Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
William Finck

William Finck

Je m'intéresse à l'économie, la finance, la santé et... les impôts !

J'ai vécu 6 mois en Colombie, expérience que j'ai relaté sur un site : www.capcolombie.com

William-Finck

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Singapour serait-il aux portes d'une récession ?

Audience de l'article : 1653 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Singapour est à la fois un centre financier majeur et un modèle économique en Asie et dans le monde entier. Actuellement, c’est sûrement toujours le cas mais la situation se complique pour la Rolls Royce asiatique. C’est l’avis que partage un bon nombre d’analystes.

L'économie de Singapour s’est fortement contractée au cours du 3e trimestre 2016. Les autorités du pays avancent un chiffre en régression significative. Sur un mois, le PIB aurait reculé de 4.1% ! Un résultat bien en deçà des prévisions émises précédemment par le gouvernement qui étaient fixées autour de +0.3%. Le mois dernier avait enregistré, entre autre, une croissance de +0.2%.

singapore-q3-2016-gdp-table

Cette chute du PIB est également symbolique, puisqu’il s’agit de la plus forte baisse que Singapour ai connu depuis septembre 2012. 
Le taux de chômage a quant à lui atteint des niveaux records, il culmine désormais à 2.1%. Une paille par rapport aux économies occidentales, en revanche pour Singapour c’est beaucoup.

Néanmoins, ce tableau noir dressé par les experts ne doit pas occulter les signes positifs. Si l’industrie manufacturière est en berne, d’autres secteurs se portent très bien, et tirent l’économie vers le haut.

secteurs


1. Les télécommunications

Malgré le contexte économique défavorable, ce secteur tire son épingle du jeu. Singapour StarHub symbolise cette bonne santé. Ce grand groupe spécialisé dans les télécommunications a pu améliorer ses marges et baisser ses charges d’exploitation. Conséquence, l’entreprise a amélioré son chiffre d’affaires de 9.6% au second trimestre 2016.


3. Le transport aérien

Ce secteur affiche une croissance stable. Certaines entreprises se démarquent. Singapour Airlines en est le meilleur exemple. Sur un an glissant, la société a augmenté son bénéfice net d’environ 280%.


2. L’industrie bancaire

Singapour tire sa force des prestations et services financiers. Les scandales récents en Europe avec les banques telles que la Deutsche Bank vont pousser les investisseurs à placer leur argent vers des contrées plus sûres. En ce sens, Singapour constitue un choix de premier ordre. La plus grosse banque du pays, la DBS, a vu gonfler son chiffre d’affaires au dernier trimestre. Sur un an glissant, les dépôts octroyés par la clientèle ont également grimpé en flèche.

William Finck
Poster un commentaire