Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Où l'égalitarisme passe, l'herbe ne repousse pas.

Audience de l'article : 916 lectures
Nombre de commentaires : 8 réactions
Je vais vous raconter l’histoire vraie vécue par un adolescent de 14 ans.

L’action se passe dans une préfecture proprette de la France bien pensante, puisque socialiste.

Un de lycées de cette cité est la fierté de la municipalité. Récent, il sent bon les effluves contemporaines faites d’herbe et de goudron mélangés. Evidemment, il est confié aux bons soins d’équipes pédagogiques dans la ligne — un peu du ministère et beaucoup des syndicats —

N’est-ce pas là que sont portées les valeurs de la république, transmises à nos jeunes espoirs à l’aide d’un bourrage de crâne égalitariste sans égal dans le monde libre ? Si fait mes bons amis et je le prouve.

Notre jeune homme rencontre pour la première fois l’espagnol qu’il a choisi en deuxième langue. Il se trouve que ce choix le comble, espagnol et Espagne le séduisent, il collectionne les bonnes notes, s’il y avait un classement il serait premier.

L’équipe pédagogique — on ne dit plus les profs — décide d’organiser un voyage en Espagne. Ils adorent ces sorties payées par les parents d’élèves qui les éloignent une petite semaine — gratos —  de la cour de l’école dans laquelle ils ont vécu et vivront toute leur vie.

Quatre-vingts élèves sont susceptibles de pouvoir participer à ce voyage, en fait le nombre de parents qui ont mis la main à la poche à cet effet.

Mais il y a un hic. Un bus c’est 50 places, pas 80. Voilà un problème mathématique plus complexe que les baignoires et robinets traditionnels.

Je vous donne la solution, sans que vous ayez besoin de retourner votre ordinateur puisque je l’écris à l’endroit, sans attendre que vous donniez votre langue au chat.

Ne regrettez rien, vous ne l’auriez pas trouvée.

Solution :

Pour ramener le nombre de bénéficiaires de 80 à 50, l’équipe pédagogique a procédé à un tirage au sort…. notre jeune adolescent, peu chanceux, n’a pas été retenu.

Il ne sera pas du voyage scolaire en Espagne, alors qu’il est le meilleur élève de la classe d’espagnol.

“Pas grave”, il n’est pas au lycée que pour apprendre l’espagnol, il doit aussi y apprendre la vie, la morale.

Mais au fait, qu’a-t-il appris dans cette aventure ?

Et bien que travailler ne sert à rien. Que les récompenses ne sont pas liées aux efforts que l’on fait mais au hasard — un peu aussi aux combines — dont l’ordonnateur dans notre société est l’administration égalitariste.

Peut-être aura-t-il un peu de difficulté à saisir la force philosophique de la pensée égalitariste, mais gageons qu’il sera consolé par le cancre à qui le hasard aura permis ce voyage pédagogique et qui le lui racontera.

Il est possible que la narration qu’il entendra soit plus proche des virées nocturnes que des musées qu’il aurait peut-être souhaité visiter, mais n’est-ce pas tout le sel de la vie que d’avoir à vivre le contraire de ce que l’on imagine, de ce pourquoi on a travaillé ?

Quand je pense que moi, tout bêtement, face à un tel problème j’aurais donné les places en fonction des classements… Oui mais, d’une part il n’y a plus de classement — valeur réactionnaire de la droite obtuse — d’autre part quoi de plus naturellement égal qu’un tirage au sort ?

Je peux aussi me tromper, ce que je prends pour un voyage pédagogique n’est peut-être qu’une escapade de fétards ? Tout s’expliquerait alors.

En réalité, les jeunes adolescents d’aujourd’hui sont gentils, ou bien formatés, pour accepter de telles injustices. Pour ma part, mis dans cette situation, je ferais immédiatement un procès à l’équipe pédagogique. Evidemment, je le perdrais et je serais lourdement condamné pour rébellion et atteinte à l’honneur de représentants de l’Etat dans l’exercice de leur fonction. Je serais, pour faire bonne mesure, viré une semaine du lycée et définitivement de la classe d’espagnol.

C’est injuste l’égalitarisme, pour y adhérer il faut avoir la foi, être un croyant aveugle. 

