Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Garder un esprit critique sur son portefeuille

Audience de l'article : 1327 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(10 Votes) - Note : 2.30
Partagez cet article avec vos connaissances

Être capable de garder un esprit critique face aux titres qu’on possède est probablement l’un des plus grands défis de l’investissement en bourse. Après tout, on achète des titres dans le but de les voir s’apprécier ! Il est donc tout à fait normal et humain d’avoir un préjugé positif à leur égard. Il faut en être conscient et réaliser que ce préjugé favorable va augmenter au fur et à mesure que nos actions prennent de la valeur !

Lorsque nos titres vont moins bien, ce biais positif nous amène parfois à nier certains aspects de la réalité et à prendre des raccourcis dans notre analyse de la situation. Un raccourci classique est d’affirmer qu’un titre baisse en raison du côté dépressif de Monsieur le Marché. C’est Benjamin Graham qui a proposé l’analogie de Monsieur le Marché comparant le fonctionnement à court terme du marché boursier au comportement d’un individu maniaco-dépressif (trop optimiste un jour, trop pessimiste le lendemain…).

Je suis d’accord avec cette analogie de Benjamin Graham en tant qu’explication du fonctionnement général du marché. Par contre, utiliser cette analogie comme justification principale pour conserver ou acheter un titre me semble un raccourci très dangereux. C’est notre compréhension en profondeur des activités d’une compagnie et notre confiance en ses dirigeants qui doivent être, selon moi, à la base de nos décisions d’investissement. Et non une quelconque fable, fut-elle de Graham ou de Buffett…

Par expérience, la majorité des titres que j’ai vu chuter brutalement ne le faisait pas sans raison. La baisse était justifiée par des problèmes importants dans l’entreprise. Seule une minorité des fortes baisses me semble attribuable à la maniaco-dépression du marché (la phase maniaque ayant souvent poussé le titre trop haut trop rapidement). Il faut donc garder l’oeil ouvert et se méfier des raccourcis simplistes; Monsieur le Marché a souvent raison !

 

Philippe RANCOURT

 

Article original :

 

http://www.entrepreneurboursier.com/2008/02/28/prendre-un-raccourci/

Poster un commentaire