Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

«Le choc hyper inflationniste arrive comme prévu… !»

Audience de l'article : 2339 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 3 réactions
Votez pour cet article
(4 Votes) - Note : 4.75
Partagez cet article avec vos connaissances
PQ 

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Nous avons eu droit aujourd’hui à une journée très chargée sur le front des nouvelles économiques, il me sera difficile de tout traiter dans cet Edito.


Il y a ce débat qui s’amplifie sur l’austérité qui ne fonctionnerait pas. Il faut dire que l’on aurait eu quelques menues erreurs de calculs dans nos modèles économétriques. On y croit si on veut, c’est une évidence que l’austérité ne fonctionne pas et nul besoin pour cela de modèles mathématiques. Une simple constatation empirique sur ce qui se passe depuis plus cinq ans est suffisante. Et puis que faire à la place de l’austérité ? Un programme de relance de 43 milliards d’euros financé par un « grand emprunt » comme le propose l’aile gauche de la gauche, qui ne profitera pas à la France puisqu’en gros nous ne produisons plus rien… mais si nous le faisons, nos « zamis » allemands seront contents, et nos amis chinois aussi. Les riches achèteront quelques Béèmes (Bmw) et les pauvres quelques chinoiseries chez Auchan. Nous en ressortirons encore plus endettés… et sans croissance. Absurde. Mais nous continuons à tourner en rond, refusant l’évidence.

L’évidence ? Comment faire tourner, quand même, une économie sans croissance… Mais ça aucun mamamouchi ne veut poser le problème sous cet angle.

Il y a aussi la baisse de la vente des logements aux Etats-Unis… il faut dire qu’à force de ne rien voir vraiment monter, on finira bien par accepter qu’il n’y a pas de croissance non plus en Amérique… Mais non, on ne veut pas. Les politiques ici, comme là-bas poursuivent leur déni.

L’or a chuté en réalité à cause d’Apple…

Toujours aux USA, il y a également l’effondrement du cours de la bourse de la société Apple qui était la première capitalisation mondiale, et je peux vous dire qu’il va y avoir des morts… 50% de baisse, des centaines de milliards de dollars partis en fumée… et finalement si la chute brutale des cours de l’or cachait des ventes massives de quelques acteurs pour compenser les pertes sur Apple ou en tout cas les appels de marge. Vous allez voir que c’est certainement lié, mais il faudra là aussi du temps pour pouvoir établir les liens avec certitude mais les choses commencent à converger.

Il y a aussi le déblocage de votre participation (en tout cas celle de ma femme qui est aux anges grâce à la décision de François qui se paie le luxe de nous rendre notre argent ce qui est fort sympathique de sa part), et bien sûr la réforme de la SNCF…

Vers une réforme de la SNCF et de RFF

Oui je sais c’est un sujet qui ne passionne pas vraiment les foules. Savoir qui a en charge la réparation d’un rail cassé et quelle est la clef de répartition financière, n’est pas une préoccupation quotidienne. Néanmoins, sachez qu’il y a quelques années l’état sous l’amicale pression de l’administration centrale du Politburo bruxellois, a reçu l’ordre des commissaires politiques de démanteler en deux entités distinctes une entreprise qui ma foi fonctionnait fort bien (en terme de fonctionnement, pas de profit). Depuis c’est la catastrophe. D’un côté la SNCF dite commerciale qui vend des billets de trains et encaisse les sous, de l’autre RFF qui gère le réseau et évidemment les dettes. Les dettes de RFF sont de plus de 30 milliards d’euros et sont comptabilisées hors dettes de l’état puisque ce sont les dettes de RFF… rassurez-vous au bout du compte ce sera bien les vôtres aussi, et c’est vous qui paierez (mais personne ne vous le dira).

Résultat, on va créer un nouveau machin censé réunir les deux entreprises tout en les gardant distinctes pour préserver le droit à la concurrence. Bref un nouveau bidule qui ne marchera pas mieux et au bout du compte le con-tribuable sera appelé à la rescousse pour payer toutes ces âneries…

4,8% du PIB, c'est le niveau du déficit public français en 2012, selon Eurostat

D’ailleurs s'il y en a un qui ne va pas s’ennuyer c’est bien le con-tribuable. L'Office européen des statistiques a confirmé que notre déficit du PIB pour 2012 s’établit à 4,8%... ce qui n’est pas vraiment une grande réussite de ce gouvernement comme du précédent.

Pour 2013 ce ne sera pas tellement mieux, mais on vous le promet encore, en 2014 grâce au retour de la crôassance annoncée, vous allez voir ce que vous allez voir ! Le déficit sera inférieur à 3% (ce qui veut dire que l’on dépense toujours beaucoup plus que ce que l’on gagne). Mais comme le disent les mamamouchis, l’important c’est la trajectoire.

Ayant l’esprit chagrin, je précise et je rappelle, que la dette c’est des impôts que nos gouvernants ne veulent pas lever… vous imaginez la pression fiscale si on voulait avoir des compte équilibrés ?

Enfin, il y en a qui ne s’embarrassent pas de toutes ces considérations purement budgétaires. Ils descendent au sous-sol, et mettent en marche les rotatives pour imprimer autant de billets que nécessaire. C’est le cas au Japon où ils y vont à fonds, beaucoup mieux que la banque centrale américaine mais cela préfigure sans doute la prochaine étape de Ben Bernanke.

