Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Laurent Horvath

Laurent Horvath

Les enjeux de la production des Energies sont si importants, qu'ils sont en train de modifier nos vies et l'équilibre du Monde. Mieux les Comprendre aujourd'hui, nous permet d'envisager l'avenir et agir concrètement aujourd'hui.

J'ai créé en 2008 le blog http://2000watts.org/ pour suivre cet univers.

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
conquerirlabourse

Energies et Economie: Revue Mondiale Mai 2016

Audience de l'article : 731 lectures
Votez pour cet article
(0 Votes) - Note : 0.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez:
- Inde: Le pays avale de plus en plus de pétrole
- USA: 14 entreprises font faillites dans le schiste en avril 
- USA: 1 million d'installations solaires à travers le pays
- Arabie Saoudite: changement du Ministre du Pétrole
- Brésil: Dilma Roussef éjectée pour couvrir le nouveau président?
- Monde: 383 milliards $ de dettes pour les majors pétrolières 
- Nigeria: Le pays est sur le point de s'écrouler.

Le pétrole imite la petite bête et il monte, monte, monte alors qu'il devait terminer sa vie en-dessous de 20$!  A New York nous le retrouvons à 45.92$ le baril (45.92$ fin avril) et à Londres 48.13 $ (48.13$ à la fin avril).

L'uranium ne sait pas quoi faire. Le voilà qu'il remonte un peu et passe discrètement à 28.50$  (27.5$ à fin avril 2016).

Monde

Selon Graves & Co, 351'000 emplois ont disparu dans le monde pétrolier depuis juin 2014. 152'000 dans l’exploration, 80'000 dans l’extraction et 52'000 dans les forages.

Les 15 plus importantes majors pétrolières européennes et américaines accumulent 383 milliards $ de dettes à la fin mars 2016 (97 milliards $ en mars 2015).

Exxon Mobil, Shell, Chevron, Total, BP et Eni ont émi pour 37 milliards $ d'obligations financières depuis janvier, soit le double d’avant la crise.

L’Agence américaine de l’Energie  EIA ne voit aucune limite à la croissance. Un pareil optimisme fait plaisir à voir! Dans son Energy Outlook 2016, l'EIA prévoit une augmentation de 48% de la consommation énergétique d’ici à 2040 (par rapport à 2012). Le pétrole devrait augmenter de 35%, le gaz de 75%, charbon de 18%, le nucléaire 50% et le renouvelable +50%. L’enthousiasme de l’EIA doit être tempéré par sa capacité à fournir des estimations traditionnellement... erronées.


Dessin Chappatte


Le Vieux Continent

France

Pendant un court instant, toutes les raffineries du pays ont été en grève suite à une fronde de la CGT contre le gouvernement. Même les centrales nucléaires ont subit des baisses de production. L'Euro de foot devrait mettre tout le monde d'accord.

Ségolène Royal aimerait interdire les importations de gaz de schiste made in USA  ainsi que le gaz liquéfié qui contient 40% de ce gaz à l’extraction très polluante.

Inceste : Le gouvernement a proposé de payer 100 millions d’euros de dédommagement à EDF pour la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire française. EDF crie au scandale et espérait 2-3 milliards €. Le chiffre final se trouvera quelque part entre les 2. Paradoxalement, l’Etat français possède 85% d’EDF ! Donc l’Etat se versera de l’argent pour appliquer sa décision.

Le français Technip et l’américain FMC vont fusionner pour un montant de 13 milliards $. Les deux entreprises de services pétroliers ont fait preuve de créativité pour trouver leur nouveau nom : TechnipFMC !

Suisse

L'assemblée de la Banque Nationale Suisse a été chahutée. La questions des investissements douteux dans le gaz de schiste, le charbon et le pétrole américain a été abordé par des actionnaires. 
Démocratiquement, le président de la BNS, Jean Studer, a balayé de la main l'interpellation sans même y répondre, c'est dire si le sujet fâche! Même les Cantons Suisses, actionnaires majoritaires, n'ont pas bronché alors que plusieurs centaines de millions de francs ont été perdus dans l'aventure.