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire

8 commentaires

  • Lien vers le commentaire alex6 mercredi, 30 novembre 2016 03:25 Posté par alex6

    @hftrade,

    Mouais, ca reste tres partisan comme point de vue et non, le systeme francais n'est pas communiste si les mots ont un sens. Il est relativement plus communistes que d'autres systemes en occident mais dans les faits, c'est une social-democratie pas tant eloignee du systeme anglo-saxon (je generalise)
    Pour ce qui est de l'expatriation, je ne crois pas avoir dit que ca n'etait pas possible et ca n'est pas vraiment le sujet de toute maniere.

    Tu devrais donc rajouter "pour moi" a la fin de ton message precedent puisque je connais quantite de gens qui n'ont pas de soucis extreme avec le systeme francais, hormis les plaintes habituelles que tu retrouves un peu partout dans le monde. Je soupconne que c'est parcequ'ils ont accepte les defauts (injustice si tu veux) du systeme et exploite ce qui pouvait l'etre. Comme dans tout systeme par ailleurs.

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 29 novembre 2016 17:53 Posté par hftrade

    @alex

    j'ai vecu dans pas mal de pays, je peux comparer. le systeme francais convient pas a tout le monde, comme je l'ai dit ce systeme trouvera une certaine clientele politique, ne fut-ce que les fonctionnaires, noblesse d'etat (plus nombreux et privilegiés que dans pas mal de pays d'europe). Le systeme francais n'est pas "peut-etre" communiste mais l'est a coup sur , les chiffres le demontrent a moins de  verser dans la mauvaise foi.

    De plus je suis etonné de devoir repeter qu'on peut toujours s'expatrier, meme en europe il y a des differences nettes (Suisse etc)

    Je me lamente pas, je constate. d'ailleurs je m'en fous un peu de la France, j'y vis pas et j'y paye pas mes impots. Mais je constate et je crois necessaire d'informer les gens sur ce systeme merdique. les queque fois ou je mets les pieds sur le sol francais, par exemple DOM-TOM je constate a quel point le systeme francais est merdique

  • Lien vers le commentaire alex6 dimanche, 27 novembre 2016 21:10 Posté par alex6

    @hftrade,

    C'est une question de point de vue. La France est peut-etre un systeme communiste mais je connais pourtant beaucoup de gens qui y reussissent sans etre fonctionnaire ou je ne sais quels autres privilegies.
    J'ai suffisamment voyage pour savoir que tous les pays presentent des avantages et des inconvenients. En France par exemple, c'est tres difficile si tu es celib ou en couple et sans enfants mais une fois en famille, le systeme te beneficie beaucoup plus.
    Dans le monde anglo-saxon, c'est plutot l'inverse.

    La France est comme elle est, aucun individu ne la changera en deux jours. Donc soit tu en prends parti et tu construits ta vie dessus, soit tu te lamentes de l'injustice du systeme. Il est evidemment possible de reussir a etre heureux en FRance, tout comme il est parfaitement possible d'etre tres malheureux dans des pays bien plus libres sur le papier.

    Tout est question de perspective et comme le dit Henri, chacun tire les lecons qu'il veut de cette histoire.
    Perso j'ai rejette l'attitude anti-systeme depuis longtemps et je m'en porte bien mieux a tout point de vue.


  • Lien vers le commentaire Henri Dumas samedi, 26 novembre 2016 16:15 Posté par Henri Dumas

    Merci Messieurs pour la qualité de votre dicussion.
    Ce billet ne fait que constater une histoire vraie. Chacun en tire les conclusions qu'il croit les meilleures pour lui, voire pour l'humanité s'il est un peu optimiste.
    Cela inclut le jeune héros du billet.
    Cordialement.

  • Lien vers le commentaire hftrade vendredi, 25 novembre 2016 13:41 Posté par hftrade

    @alex on ne peut obliger personne a supporter un systeme socialo-communiste comme en France Bien qu'il existe des injustices partout et il faut s'y preparer, si le systeme inverse carrement les valeurs (c'est le mot qui convient), on peut toujours quitter le systeme. Des gens ont quitté l'URSS au peril de leur vie ou au prix de grandes difficultés. Pour les francais, par contre il est facile de s'expatrier (la seule chose c'est qu'on entre pas dans les aytres pays comme dans un moulin)

    Bien sur un systeme qui inverse les valeurs trouve toujours une clientele : mediocres (favorisés par le systeme), nomenklatura (fonctionaires francais, petite noblesse d'etat), artistes et intellos (bobo de salon parisien), migrants bac-5 qui n'ont jamais cotisé etc que ce systeme favorise. Certains preferent aussi brader leur liberté au prix de la securité, si minime soit-elle.

