Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Cygne Noir, ou Avis de coup de vent, suivi d'une tempête, pouvant se transformer en ouragan

Audience de l'article : 2791 lectures
Nombre de commentaires : 5 réactions

"Un cygne noir est l'illustration d'un biais cognitif (erreur dans la prise de décision ou de comportement adopté face à une situation donnée) .

Si on ne croise et n'observe que des cygnes blancs, on aura vite fait de déduire par erreur que tous les cygnes sont blancs et c'est ce qu'ont, longtemps, cru les Européens, avant de faire la découverte de l'existence des cygnes noirs en Australie, au XVIIe siècle.

En réalité, seule l'observation de tous les cygnes existants pourrait nous donner la confirmation ou l'infirmation que ceux-ci sont bien toujours blancs mais  prendre le temps et les moyens d'observer tous les cygnes de la Terre avant de confirmer qu'ils sont tous blancs n'est pas envisageable.

Il est donc préférable de faire la supposition hâtive qu'ils sont blancs, dans l'attente de voir la théorie infirmée par l'observation d'un cygne d'une autre couleur.

Ainsi construisons-nous des raisonnements à partir d'informations incomplètes, ce qui nous conduit à aboutir à des certitudes erronées."

La rapport de cette histoire avec l'économie et vos placements? Assez simple. Lisez la suite.

- L'université du Texas prend de l'or pour sa trésorerie....

Une information importante et passée totalement inaperçue est que l'université du Texas vient d'investir environ 1 milliard de sa trésorerie en or. Vous trouverez ci-dessous l'article de Bloomberg.

Les membres du Board voient l'or "juste comme une autre monnaie qui ne peut pas subir une impression de billets supplémentaire".

http://www.bloomberg.com/news/2011-04-16/texas-university-takes-cue-from-kyle-bass-to-hold-1-billion-in-gold-bars.html

Il est à noter que cette université forme également des économistes.

Alors que penser d'une telle stratégie? Simplement que de plus en plus de particuliers comme d'institutions commencent à avoir des doutes de plus en plus sérieux sur la pérennité du système économique mondial dans sa configuration actuelle.

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

Mais ce n'est pas tout. Ces dernières semaines sont particulièrement riches en alertes.

 

- Des taux à deux ans qui dépassent pour la première fois les 25% pour la Grèce. Cela signifie que la Grèce est peut être à quelques jours seulement d'un rééchelonnement de sa dette dans laquelle inévitablement les banques mondiales à commencer par les banques françaises laisserons quelques plumes. A titre d'information, c'est le Crédit Agricole qui est la banque la plus exposée au risque grec, l'ensemble des banques étant tout de même concerné.

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

- La mise sous surveillance de la dette US par l'agence de notation Standard and Poor's,

http://www.daily-bourse.fr/analyse-CAC-40-La-dette-Americaine-inquiete-vtptc-12567.php

Pour ceux qui n'auraient pas encore compris ou qui ne souhaitent vraiment pas comprendre l'économie américaine reste la première économie mondiale. Un défaut de paiement US entrainerait le monde dans un chaos économique sans précédent. Les optimistes invétérés nous expliquent qu'ils n'y croient pas. Les mêmes d'ailleurs ne croyaient pas à un séisme d'une magnitude supérieure à 9, suivi d'un tsunami de plus de 15 mètres de haut, venant détruire 6 réacteurs d'une centrale nucléaire... et qui irradie un pays entier pour ne pas faire frémir avec une contamination entière de l'hémisphère Nord. Encore un triste Cygne noir.

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

- Or qu'apprenons nous? que la Banque Morgan Stanley vient de faire un défaut de paiement volontaire de 3.2 milliards d'euros sur un immeuble qu'elle détient à Tokyo. En clair peut importe ma perte, je n'en veux plus de cet immeuble. Quel peut être le mobile d'une telle décision qui est une première historique pour cette "vénérable" institution? Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

http://www.agefi.fr/articles/Un-fonds-Morgan-Stanley-defaut-Japon-1176159.html

 

- Nous pouvons ajouter à cela que les CDS reflètent actuellement une anticipation d'annulation de la dette de certains pays européens pouvant atteindre les 75% (les CDS sont des "assurances" sur les risques de faillites).

