Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

Cela fait 20ans que j’en rêve et m’y voilà enfin…expatrié sur l’Ile Maurice !

Audience de l'article : 6102 lectures
Dans cet article je vais vous expliquer pourquoi je me retrouve sur aujourd’hui l’Ile Maurice.

C’est-à-dire les contraintes avec lesquelles j’ai du arbitrer pour mon choix de pays. Et pourquoi je ne regrette absolument pas mon choix. Vous aurez aussi un petit panel des conditions de vie en terme de cout de la vie sur place.

Quel fil conducteur j’ai suivi pour me retrouver sur cette petite ile ?

Cela fait maintenant 20ans que je rêve d’une eau chaude, turquoise et de vagues parfaites.

J’ai le souvenir de mes très longues années de collège pendant lesquelles je collais dans mon agenda des images de spots de surf paradisiaques que je découpais dans les magazines spécialisés.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, j’ai débuté cette activité en Normandie, à la pointe du Cotentin dans une eau qui ne dépassait jamais les 18° l’été et dans des vagues de qualité très discutable.

Je ne sais pas si c’est mon objectif de liberté et de surf qui m’a amené à surfer les vagues boursières pour obtenir mon indépendance financière ou s’il s’agit d’un pur hasard. Quoi qu’il en soit, la vie est bien faite puisque je réalise en ce moment mon rêve de gosse. Je suis expatrié dans une ile tropicale absolument sublime pour le surf et les activités nautiques : l’ile Maurice.

Au début les contraintes de mon équation se limitaient à deux variables…

Quand on pense 1-surf et 2-bourse à longueur de temps, il nous faut basiquement une plage bien orientée et un internet qui marche. Le reste devient limite superflu et on peut s’imaginer vivre dans de nombreux endroits.

Ma préférence allait à l’Indonésie avec Bali qui arrivait de très loin en première position. Cette l’ile bénite des dieux porte en elle une générosité humaine qui transparait sur chaque sourire de son peuple.

Même quand la police vous rackette quelques euros, cela se fait dans la bonne humeur à Bali :

.


Vivre dans un climat de sérénité hindouiste, ca l’aurait fait pour moi.

J’ai aussi passé un mois et demi super agréable au Costa Rica chez Charles Dereeper. Lisez son blog Costa Rica, ça vaut le détour. Les latinos c’est franchement moins friendly que les Balinais, mais le life style « pura vida » est lui aussi très apaisant.

J’ai finalement opté pour l’ile Maurice.

Pourquoi l’ile Maurice est-elle compatible avec une expatriation familiale ?

Depuis mes 10ans, la vie m’a offert deux nouvelles variables à gérer dans mon équation: une ravissante femme européenne et le plus beau bébé du monde. Là-contre partie, c’est que tout de suite, le champ des possibilités (quasiment la moitié du globe !) se restreint très rapidement à 0.001% du globe.

Pour que ma chère et tendre puisse s’épanouir sans friction, il lui fallait éviter :

  • La barrière de la langue qui a le don d’isoler les unilingues
  • Des infrastructures à portée de main et comparables à ce que l’on trouve dans les pays développés (centres commerciaux pour le shopping et les sorties entre copines)
  • Des crèches et écoles de bon niveau pour l’éducation de notre enfant
  • Une qualité de vie qui ridiculise celle de la France (peuple généreux et accueillant, tranquillité et sécurité, logement haut de gamme accessible)

Avec toutes ces contraintes, l’ile Maurice s’est révélée être un choix sans compromis !

ile maurice copie
Cliquer sur l’image pour agrandir



Voici pourquoi :

