Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Scoop - Le Royaume-Uni demande à ses ambassades de se préparer à la fin de l'euro

Audience de l'article : 3180 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions

Les Ambassades Britanniques de l’Eurozone doivent se préparer à aider les expatriés Britanniques dans le cas de l’effondrement de la monnaie commune européenne.

Des milliers de britanniques pourraient ne plus pouvoir accéder à leurs comptes bancaires et ce dans l'hypothèse d'une panique qui pourrait également entrainer des mouvements populaires violents.

Vous trouverez ci dessous l'article original en version anglaise. Ce qui est à noter dans cette information, c'est que pour la première fois et au plus haut niveau d'un état, des mesures concrètes en vue de la fin de l'euro sont prises.

L'euro passera t-il Noel? La question est posée. Certains se préparent déjà apportant ainsi leur réponse.

Concrètement pour nous dans nos vies quels seraient les impacts d'une telle situation?

Evidemment une telle situation poserait un problème incommensurable. Comment assurer les échanges commerciaux même les plus simples sans monnaies? Comment assurer la vie quotidienne de millions d'européens sans moyens de paiements fonctionnels (comme les cartes bleues qui ne fonctionneraient plus)?

Alors que faire et comment se préparer? Il est un adage paysan disant qu'il est rare que quelqu'un se plaigne d'avoir pris trop de précautions. Si vous faites votre cette maxime stockez les produits de première nécessité et surtout alimentaires vous permettant de tenir de 3 à 6 mois en cas de problème avant qu'une nouvelle monnaie puisse prendre le relais.

Néanmoins, le pire n'est jamais sur. Sans optimisme béat, nous pensons, que compte tenu de la gravité des conséquences d'une explosion et disparition brutale de l'euro, les autorités politiques et en premiers nos amis allemands, finiront au dernier moment par accepter une intervention de la Banque Centrale Européenne. Nous maintenons notre avis, à savoir que nous n'en arriverons pas là. Si cela devait être le cas.... et bien ce sera effectivement très, très très difficile pour tout le monde.

Charles SANNAT

Directeur des Etudes Economiques Aucoffre.com

http://www.telegraph.co.uk/news/politics/8917077/Prepare-for-riots-in-euro-collapse-Foreign-Office-warns.html

 

Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire charles sannat mardi, 29 novembre 2011 22:04 Posté par charles sannat

    bonjour popol (j'adore votre pseudo;)
    j'en pense qu'en terme logistique mieux vaut que seule l'allemagne sorte, comme cela l'ensemble des pays pourraient imprimer des nouveaux marks... si on y va avec 17 pays pour une monnaie cela pourrait aller très vite contrairement au fait de devoir réimprimer 17 monnaies en même temps.

  • Lien vers le commentaire philippe paillole mardi, 29 novembre 2011 18:50 Posté par philippe paillole

    m'en fou j'ai gardé une dizaine de billets de 200 francs...

    j'ai le congélateur plein aussi...

    bon ok => je vais au lit <=