    Injuste ou pas la question n'est meme pas la car ce systeme pretend etre le meilleur et le plus juste
    L'egalitarisme a la francaise est le contraire de l'egalite

  • Lien vers le commentaire alex6 vendredi, 25 novembre 2016 00:04 Posté par alex6

    @hftrade,

    Ca n'est pas comme ca que je le vois. Meme si objectivement il n'est pas responsable d'avoir manque le voyage, il l'a tout de meme manque donc c'est un echec par rapport a ses attentes.
    Il peut pester contre la contrainte externe et se morfondre ou bien reagir de maniere afin d'obtenir ce qu'il veut en mettant le passe derriere lui le plus vite possible.

    Il n'y a pas non plus de morale stricte qui s'applique dans le monde pro. Il y a des injustices et des decisions arbitraires prises.
    Ce que je dis c'est que ce gamin ferait mieux d'etre prepare a ca. Lui faire croire que c'est le systeme qui est injuste sans lui donner d'alternative, c'est le condamner a s'effondrer lorsqu'il rencontrera d'autres echecs, simplement parcequ'il ne saura pas comment y repondre.

    Il n'y a pas grand chose a faire par rapport aux elements externes (systeme communiste, fonctionnaires...) mais en revanche on a toujours le choix du type de reaction que l'on donne.
    Je sais bien qu'Henri ecrit avec en arriere-pensee sa propre situation, ce qui est comprehensible etant donne ses difficultes mais sa propre situation est aussi la consequence de sa maniere de reagir aux injustices dont il a ete victime. 
    C'est le fond de mon propos.


  • Lien vers le commentaire hftrade jeudi, 24 novembre 2016 22:50 Posté par hftrade

    Beaucoup d'ecrivains ont denoncé l'EN : Brighelli entre autres (fabrique du cretin)

    Le qi du francais moyen a baissé de 4 points depuis 1999, merci qui ? des abrutis de fonctionnaires de l'EN gauchistes qui nivellent par le bas

    @alex

    je ne vois pas d'echec ici (d'accord avec le reste du raisonnement par contre) je vois un systeme politique (de type communiste) , meme si l'exemple n'est pas parfait , qui inverse les valeurs (et ca peut aller loin), le systeme politique etant en theorie l'expression de la majorité. Ce systeme egalitariste veut gommer les differences et couper les tetes qui depassent.

    Dans un systeme  communiste, la resilience sert a rien sur le long terme (sauf a en permanence se frotter aux barreaux de la cage bureaucratique ce qui est epuisant cfr Mr Dumas), c'est le systeme qui est pourri a la base et decourage l'effort. l'etat encadre et controle l'individu de A a Z.

  • Lien vers le commentaire alex6 jeudi, 24 novembre 2016 20:21 Posté par alex6

    Je ne suis pas tout a fait d'accord avec vous ici:
    Il y a une lecon qui vaut beaucoup dans cette histoire, c'est que meme lorque l'on travaille beaucoup et que l'on est bon dans un domaine, l'echec est possible.
    C'est un defaut de notre societe que de faire croire qu'il suffit de travailler et d'etre "intelligent" pour que tout s'enchaine facilement. La realite c'est que meme quand tout est en place, l'echec est toujours possible, parfois simplement du fait du hasard de la vie ou des mauvaises intentions des autres.
    La force d'un individu se mesure alors a sa maniere de repondre a ces echecs, a sa facon de reagir. Beaucoup s'effondrent quand les gagnants utilisent leurs echecs pour rebondir.
    Dans le cas de ce gamin, c'est un excellent test de resilience aux elements externes.
    Enseigner l'echec et surtout la maniere d'y repondre, c'est au moins aussi important que d'enseigner le gout de l'effort et du travail.

    Bien cordialement,
    Alex