  • Pour le prix d’un studio de 30m2 dans Paris, vous avez à l’ile Maurice un 180m2 tout neuf avec vue sur mer
  • Les crèches sont nombreuses et on vient de trouver une « Montessori » pour 150€/mois, contre 600€/mois en France. À 10 ans les élèves sont pratiquement tous bilingues et les écoles publiques Mauriciennes ont un excellent niveau, le dilemme de mettre son enfant dans une école privée ou pas est sérieux.
  • Les fruits, légumes, poissons frais sont ridiculement peu couteux. On trouve cependant dans les supermarchés tous nos produits français (compter +50% à +100% sur le prix).
  • En France nous nous fournissions auprès d’une AMAP chez un maraicher bio pour 18euros le panier par semaine. Ici notre maraicher bio qui a le label Ecocert, nous fournit des quantités plus importantes pour 13 euros par panier.
  • L’aéroport international nous permet de partir partout dans le monde. Un vol direct A/R pour Paris coute environ 900€ pour 11 heures de vol.
  • Les Mauriciens parlent couramment anglais, français et créole. Les papiers officiels se remplissent en Anglais et la langue parlée sur l’ile est le Français.
  • Il y a des centres commerciaux modernes avec tout ce dont un Européen a besoin en terme d’électronique, de vêtement, de soin.
  • Il y a une sécurité sociale à l’ile Maurice. On y trouve des hôpitaux et des cliniques modernes avec des spécialistes expatriés à la pointe de leur profession.
  • L’ile propose des activités variées : des golfs encore plus beaux que ceux du sud-ouest de la France, du quad, de la randonnée et du tracking, du VTT de descente, beaucoup de cyclistes sur les routes, de la plongée et toutes les activités nautiques possibles,etc.
  • La fiscalité est douce et attractive (15% sur les revenus, 0% sur les dividendes et gains en capital)
  • L’ambiance est au développement économique et à la création de richesse. J’ai croisé un ingénieur civil qui avait toujours rêvé de devenir architecte en France. Mais sans le diplôme qui va avec…tout lui était interdit en France. Le voilà désormais à l’ile Maurice, vivant son rêve d’architecte. Il existe encore des pays souples et permettant de vivre librement, l’Ile Maurice en fait partie.
Voilà pour les côtés positifs de l’ile Maurice. Tout n’est pas non plus 100% paradisiaque.

Je vous raconterai au fil des semaines et des mois ma petite vie familiale et les conseils qui pourront vous servir si vous comptez prendre votre retraite ou entreprendre ici.


A lire aussi:

« Super Glue » ou les limites de la France

Ile Maurice: paradis (pas que fiscal) pour les entrepreneurs et les traders

Quel statut choisir pour s’installer sur l’ile Maurice (+fiscalité)


À bientôt !

Cédric Froment



Poster un commentaire

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Fabrice lundi, 04 mai 2015 20:33 Posté par fabulousfab

    Je croyais qu'on ne pouvait pas acheter sur Maurice sauf conjoint(e) mauricien(ne) ?

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 03 mai 2015 17:51 Posté par hftrade

    faillite de la bramer bank a maurice,nombreux sont les epargnants affectés

    http://www.lemauricien.com/article/bai-employes-et-clients-sous-choc

  • Lien vers le commentaire PELTIER vendredi, 27 février 2015 07:02 Posté par rietle

    Donc, plus le droit de critiquer la France et de la ramener avec la fiscalité

  • Lien vers le commentaire Yves jeudi, 26 février 2015 07:42 Posté par yves

    Avez-vous obtenu l'autorisation du Politburo parisien pour quitter l'enfer fiscal européen et partir sur une destination bénéficiant toute l'année d'une fiscalité aussi douce que son climat ? Il est aussi possible de poursuivre l'exode sur l'île de la Réunion, département français le plus dynamique sur le plan démographique  et éviter ainsi une retour sur les plages moins paradisiaques de "l'île de France".

  • Lien vers le commentaire hftrade mercredi, 25 février 2015 22:10 Posté par hftrade

    je connais tres bien l'ile maurice mais je n'aime pas et je ne conseillerais pas en expatration pour les raisons suivantes


    - droits sur la propriete pour les etrangers (tres difficle d'acquerir une propriété), je connais meme des francais maries a des mauriciennes a qui on a fait des difficultes pour acquerir un terrain 


    - protectionisme du gouvernement mauricien en terme d'emploi et d'etablissement


    - toute societe sauf offshore doit avoir des administrateurs mauriciens


    - l'ile est petite et on a vite fait le tour, et a part les plages y a pas grand chose, et des qu'on doit voyager ca devient onereux


    par contre les mauriciens sont charmants, le pays relativement safe (sauf le nord pres de grand baie)


    il ont aussi des casinos maintenant dans les villages qui amenent divers problemes


    pour la montagne il ya la reunion a cote c'est vrai, ou on redecouvre d'ailleurs les plaisirs de la republique francaise ( "alloc braguette" en creole, cad la CAF)


     


    perso je prefere l'amerique centrale, meme le costa rica par exemple ou j'ai vecu


    le panama est le top selon moi


    ce que je n'aime pas au costa rica, c'est le cout de la vie , la criminalite qui augmente (j'ai des voisins qui se fait braquer au guacanaste), et le manque total de raffinement des locaux , la laideur sans nom de san jose/heredia, les routes les pires en amerique centrale etc

  • Lien vers le commentaire Le Banquier mercredi, 25 février 2015 20:10 Posté par Le Banquier

    Mmmmmm, ça donne envie ! ! !