Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Macron et le coronavirus

Audience de l'article : 1195 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Si j’ai bien compris, le coronavirus, maintenant sous son nom anglais COVID-19, est une sorte de grippe contre laquelle nous ne sommes pas vaccinés. Il n’y a pas encore de vaccin.

Une maladie qui tue modérément, 2% des malades. Sauf chez les vieux, entre 10 et 15%.

Normalement les maladies sont du ressort de la profession médicale.

Sauf en Chine, où le médecin qui l’a repérée le premier a été directement en tôle pour la peine. Il portait atteinte à la bonne santé des chinois qui est décrétée par le parti communiste, pas par les médecins. Qu’on se le dise.

Ce pauvre homme en plus est mort, il parait qu’on ne sait pas trop comment, il était en effet jeune et en bonne santé.

Le président du parti communiste chinois a finalement déclaré que cette maladie existe, ce qui a permis à cette dernière de prospérer sur place munie de cette autorisation du parti communiste. Quant au président du parti communiste, défiant personnellement et courageusement la maladie, il a construit des hôpitaux par dizaines, à la quinzaine.

Des médecins chinois, nous n’avons plus de nouvelle, notre presse n’en parle plus, pourtant ils doivent bien avoir une idée de la situation.

On peut supposer que le monde médical se préoccupe de la question, cherche à endiguer la maladie et à lui trouver des remèdes, mais nous manquons cruellement d’information à ce sujet.

En revanche, nous avons Macron sur tous les fronts.

Il est à la manœuvre. Tout comme le président chinois, il prend les choses en main. Il alerte les hôpitaux qui sans lui n’auraient sans doute pas su que cette maladie existe, puisqu’ils ont oublié de prescrire des analyses aux premiers patients malades.

Il conseille, prévoit, on sent bien que c’est lui le patron, pas les médecins qui se contentent de demander plus de moyens – entendez plus de fric —

Macron est partout, on sent que c’est son affaire.

Car, en effet, c’est son affaire. Suivez-moi bien.

Si l’épidémie explose, il est probable qu’un nombre important de soignants va se faire porter pâle. Vaut-il la peine de perdre la vie pour les autres ? Est-ce bien la philosophie du fonctionnaire d’aujourd’hui, hospitalier ou autre ?

Cela fait penser à la débâcle de notre armée vénérée en 1940, dès le début de la guerre, que tout le monde sauf elle voyait venir.

Mais si les hôpitaux se vident de leurs figurants, ils ne seront plus que des vaisseaux fantômes. Vous imaginez ça ?

Macron ça lui fait peur.

Pas que vous ne soyez pas soigné. Non, ce qui lui fait peur c’est que vos yeux s’ouvrent sur la réalité de la solidarité, sur l’abnégation du prochain risquant sa vie pour sauver la vôtre.

Que tout d’un coup vous perceviez que la solidarité tant vantée par Macron ne serait qu’un leurre pour vous piller et que, quand ça merde pour de bon, plus personne n’est là.

Eh bien oui, tout cet argent que l’on vous pompe au nom de la solidarité, c’est autant qui n’est pas investi dans la rationalisation. Ici dans le respect des médecins, dans le respect de leurs outils de travail, dans le respect de leur avis professionnel, finalement dans le respect de notre santé.

L’Etat acteur monopolistique de la santé, on va peut-être, malheureusement, le voir à l’œuvre grandeur nature. Jusqu’à présent son incapacité se faisait discrète, les échecs étant individuels les foules s’en désintéressaient.

Mais là, peut-être 500.000 malades d’un coup, le bordel ambiant va se voir. Je sens l’URSSAF inquiète.

Comment alors continuer à taxer au nom de la solidarité. Evidemment moins efficace que la compétence, la responsabilité, la liberté d’organisation.

Même combat pour Macron et pour Xi Jinping.

Deux dictateurs. L’un s’assume, il est le patron du parti communiste, l’autre se planque il est le patron de la dictature technocratique, plus fine, plus manipulatrice.

Mais finie peut-être, la planque. Dommage pour les sacrifiés, ceux que le virus va éliminer. Enfin notez, des vieux, c’est bon pour les caisses de retraite.

La débâcle de la solidarité, quatre vingts ans pile après celle de l’armée, c’est bien nous ça.

En attendant, attendons….

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire zoulou2 vendredi, 06 mars 2020 04:25 Posté par zoulou2

    Cette semaine en chine le gouvernement chinois a consulte les chinois s'il fallait accorder plus de permis de resident permanent a des etrangers:

    Grosse majorite de refus, avec cerise sur le gateau:

    NOUS NE VOULONS PAS DEVENIR COMME LA FRANCE !!!

    Lisez ce screenshot de ce passage en anglais.

    https://i.ibb.co/D1CLzLR/francarabia.jpg

    Ce pojet de loi a ete illico annule !  

    Vous croyer que je resterais en Chine, si c'etais une vrai dictature comme vous le dites  ! Arrter de lire liberation, le monde et le site des libeaux mondialistes.

    J'affirme ici que la France est le 2eme plus grand pays communiste du monde et 2eme plus grande dictature du monde.

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mardi, 03 mars 2020 07:52 Posté par zoulou2

    Vous avez déjà vu des hommes politiques honnêtes ?


    Entre voter en France, mais pas respecter le vote des Français (referendum de 2005) et la Chine, ou l'on ne vote pas, le résultat est le même.
    Et en Chine, le prélèvement fiscal est nettement moindre qu'en France et on peut prendre le métro tranquillement sans rencontrer de racailles.
    Sur le traitement du virus, les Chinois font preuve de pragmatisme, oui, il faut mettre des villes en quarantaine, seule mesure qui fonctionne vraiment, et oui, il faut porter un masque.


    Sur les masques, la chine s'est porté 1er acquéreur, notamment sur une usine sino-canadienne de mémoire, et a ensuite revendu les masques a prix normal aux usines qui en avaient besoin. (obligation de masques, gants, lunettes pour pouvoir rouvrir l'usine). L'usine de ma femme a ainsi reçu un 1er lot de 500 masques du gouvernement a un prix de 1,5 yuan, alors que sur internet c'était entre 10 et 30 fois le prix et a ainsi put modifer une ligne de production en 5 jours, afin de fabriquer des lunettes de protections.


    Acheter 10 boites de masques et les revendre 3 fois le prix, n'est pas une création de richesse ! en distribuant les masques a prix normal, le gouvernement chinois a permis a plus d'usines d'ouvrir et de produire de la richesse.
    Je le vois de mes yeux, éviter d'aller lire des articles qui raconte n'importe quoi sur le site des Libéraux Mondialistes de Davos, ce site est un pur bullshit, c'est juste un site des lobbies mondialistes.


    Autre chose qui n'a rien a voir, sur la justice, la justice n'est pas rouge (gauchiste-communiste) en France, elle est libérale ! En Chine, la justice est communiste, et les terroristes, les dealers, les criminels sont exécutés.


    Oui, le virus est une aubaine pour la France, pour éradiquer les gauchistes mondialiste et autres néfastes .... Vu que les français sont des veaux.