Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

Comment réagir à cette baisse des marchés ?

Audience de l'article : 2789 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Analyse macro économique et mise au point

L'économie mondiale ralentit et l'insolvabilité des pays occidentaux augmente mécaniquement puisque les recettes fiscales vont diminuer et le ratio dettes sur PIB va augmenter. J'entends parler de déflation. Une déflation est un renchérissement de la monnaie lié à la destruction-disparition de celle-ci lors de forts volumes de défauts de paiement subis par des acteurs privés. Exemple : 1929 (bourses) ou 2008 (immobillier subprime). Qu'observe-t-on aujourd'hui ? Les faillites privées ont été absorbées par les banques centrales et les états occidentaux. Ces derniers produisent un surcroît de monnaie en maintenant grandes ouvertes les vannes du crédit et rachètent de la dette publique avec de la monnaie émise en excès. Il s'agit tout simplement d'inflation monétaire. Il n'y a pas de poussée déflationniste actuellement mis à part certaines déflations d'actifs comme celle de l'immobilier américain qui subit la pléthore d'offres occasionnée par ses excès antérieurs. Grâce à l'action des banques centrales, les prix à la consommation restent largement à la hausse partout dans le monde. Il ne faut pas confondre la déflation qui est un phénomène monétaire gravissime et la récession qui concerne la croissance économique et qui peut s'accompagner d'une désinflation par baisse de la pression à la hausse sur les prix. Le prix des actions baissent parce que la croissance est à la peine, certainement pas parce que nos monnaies se renchérissent. Je persiste et signe, comme de nombreux économistes américains, je pense qu'il n'y aura pas de salut dans cette crise sans inflation. Elle se fera au détriment des porteurs d'obligations.


 

Diversification du patrimoine : la clé du succès

Ceux qui me lisent depuis longtemps savent que la diversification des actifs est pour moi une des clés du succès en gestion de patrimoine. Entre les gourous qui prédisent une krach boursier tous les mois et les permabulls qui pensent que les arbres montent au ciel, l'investisseur n'aura jamais de repère suffisamment fiable pour prendre des positions tranchées sur un seul actif. Ce type de gestion monoproduit qui ne protège pas des aléas sur le sens ou le timing des marchés est le moyen le plus sûr de perdre de l'argent. La première des choses pour les gens dont le patrimoine ne respecte pas cette règle de diversification est de profiter de l'évolution actuelle des marchés pour tendre vers ce type de gestion. Le patrimoine type de Futures a évolué récemment avec la chute des actions et enregistre une légère hausse du fait de la forte augmentation de l'or physique. Pour les gens dont le patrimoine dépasse 1.5 million d'euros, il se décompose comme suit :

 

Or physique 13,00%
Mines d'or 7,50%
Mines d'or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Cash 8,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Produits monétaires chinois en Yuan 2,00%
Obligations émergents 4,00%
Obligations taux indexés sur l'inflation 2,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur obligations 1,50%
Actions chinoises compartiment A et B en yuan 1,00%
Actions Emergents 4,00%
Energie matières premieres 5,00%
Actions défensives européennes à gros rendement 4,00%
Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 42,00%

 

 

 

Gold

L'or physique sous forme de napoléons CPR sous sachets scellés a très fortement augmenté car la prime à la vente est désormais de 20 % ce qui accroit mécaniquement notre allocation Or.

Les mines d'or au contraire ont peu profité de la hausse et leur allocation est proche de la précédente. A noter un ratio HUI / GOLD à nouveau en chute alors que le ratio GOLD / OIL est en augmentation. Il devrait se matérialiser prochainement une bonne opportunité d'achat sur les mines. Je renforcerai à cette occasion Dynamic Precious Metal (mines juniors).

Silver

Nous sommes en faible gain sur Silver Wheaton alors que le métal reste près des 40 $. Un retour du métal vers 33 $ serait pour moi l'occasion de renforcer encore avec d'autres minières "pure players". Les seuils de 31 $ et de 27 $ seraient d'autres opportunités pour racheter. La encore le ratio mines / physique parait favorable alors que le pétrole baisse.

Une sélection de pure players :

ENDEAVOUR SILVER

FIRST MAJESTIC SILV

GREAT PANTHER SILVER LTD

ISHARES SILVER TR

SILVER STD RES INC

SILVER WHEATON CORP

SOUTH AMERICAN SILVER CORP

Titres de créances

Produit monétaires chinois en Yuan

Obligations émergents

Obligations taux indexées sur l'inflation

Obligations High Yield

Les allocations de ces titres obligataires ou monétaires plutôt à l'abri des problèmes qui nous attendent en occident ont été peu modifiées. Seule la ligne obligataire à taux indexé à été réduite car le risque de haircut devient plus important avec la crise de solvabilité européenne. Faire très attention à la composition des fonds !

Trackers short sur obligations

Nous avons augmenté cette poche d'investissement sur les niveaux actuels en profitant d'une baisse encore plus importante que prévue des trackers supports.

Les taux ont chuté avec les anticipations de double dip mais le 10 ans américain ne peut pas rester durablement à 2.5 % quand les prix à la consommation flambent. Certes le fort ralentissement voire la récession qui se profile va induire une désinflation sur les prix mais nous savons que la croissance des émergents et les inévitables créations monétaires à venir vont relancer les prix à la hausse selon des mécanismes désormais bien identifiés (salaires émergents, cout matières, appréciation des devises émergentes). Si la récession dure, la baisse de la capacité des américains à rembourser la dette souveraine va diminuer encore et les agences de notation ne vont pas continuer à donner un triple A à la dette US. Or la moindre dégradation de la dette US signifiera flambée des taux ! J'apprends en rédigeant cet article que Standard and Poor vient de passer à l'acte. Ces positions short devraient apporter de bonnes plus values la semaine prochaine.

