Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

le Peuple Souverain

Audience de l'article : 1608 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Je pense à ma journée et je me dis : « Qu’aurais-je aimé faire aujourd’hui qui eut été décidé par le « peuple souverain » ?

Il pourrait fixer l’heure de mon réveil. Je me doute que tous ces français qui se lèvent à des heures non définies bousculent les transports en commun, la consommation d’électricité, que des horaires planifiés seraient bon pour la planète. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait déterminer la composition de mon petit déjeuner, là aussi je suppose que la trop grande variété de petits déjeuners augmente exponentiellement les produits à présenter en magasin et à transporter, au détriment du réchauffement climatique qui est directement proportionnel aux petites choses qui me rendent heureux. Mais, Je n’aimerais pas.

Il pourrait m’imposer mon type de voiture. Il n’est pas besoin d’être grand économiste pour imaginer toutes ces sommes perdues par les constructeurs pour me séduire, alors qu’une simple caisse à roulette suffirait à me déplacer. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait choisir mon activité professionnelle à partir de mes compétences, préalablement définies par lui. Alors que j’ai tendance à être attiré par ce que je ne sais pas faire, par les défis, par la nouveauté, bien que j’en conviens tout cela a un surcoût. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait choisir mon lieu de travail, mes compagnons de besogne, mes chefs ou mes subordonnés, alors que tant de gens m’insupportent et que je suis si attaché à mes partenaires de travail, que je choisis avec précaution. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait choisir ma cantine du midi. Envisager un menu rationnel pour tous, justement nutritif tout en étant équilibré et avantageux pour les producteurs et l’environnement, arguant du fait que la cuisine est une passion inutile. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait suivre tous mes déplacements physiques ou virtuels, écouter mes conversations téléphoniques, ouvrir mon courrier, puis limiter tout cela selon ses rationalités. J’imagine que la planète et la société pourrait y gagner. Mais, je n’aimerais pas.

Le soir quand je reviens chez moi je me dis qu’il pourrait être propriétaire de ma maison et décider de celle qui me faut et de son emplacement. Mais, je n’aimerais pas.

Quand je fais mes comptes à la veillée, je me dis qu’il pourrait imposer à tous le même salaire, ou encore chacun recevrait selon ses besoins en donnant selon ses moyens. Ma compétence serait offerte aux autres, leur incompétence me serait imposée, je serais une âme pure. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait choisir ma compagne de façon rationnelle pour façonner un monde d’amour et d’entente le plus parfait possible et éviter tous ces divorces si couteux. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait intervenir dans la procréation de ma descendance en choisissant pour moi le meilleur moment, pour eux la meilleure éducation qu’il prendrait totalement en main. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait décider du lieu de mes vacances, qui objectivement sont anormalement couteuses. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait décider de mes lectures, de mes films et autres spectacles. Mais, je n’aimerais pas.

Il pourrait intervenir dans mes soins et ma retraite. Oups, c’est déjà le cas. Mais, je n’aime pas.

Il pourrait aussi me lâcher la grappe et au contraire protéger ma liberté et mes biens, mais il n’en prend pas le chemin le peuple souverain.

Moi qui croyais que les Gilets Jaunes, armés d’un courage hors du commun, occupaient les ronds-points pour défendre les libertés individuelles, pour terrasser la bureaucratie, l’alliance du pouvoir technocratique et politique qui les prend pour de la piétaille, pour exister autrement que par un simple numéro ou comme des sans dent, je tombe de haut.

Les Gilets Jaunes rejoignent contre toute attente la CGT, les fonctionnaires, ceux-la même qui les soumettent, ceux qui se font passer pour le peuple souverain, qui partout dans le monde pillent et brutalisent ce peuple souverain.

Quelle pantalonnade !!!

Nos amis les Gilets Jaunes, ou ce qu’il en reste, devraient penser à la révolution qui comme eux ne vécut qu’un instant. En Août 1789 c’était fini.

L’intelligence qui portait la liberté contre l’oppression s’est exprimée à travers la Déclaration de Droits de l’Homme à l’occasion du chahut lié à la révolte des Gilets Jaunes de l’époque qui ont rasé les octrois et ouvert un espace de liberté.

Puis rapidement le Peuple souverain a pris le pouvoir et les massacres ont suivi, etc…

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 10 février 2019 18:01 Posté par hftrade

    Comment un peuple d'esclaves (le francais bosse 200 jours en moyenne pour nourrir la ripoublik du frankistan et entretenir le schema de ponzi URSS-AF) peut pretendre etre souverain ?
    La ripoublik du frankistan  est actuellement top OCDE (35 pays quand meme, meme les pays nordiques font moins actuellement de plus la gouvernance a une autre signification qu'en France dans ces pays) en terme de pression fiscale.

    Par contre les petits arrangements entre gens de bonne compagnie au sommet de l'etat francais ne manquent pas semble-t-il
    Les salaires de Bercy sont anormaux dans l'administration francaise (qqun a une explication, a part recompenser des pillards professionels pour leur travail zelé,  tous les temoignages que j'ai pu recolter concordent sur leurs methodes)

    Les honnetes hommes comme claude reichman qui ont denoncé l'URSS-AF (schema de ponzi geant institué et rendu obligatoire par l'etat francais qui a le monopole de la secu) sont condamnés a la  prison... que dire de plus...
    Vivre dans la cage ripoublik , tres peu pour moi. le socialisme a echoué partout.

    Les paroles d'Alexis de tocqueville concernant les francais sont plus que jamais d'actualité :
    “Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage.”

  • Lien vers le commentaire Calmettes jeudi, 07 février 2019 22:12 Posté par racalm

    Bonsoir Mr DUMAS

    Votre billet est bon. Vous ne voulez pas être formaté dans tous les aspects de la vie de tous les jours. Fort bien, je vous suis
    Formaté par le "peuple souverain"
    Le peuple souverain ? Qu'es a quo? C'est un concept, une idée générale,  sans visage, sans réalité

    Restons concret. Qui veut vous formater, ou plutôt, qui a avantage à vous formater pour avoir un sujet docile ? Les maîtres de ce monde, l'oligarchie qui tient aujourd'hui les commandes des pouvoirs financier et politique, et diffuse par les médias une idéologie fort efficace: le PROGRES ETERNEL

    Voyons Mr DUMAS vous n'aimez pas ceci ... ou ... cela. Mais c'est pour votre bien. Le PROGRES, ça ne se refuse pas !!



  • Lien vers le commentaire zoulou2 jeudi, 07 février 2019 02:52 Posté par zoulou2

    Bonjour M. Dumas

    Vous esperer quoi ? quand 98% de la population francaise est communiste, c'est dire vivre avec l'argent des autres !


    Comme l'URSS, la France s'efondrera, il y a ceux qui ont compris et qui partent, et il y a ceux qui restent.

    Si vous avez de l'immobilier, vendez, avant qu'il ne vous reste plus rien.