Angleterre

Le géant français EDF hésite toujours à investir 25 milliards € pour la construction de 2 centrales nucléaires de type EPR sur le sol anglais. Bien que le ministre Macron a annoncé son feu vert, les syndicats et le personnel attirent l'attention sur les risques liés à la construction et aux retards possibles.

Hollande

Shell va couper 2’200 emplois supplémentaires. L’entreprise a besoin d’un baril à 70$ pour couvrir ses frais d’investissements (capex).

Allemagne

Les actions du géant de l’énergie E-on / Uniper ont chuté après que l’entreprise a annoncé qu’elle devra emprunter pour payer le traitement de ses déchets nucléaires. E-on avait provisionné 8 milliards € et devra rajouter 2 milliards supplémentaires. Les 4 grands propriétaires de centrales nucléaires allemands devront contribuer à hauteur de 23,3 milliards € et à un montant inconnu pour démanteler leurs centrales.

Russie

Après des années de discussions, de larmes et d’espoir, le gazoduc Trans-Adriatique (TAP) qui reliera la Mer Caspienne à l’Europe est à nouveau sur les rails.

Turquie

Le refroidissement des relations entre la Russie et la Turquie a forcé le président Erdogan a trouver des alternatives gazière. Ankara se tourne vers Israël et pourrait construire un gazoduc qui relierait Israël et Chypre.

L’entreprise nationale norvégienne Statoil va explorer le potentiel de gaz de schiste en Turquie. Statoil va financer les recherches dans la région de Valeuera.

Norvège

Le gouvernement a accordé 13 licences à des entreprises pétrolières afin d’explorer la Mer de Barents dans l’Arctique. Statoil, Lundin Petroleum et Det Noske Oleselskap ont obtenu leurs sésames dans une région qui semble être prometteuse.


Cash Investigation, Climat

Le Nouveau Continent

USA

Le 28% des colonies d’abeilles ont disparu durant cet hiver. D’avril 2015 à mars 2016, les apiculteurs ont perdu 44% de leurs ruches.

Un million d’installations solaires ont généré 27 GigaWh en 2015 ce qui représente le 1% de la consommation du pays. Cette année 16 GWh devraient être mis en ligne. L’objectif est de grimper à 100 GWh d’ici à 2020. Selon le prochain Président, cet objectif pourrait être ambitieux, ou pas.

La production d’électricité à base de gaz a augmenté de 19% en 2015. Le charbon, plus cher, devrait être dépassé par le gaz durant 2016.

Donald Trump a choisi Kevin Kramer afin de l’aider dans sa politique énergétique. Le brave homme du Dakota du Nord est connu pour ses positions contre le réchauffement climatique et un chaud partisan du pétrole et du gaz. Kramer souligne les dangers des investissements étrangers dans les actifs énergétiques américains  ainsi que les réglementations environnementales. Tout un programme !

Le hollandais Shell, l’italien Eni, le norvégien Statoil et l’américain ConocoPhillips ont renoncé à renouveler leurs licences au gouvernement US pour exécuter des forages en Arctique.

Le nombre de forages en activité a chuté à 318 (660 il y a 12 mois et 1'609 en octobre 2014).

Durant les 5 à 10 prochaines années, 15 à 20 centrales nucléaires pourraient fermer aux USA pour cause de rentabilité insuffisante. Le pays en possède une centaine.

Schiste


Selon Haynes and Boone, de Dallas, en avril, 14 compagnies pétrolières ont demandé la protection du chapitre 11 sur les faillites pour des dettes dépassant les 15 milliards $. Elles étaient 7 au mois de mars pour 1,9 milliards $.

Voici une liste des faillites les plus importantes. Si vous avez des actions dans ces entreprises, well: SandRidge Energy IncSwift Energy CoSamson Resources Corp et American Eagle Energy Corp Co. Penn Virginia, une entreprise vieille de 134. Le producteur pétrolier et gazier et laisse une casserole de 1 milliard $ dans les mains des actionnaires.
Linn Energy part également en faillite avec une dette de 8,3 milliards $ et a trouvé 2,2 milliards $ de refinancement. 
Si comme la Banque Nationale Suisse, vous avez parié sur Penn Virginia et Linn Energy, vous aurez fait un carton plein.