Actions

Nous detenons actuellement en patrimoine 14 % d'actions. Ce pourcentage devrait passer à 20 % au plus bas de la baisse des marchés boursiers

Actions chinoises compartiment A et B en yuan

Ce compartiment montre une forte résistance à la baisse et il a très peu évolué ces derniers jours. Il sera augmenté si les actions domestiques chinoises suivent l'évolution des bourses occidentales.

Actions émergents

Leur baisse n'est pour l'instant pas assez significative pour renforcer cette allocation, nous sommes encore très au dessus de nos prix d'achats. Les fonds comme Carmignac investissement, Carmignac émergents, Pictet Great China restent à un niveau très élevé. 

Energie - Matières premières

Compartiment disparate avec des FCP que nous avons acheté bien en dessous des cours actuels en 2009 - 2010 et des achats directs en actions plus récents en moins value comme le Gaz qui à mon avis à un potentiel de baisse très limité car déjà survendu. La forte évaluation des matières premieres est particulièrement criante avec Lynas qui vaut aujourd'hui 1.37 € alors que nous l'avons acheté à 0.83 mi-2010. Outre la situation spécifique des terres rares, c'est l'énergie qui nous intéresse en priorité car les capacités de production ne suivront pas la demande des dix prochaines années et les prix de l'énergie vont de plus flotter sur l'inflation. Les parapétrolières françaises commencent à se rapprocher de notre prix d'achat moyen lors de notre deuxième achat en 2010. Nous avions déjà revendu fin 2009 des parapétrolières achetées en avril 2009 :

BOURBON

CGG VERITAS

ENTREPOSE CONTRACTING

TECHNIP

VALLOUREC

Il deviendra bientôt intéressant de les renforcer pour le long terme et de prendre des positions sur d'autres titres comme :

AMYRIS INC

FUGRO

GEVO

SBM OFFSHORE

STATOIL ASA

SUNCOR ENERGY

Le gaz pourra être progressivement renforcé à la baisse :

APACHE CORP

CHART INDS INC

CHENIERE ENERGY

CHESAPEAKE ENERGY CORP

CLEAN ENERGY FUELS CORP

ENCANA

HESS CORP

ROSETTA RESOURCES INC

WESTPORT INNOVATIONS INC

A noter que beaucoup des parapétrolières françaises pourraient souffrir à court terme d'une éventuelle baisse du dollar puisqu'elles facturent dans cette monnaie.

Actions défensives européennes à gros rendement

Un poste qui a perdu moins que les valeurs cycliques et qui surtout garantit un rendement pérenne à long terme. Le cours de l'action baisse mais le rendement monte assurant un ROI constant sur le long terme. Ce type de placement est pour moi meilleur que l'immobilier cash.

Je rappelle qu'une société est un bien tangible et qu'elle constitue une mise à l'abri contre l'inflation.

Actions de sociétés innovantes

Nouveau poste à créer pour les gros patrimoines si le secteur subit une forte consolidation avec la baisse des marchés. Quelques exemples de sociétés américaines à fort potentiel à acheter massacrées :

AMERICAN SUPERCONDUCTOR CORP

DENDREON CORP

GERON CORP

IMMUNOGEN INC

ISIS PHARMACEUTICALS INC

NVE CORP

VERTEX PHARMACEUTICALS INC

Immobilier

Ceux qui ont acheté à crédit et à taux fixe l'an dernier avec des rendements supérieurs à 6 % et des taux d'intérets à 3% vont probablement faire une très bonne affaire à long terme car l'inflation devrait être importante dans les années à venir. Une fenêtre pourrait s'ouvrir pour les acheteurs en cash avec une baisse de l'immobilier en monnaie courante pendant deux ans si la fuite devant la monnaie n'est pas trop forte. Sinon l'immobilier ne baissera pas en monnaie courante. Il se dévalorisera en monnaie constante pour redescendre progressivement en direction du canal de Friggit.

 

Le patrimoine type doit donc évoluer à la fin de la baisse boursière en cours vers cette allocation :

 

 

Or physique 13,00%
Mines d'or 7,50%
Mines d'or moyenne importance 1,00%
Silver 1,00%
Cash 0,00%
Obligations taux fixes 0,00%
Produit monétaires chinois en Yuan 2,00%
Obligations émergents 4,00%
Obligations taux indexées sur l'inflation 4,00%
Obligations High Yield 2,00%
Trackers short sur obligations 2,00%
Actions chinoises compartiment A et B en yuan 2,50%
Actions Emergents 5,00%
Energie matières premieres 8,00%
Actions défensives européennes à gros rendement 4,00%
Avoirs spéculatifs 2,00%
Immobilier 42,00%

 

 

Charge à chacun de trouver le bon timing d'achat, une baisse profonde ne pouvant être exclue. Je pense toutefois que la chute des actions devrait rester limitée du fait du délitement des monnaies. A noter que les titres de créances constituent une réserves de cash en cas de baisse des marchés plus importante que prévue.

 

Par Jean Christophe Bataille

Son Blog : http://futures.over-blog.com/

Poster un commentaire

2 Commentaires