Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

promospeciale

Le droit de savoir

Audience de l'article : 1388 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions
Un avion s’écrase en France. La catastrophe est la même pour ceux qui ont la malchance d’être à l’intérieur de l’appareil mais, pour nous, elle est plus évocatrice de malheur que s’il s’était perdu en mer de chine. La proximité de la souffrance, de la mort, les rendent plus prégnantes, plus terrifiantes.

Puis, soudain, ce grand malheur devient particulièrement épouvantable.

Une indiscrétion fuite par l’AFP — ceux-la même qui ont cru Martin Bouygues décédé il y a peu – un pilote serait sorti de la cabine, son collègue se serait alors enfermé et aurait soit eu un malaise, soit se serait suicidé entrainant dans sa mort 149 personnes innocentes, dont le seul tort est de lui avoir accordé leur confiance.

Cette information, nous la tiendrions des enregistrements vocaux de la boite noire de l’appareil, découverte en état d’être exploitée.

Des points sont extrêmement troublants.

En premier lieu, les enregistrements de la boite noire sont, il me semble, entendus en temps réel par les tours de contrôle. Donc, les coups dans la porte, les invectives échangées probablement entre le pilote bunkérisé dans son cockpit et les autres membres de l’équipage étaient connus dès le départ.

On comprend immédiatement que le sort des passagers qui ont vécu cette situation dépasse les pires normes de l’horreur.

On comprend aussi que le gratin politique qui s’est hâtivement déplacé savait tout et ne nous a rien dit. Nous ne savons toujours pas qui est le fameux pilote, d’ailleurs nous ne le saurons jamais, puisqu’il n’y aura aucun témoin.

Par contre, nous devrions savoir qui étaient les deux pilotes et nous ne le savons pas. Et là, quelle qu’en soit la raison, elle est inadmissible.

Le suicidé est un dépressif et un sacré fumier de lapin, personne n’en doute.

La vraie question est la suivante : Le pilote suicidaire était-il inféodé à ces religieux débiles qui font de leurs dépressifs, de leurs simples d’esprit, des bombes humaines?

Si jamais il s’avérait que ce soit le cas, la comédie des élus au plus haut niveau en France, en Allemagne et en Espagne serait inacceptable. Leur dissimulation de la réalité, à but strictement électoral, serait, pour eux et pour nous, suicidaire.

Les conséquences à en tirer seraient terrifiantes. L’avenir serait pour l’Europe encore plus sombre qu’il ne l’a été pour les américains après le 11 Septembre 2001.

J’espère me tromper lourdement.

Avant de clore ce billet, une pensée profonde, intense, définitive, pour ceux qui ont vécu l’indicible, dix minutes avant de rencontrer la mort.

Bien cordialement. H. Dumas
Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire hugues206 vendredi, 27 mars 2015 08:18 Posté par hugues206

    Mr Dumas


     


    ce bilet est etrange:


    - le centre de controle ne peut pas ecouter ce qui se passe dans un cockpitt, sauf la voie du pilote (et les evntuels bruits autour) quand il communique par radio


    - on connait les identités des deux pilotes


     


    bien etrange ce billet...


    hugues

  • Lien vers le commentaire marseille jeudi, 26 mars 2015 19:06 Posté par fred marseille

    Bonjour M. Dumas


    Petite précision (d'un pilote privé du dimanche), les controleurs aériens n'ont pas la possibilité d'écouter ce qui se passe dans le cockpit d'un avion. Sauf bien sur quand le pilote est en contact radio avec la tour.


    Pour le reste ... à suivre. Néanmoins si c'était un fanatique il me semble qu'il en aurait profité pour le faire savoir par radio tant qu'à faire.


    Fred marseille

  • Lien vers le commentaire hftrade jeudi, 26 mars 2015 18:50 Posté par hftrade

    faites ce que je dis, pas ce que je fais. l'affaire cahuzac avait deja demontré la duplicité des dirigeants francais


    encore une bonne : le ministere de la justice (garde des sceaux) employe des milliers d'employe ... au noir (non declarés)


    http://www.info-contre-info.fr/politique-video/video-milliers-de-travailleurs-noir-ministere-de-justice-2111311076817