Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Conquérir la bourse

Baisse des faillites d’entreprises début 2016

Audience de l'article : 1336 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Pour une fois, je peux le dire, c’est une bonne nouvelle car effectivement, la baisse du nombre de défaillances d’entreprises cumulé sur un an – qui a diminué de 0,6 % à fin janvier en France, à 62 368 contre 62 731 un an plus tôt – est de nature à réduire le flot de nouveaux chômeurs.

Il ne faut cependant pas s’emballer dans la mesure où d’une part, cette baisse reste très faible et que de surcroît, les entreprises qui restent étaient les plus solides, ce qui veut dire que le mouvement de faillite peut faire une pause avant de reprendre de plus belle avec le nouvel épisode récessif qui s’annonce.

Mais au moins c’est déjà ça. En revanche, Hollande a grand tort de dire que la “France va mieux”, ce discours est totalement inaudible par des Français qui souffrent ou qui ont peur de souffrir économiquement.

Charles SANNAT

Source ici 
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Ouap1 vendredi, 29 avril 2016 12:57 Posté par Ouap1

    Il y'a quelques jours je suis allé me ballader à Lille, il y'a vraiment de quoi être effrayé en voyant le nombre de commerces fermés... rue de Béthune, rue Nationale et rue Léon Gambetta pour ceux qui connaissent se sont les rues les plus connues et fréquentées. Surtout la rue de Béthune, il y'a beaucoup de commerces qui sont en attente de relocation, la crise est bien là.
    Une spirale négative s'est enclenchée, tous ces vilains profiteurs de chômistes, surtout les rsa  se sont autant de gens qui sont exclus du merveilleux univers du consumérisme et moins de vente pour les commerces signifie baisse des prix, non renouvellement de cdd intérim et à terme on tape dans les cdi.
    Il y'a vraiment de quoi être optimiste, la France va mieux.