessions immobilières excédant 1,3 million d'euros seront contraints de s'y plier. A l'inverse, les foyers aux revenus élevés qui disposent d'une même somme investie dans la Bourse ne seront pas affectés.

  • La taxe d'habitation est vouée à être supprimée pour plus des trois quarts des Français. Un gain de pouvoir d'achat certain pour les ménages, qui se traduit cependant par une véritable perte de recettes fiscales pour l'Etat. En effet, c'est près de 10 milliards d'euros qui seront ainsi supprimés des caisses du pays. Une perte qui n'est prévue d'être comblée par aucune mesure compensatoire.

Les autres éléments du programme

Du face à face Macron/Le Pen, à voir ici, c'est le premier d'entre eux qui est sorti vainqueur. D'autres mesures de plus petite envergure sont donc à prévoir et auront leur impact sur le marché immobilier au cours du quinquennat Macron :

  • Localisation des constructions : les zones tendues telles que Paris, Marseille ou encore Aix-en-Provence représentent un problème que le prochain président entend résoudre. Il compte mettre l'accent sur la construction dans ces espaces où la pénurie de logement se fait cruellement sentir.

  • Maintien de l'encadrement des loyers : il ne souhaite pas mettre fin à l'encadrement des loyers. Seule une réévaluation de la situation est prévue, afin de limiter les risques d'abus.

  • Bail-mobilité : la mise en place de bails de moins d'un an avec moins de droits pour les locataires permettrait à de nombreux biens de sortir d'un circuit de type saisonnier (comme AirBnB) pour revenir dans des circuits classiques. La mesure manque toutefois de précisions.

  • Intermédiation locative : l'objectif est ici de permettre à des associations de jouer le rôle d'intermédiaires entre les propriétaires et des locataires en situation précaire. Une décision qui ne fait pas l'unanimité.

Pas un mot, cependant, sur la prolongation ou la suppression de mesures telles que le prêt à taux zéro ou le dispositif Pinel.

Premières réactions sur le marché immobilier européen

L'annonce des résultats de l'élection présidentielle a très vite provoqué des réactions sur le marché immobilier européen. Dès le lendemain, aux alentours de midi, les indices étaient au vert et grimpaient d'1,56%, comme vous pourrez le voir sur cet article.

Mais une telle hausse tient-elle au programme du nouveau président, ou au regain de confiance des investisseurs quant au maintien de la France dans l'Union européenne ? Les semaines à venir verront la confirmation ou l'infléchissement de cette tendance.

Toujours est-il que ces indicateurs vont dans un premier temps limiter la hausse des taux d'intérêt, un bonne nouvelle pour tous ceux qui souhaitent investir 
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire zoulou2 vendredi, 19 mai 2017 23:53 Posté par zoulou2

    Investir en Frace est quand meme du suicide, l'etat prendra l'argent ou il y en a, les proprietaires sont des vaches a lait.