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

- Et puis il y a la Chine qui souhaite diversifier ses réserves en devises et faire diminuer de manière significative sa détention de Dollars américains. En effet, l'érosion d'une monnaie est un moyen pour ne rembourser ses dettes qu'en monnaie de singe dévaluée. Mais cela se fait au détriment du détenteur de cette monnaie. Nos amis chinois ne semblent plus vouloir être les dindons de la farce.

http://french.news.cn/economie/2011-03/09/c_13767678.htm

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

- Plus dramatique, Mc Donald (les restaurants) ont lancé une grande campagne de recrutement proposant

50 000 job en une journée. Des scènes pathétiques prouvant à quel point la situation de nombre de familles américaines est désastreuse. Pas loin de 3 millions de personnes se sont présentées pour obtenir un travail, certaines campant même la vieille pour être sûres d'être reçues. La situation a carrément virée au drame à Cleveland (voir la vidéo ci dessous).

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/64146/date/2011-04-21/article/a-cleveland-la-foire-a-lemploi-de-mcdonalds-vire-au-cauchemar/

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

- Et enfin, plus léger,  après l'initiative de Cantona notre footballeur les Maires s'y mettent aussi, enfin le Maire de la ville de Gand en Belgique en tout cas, qui vient de prendre la décision de retirer ses fonds de deux banques à savoir Dexia et KBC afin de protester contre les politiques de ces deux institutions et invite toutes les villes à suivre sont exemple...

http://www.news-banques.com/la-ville-de-gand-retire-son-argent-de-deux-banques-pour-denoncer-les-bonus/012172486/

Pourtant, c'était impossible et inenvisageable.

 

il est évident que plus que jamais il est essentiel d'adopter une stratégie de placement particulièrement défensive.

 

J'invite les particuliers à ,prendre leurs bénéfices éventuels sur les marchés actions et à sortir des marchés financiers. Une prudence toute particulière est recommandée en ce qui concerne l'ensemble des titres des sociétés d'assurance et des banques.

Une part d'or d'environ 10% du patrimoine financier total est à envisager sérieusement afin de protéger ses actifs financiers.

Il est également conseillé sauf dans une perspective spéculative de sortir des placements obligataires et à commencer par le premier d'entre eux à savoir les fonds euros des contrats d'assurance vie. Ces fonds euros sont en très grandes majorité (environ 75%) composés de dettes souveraines c'est à dire d'obligations d'Etats.

 

Je ne sais pas si vous avez vu, mais je trouve que ces derniers temps nous croisons de plus en plus de cygnes noirs. Or comme tout le monde le sait les cygnes sont blancs.... jusqu'à preuve du contraire.

 

Charles SANNAT      

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Poster un commentaire

5 commentaires

  • Lien vers le commentaire cedric1 jeudi, 05 mai 2011 16:46 Posté par cedric1

    Vous dites qu'il faut sortir des fonds Euro des AV.

    Mais à ce que je sache, ce sont les assurances qui s'engage à rémunérer les sommes mis sur les fonds euro.
    Le nominal est garanti à 100% par l'assurance.

    En clair l'assurance prend les pertes ou gains des placements qu'elle fait avec votre argent, et en échange vous donne votre somme de départ augmentée d'une partie des gains qu'elle fait avec ses placements.

    S'il y a perte, alors c'est pour l'assurance. Le risque de perte de nominal est la faillite de l'assurance.

  • Lien vers le commentaire london511 vendredi, 29 avril 2011 19:41 Posté par london511

    Je ne pense pas que l'on laissera les banques françaises faire faillite, ceci provoquerai la colère des puissants lobbyiste, la BCE préférera faire tourner la planche à billet pour éponger les pertes.

  • Lien vers le commentaire philippe paillole vendredi, 29 avril 2011 12:19 Posté par philippe paillole

    ok, mais si les états, les banques et les entreprises font faillite, bref si le système s'écroule à quoi pourra nous servir notre petit stock d'or ?

    mieux vaut investir dans des semences pour faire pousser des salades et autres légumes, des couples de lapins et des poules pour nous assurer notre apport en protéine quotidien, du bois pour nous chauffer l'hiver et enfin quelques mitrailleuses, cartouches, mines anti personnelles, barbelés et pitbull pour protéger tout ça de l'envie de nos voisins affamés.

    En plus, on pourra revendre quelques salades contre un lingot d'or