Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Henri Dumas

Henri Dumas

Libéral convaincu,  je tire des expériences de ma vie une philosophie et des propositions.
Le tout sans prétention de vérité.
Mon blog : www.temoignagefiscal.com

 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail


 
What do you want to do ?
New mail

promospeciale

Le confinement : une escroquerie suicidaire

Audience de l'article : 2861 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Nous assistons à la débâcle de l’URSSAF, de la fausse solidarité, de la pantomime des hommes de l’Etat, de l’idée d’Etat, du système de la lâcheté “bobo”. Nous revivons la fuite de l’armée du front populaire.

Je crois qu’il est raisonnable d’accepter l’idée que le coronavirus est une très grave atteinte à la santé, pouvant provoquer la mort, dont l’extrême contagion est avérée.

Dans ces conditions, confiner chez lui le malade et ne l’accepter en soins que lorsqu’il est en phase de gravité maximum, c’est-à-dire au terme de sa maladie, alors qu’il va sous peu ne plus être contagieux, mort ou vivant, revient à lui laisser d’abord contaminer tous les siens, ceux avec qui il vit.

Le confinement n’a de valeur que pour une personne seule, qui a des provisions pour un mois, c’est-à-dire 0,01% de la population probablement.

Pour tous les autres c’est exposer toute une famille, une colocation, un voisinage proche, à la contagion d’un malade dont il faut bien qu’ils s’occupent puisque lui-même est inopérant et que l’hôpital n’en veut pas.

Nous avons connaissance de cette maladie depuis début décembre, où elle est apparue à Wuhan. Donc depuis plus de trois mois.

Une organisation sanitaire solidaire et efficace aurait mis en œuvre immédiatement la construction d’hôpitaux provisoires, mettons un par département, ce que nos majors du bâtiment ou notre armée sont parfaitement capables de faire. Nous en avions largement le temps.

Mais notre URSSAF n’en n’a pas les moyens, est incapable d’assumer, tant ses pillages n’ont pour but que de s’engraisser, elle et ses affidés, à l’exclusion de toute organisation rationnelle et efficace de la santé.

La priorité était d’exclure le malade du groupe et de le mettre en situation de soins maximums effectués par un personnel protégé.

Au lieu de cela, les personnels de santé, dévoyés, mettent des sites en place sur le net pour inciter les malades à rester chez eux, infestant ainsi leur famille ou proches.

Quelle responsabilité !!!

Se lèvera-t-il quelqu’un pour condamner ces inconséquents, ces criminels ? Car nous sommes bien dans une défaillance criminelle de la société.

Et les fantoches hommes de l’Etat qui en rajoutent avec des élections de diffusion de la maladie.

On entend dire ici ou là que ce pays est foutu. Mais, franchement, tant de bêtise, de manque de courage, de démagogie, d’aveuglement à des croyances ridicules toutes sous-tendues par la joie du pillage, le souhait de posséder sans mériter, ne peuvent que nous amener droit dans le mur.

Le plus triste est que tous ces pillards, URSSAF, BERCY, etc… vont continuer à porter beau après la catastrophe qu’ils ne sont pas capables d’assumer et vont y trouver une excuse pour piller toujours plus en donnant toujours moins.

C’est écœurant.

Bien à vous. H. Dumas
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire zoulou2 dimanche, 15 mars 2020 10:38 Posté par zoulou2

    En Chine, ils ont mis des gens en confinement dans des hotels, c'est possible de le faire,mais en France on prefere heberger les clandestins et depenser 1 milliard d'euro par an pour les soigner que, que pour la population francaise.

    Quel pays de cons, tant qu'on aura des liberaux gauchiste aux pourvoir la France coulera.