Le problème c’est que cela peut poser des petits soucis d’ordre hyper inflationniste. Pour le moment tout le monde se rassure en se disant oui mais l’argent ne circule pas, trappe à liquidité, vitesse de circulation de la monnaie, MV=PQ et tout le blabla pour nous expliquer que cette fois-ci c’est différent, ce qui est vrai jusqu’au moment où tout redeviendra pareil… les anomalies durent rarement longtemps.

McDonald, l'indice Big Mac et l'inflation au Japon

Et là cet article du très sérieux Financial Times sur MacDo au Japon ! C’est le premier signe depuis le début de la crise du risque hyper inflationniste car lorsque l’on augmente ses tarifs de 20% en une journée… on parle d’hyper inflation, plus d’inflation.

Dans un communiqué publié jeudi dernier et qui m’avait échappé, la filiale japonaise du géant américain de la restauration rapide a indiqué que le prix d'un hamburger serait de 120Y (1,22 $) contre 100Y actuellement à partir du mois prochain dans ses 3 300 restaurants à travers le pays.

Le cheeseburger lui, coûtera 150Y, contre 120 aujourd’hui. Or, Mc Donald craint clairement la réaction de ses consommateurs japonais qui ne voient pas leurs salaires augmenter. N'oubliez pas que l'indice Big Mac est un indicateur réel et tout à fait sérieux même s'il est incomplet.

Or le Japon est actuellement en train de donner au monde entier la réponse sur le moment de la bascule entre la déflation et l’inflation. Alors que nous étions dans l’entre deux, période que j’ai appelé l’indéflation, nous voyons bien que ce temps suspendu ne peut-être que transitoire.

Le choc hyper inflationniste arrive

Trop de stimulus monétaires entraînent fatalement une dévaluation de la monnaie. Cette dévaluation de la monnaie impacte directement le coût des importations comme par exemple les prix des carburants. Bien que cela soit empirique, l’auteur de cet article cite un banquier qui doit désormais attendre un taxi, tout simplement parce qu’il y en a moins, car c’est moins rentable.

Pour le moment les entreprises ne voulaient pas augmenter leur prix de vente, mais cette réticence est en train de prendre fin comme le montre l’exemple de Mc Donald ou encore celui du Tokyo Shimbu grand quotidien japonais qui vient d’augmenter le prix en kiosque pour son journal du matin de 100Y à 110C ce qui est sa première augmentation de tarif en… 16 ans

Nous venons donc et c’est une information fondamentale de recevoir notre première alerte hyper inflationniste ce qui ne nous surprend guère et ce qui sera excellent pour le métal jaune qui semble reparti à la hausse.

Alors l’hyper inflation arrive enfin. Non pas que nous la souhaitions, non, elle va être dévastatrice puisque les salaires ne peuvent pas monter. L’appauvrissement va être terrible et c’est pour cela que je vous disais il y a quelques jours que nous avions au mieux 3 ans devant nous pour apprendre à être pauvres (mais en restant digne comme me la fait remarquer Simone Wapler avec son humour caustique habituel), car nous allons bien devenir pauvres, tous, soit par le choc de l’austérité soit par le choc hyper inflationniste.

Nous l’attendions donc cette hyper inflation, car on a tenté de nous vendre, encore une fois, le sempiternel « cette fois-ci c’est différent ». Cette fois-ci on va pouvoir imprimer de la monnaie à volonté sans inflation.

La FED aussi ira trop loin

Comme à chaque fois, ce n’est pas différent, et les choses reprennent leur cours naturel. La création de monnaie entraîne l’hyper inflation. Nous en sommes à ce moment de la bascule. Vous le vivez, là maintenant en direct. La FED sait donc désormais jusqu’où aller trop loin.

Et je peux vous dire, que la FED… ira trop loin ce qui est une excellente nouvelle pour notre métal jaune favori que je l’espère vous conservez en dépit de tout ce que vous pouvez entendre.

Dernière chose. Regardez le graphique de la valeur Apple et vous contemplez une bulle en train d’exploser. Regardez le graphique de l’or et vous regardez une consolidation.

Si du "haut de ces pyramides, 40 siècles d’histoire vous contemplent", lorsque vous tenez une pièce d’or en main, c’est 6 000 ans d’histoire qui vous regardent. Ne l’oubliez jamais, cette fois-ci comme toujours, ce ne sera pas différent.



Charles SANNAT
Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin
Directeur des Études Économiques Aucoffre.com
http://www.lecontrarien.com/


http://www.ft.com/intl/cms/s/0/0ac0229c-a830-11e2-8e5d-00144feabdc0.html#axzz2RBQN8kyT

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130422trib000760955/48-du-pib-c-est-le-niveau-du-deficit-public-francais-en-2012-selon-eurostat.html






Poster un commentaire

3 commentaires

  • Lien vers le commentaire Ouap1 mercredi, 24 avril 2013 10:48 Posté par Ouap1

    Mais non l'or va chuter, les américains ont dis qu'ils allaient trouver plein d'astéroïdes contenant des tonnes et des tonnes d'or...
    L'or vaudra bientôt un cours négatif, il y'aura des distributions de lingots dans les rues.