Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)

Les créations d'emplois aux États-Unis sont au plus bas depuis 2010, et 47% des emplois déjà existants seraient amenés à disparaître au cours des 10 prochaines années. Quelles conséquences pour nos vies futures ?

Audience de l'article : 1393 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Sur 6 ans, le nombre d’emplois créé est au plus bas aux Etats-Unis !

creation emplois


Les chiffres viennent de tomber. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’économie américaine ne va pas bien ! Le nombre de créations d’emplois a chuté à son plus bas niveau depuis 6 ans. La croissance aux Etats-Unis ne serait donc pas aussi impériale qu’on pourrait le penser.

Le département du Travail a recensé 38 000 créations de postes le mois dernier. Cette statistique enregistrée en mai est la plus faible depuis septembre 2010.

Les deux mois précédents, les performances n’ont guère été plus folichonnes. 59 000 postes ont été créés au total.

Le climat social est également très tendu outre atlantique avec notamment la grève chez Verizon. Ce sont près de 72 000 personnes qui ont protesté à travers l’ensemble du territoire américain.

Autre fait marquant, c’est celui de la parution d’une étude réalisée par des chercheurs économistes de l’université d’Oxford. Ils ont conclu que 47% des emplois existants seraient amenés à disparaître au cours de la prochaine décennie.

étude oxford


Comment expliquer ce résultat ?

Les auteurs de l’enquête affirment que l’économie est entrain de vivre un véritable changement de paradigme. Selon eux, il y aurait un bouleversement complet de la nature des tâches. En effet, ils estiment que dans un futur proche, jusqu’à 70% de tâches seraient substituables par des machines ou des robots.

nature des taches

A l’échelle de notre pays, cela mettrait sur le carreau environ 2 millions de personnes supplémentaires. Les chercheurs anticipent tout de même le risque moyen à hauteur de 35%. 30%, en ce qui concerne la France.

emploi risque

Les emplois peu qualifiés ou les plus exposés à ces mutations seraient affectés par les suppressions de postes.

Des impacts sur le modèle social actuel

La robotisation va entrainer une escalade de la montée des inégalités. Les écarts de richesses vont se creuser. Les travailleurs pauvres vont s’appauvrir d’avantage. Quant aux plus qualifiés, qui répondront à la demande du marché, cette catégorie d’actifs verra leur rémunération décollée.

L’économie de partage favorise d’ailleurs ce concept. On le voit avec Uber ou Airbnb, par exemple. Ensuite, l’économie à la demande se développe de plus en plus aux Etats-Unis. Les algorithmes et les applications permettent de fluidifier le rapport entre l’offre et la demande.

L’effondrement des créations d’emplois ainsi que la révolution robotique remettent à mal, la légitimité de nos institutions traditionnelles. Les questionnements sont nombreux. Comment va-t-on redéfinir, la durée légale du travail, le salaire minimum, les impôts ? Est-ce que le revenu universel verra le jour ? Le doute plane au dessus de toutes les têtes. Cependant, une chose est certaine. Il est important de réfléchir dès maintenant à son avenir et de s’y préparer. Car une décennie c’est un laps de temps infime à l’échelle humaine.

William Finck

 
Poster un commentaire