Halcon Resources Corp part également en faillite. Total de la perte : 1,8 milliards $.

Pour la route, en voici encore deux:  Pacific Exploration & Production avec 5,3 milliards $ perdus.
Osage Exploration and Development est un petit joueur avec seulement 43 millions de pertes.

3'900 forages de schiste ont été forés et sont en attente d’exploitation : 1'200 dans le Basin Permian, 1'000 au Texas Eagle Ford, 850 dans le Bakken 620 Niobrara et 270 dans le reste du pays.

La Pennsylvanie a passé une loi qui protège les citoyens contre une éventuelle arrestation dans le cas où ils protesteraint contre la création d’un forage de schiste. Cette mesure a été instaurée pour que les opinions des citoyens ne soient plus exclus des discussions entre le Gouvernement et les pétroliers. C’est la première fois que ce type de loi voit le jour aux USA.

Continental Resources a réalisé un record dans le bassin d’Anadarko en Oklahoma. Sur une période de 24 heures, l’entreprise a réussi à extraire d’un puit le 70% de la capacité du gisement (373'000 litres de pétrole).

Toujours en Oklahoma, les lobby pétroliers ont réussi à garder une réduction des taxes de 470 millions $ pour 2015. Les écoles ont moins de chance.

Le Texas constate que les forages horizontaux fracturés par des injections de sables, eaux et produits chimiques contaminent l’eau des nappes phréatiques avec une variété de métaux lourds et de produits chimiques dont les quantités évoluent avec le temps.
Chaparral Energy part en faillite pour 1,6 milliards $ avec le texan Ultra Petroleum 3,9 milliards $ et Midstates Petroleum pour 2 milliards $.



Canada

Les incendies à Fort MacMurray ont retiré 1 million de barils/jour des sables bitumineux. Le réchauffement climatique (forte température, sécheresse) est le premier suspect pour expliquer cette catastrophe qui a vu l’évacuation de 90'000 personnes. La production pourrait retrouver sa cadence normale durant l’été.

Des nouvelles faillites: Penn West Petroleum et Connacher Oil and Gas. Toutes les deux avaient la Banque Nationale Suisse (BNS) comme actionnaire.

Brésil

Dilma Rousseff a été écartée du gouvernement pour une période de 6 mois. La compagnie pétrolière nationale Petrobras se débat toujours dans une situation économique non prévue lors du choix de Rio aux Jeux Olympiques.

Le nouveau Président Temer pourrait avoir renversé Dilma afin de se protéger et de protéger son parti des problèmes de corruption avec l'entreprise pétrolière nationale PetroBras. Déjà deux ministres ont dû démissionner de son gouvernement dont le Ministre de la Corruption!

Venezuela

Le pays est sur la voie de l’effondrement et il est difficile d’envisager le maintien de la production pétrolière qui représente la quasi-totalité de son budget.

Le gouvernement a renoncé à communiquer sur l’état de production hydroélectrique du barrage de Guri tant les coupures sont importantes. Le niveau de l’eau reste toujours à une hauteur critique.



Asie

Chine

La Chine est en train de remplir ses réserves stratégiques avec l’objectif de tenir 90 jours (245 millions de barils). Cette réserve est importante face à la diminution de la production nationale et l’importation de pays instables augmente. La Chine peine à recevoir son pétrole du Soudan, du Venezuela et de l’Afrique de l’Ouest malgré de solides investissements dans ces pays.

Par semaine, 83 supertankers contenants 166 millions de barils de pétrole entrent dans le pays. Cette quantité semble dépasser les besoins de la Chine et sert à remplir ses réserves stratégiques.

La taille de la dette pourrait avoir évolué de 155% du PIB en 2008 à 260% aujourd’hui. Une grande partie de cet argent a été utilisé pour soutenir les industries d’acier, de ciment et de la construction qui sont actuellement en surcapacité. Afin d'équilibrer le business de ces industries, des milliards devront être dépensés afin de maintenir des emplois ou soutenir les employés qui vont être mis au chômage.

Pékin a de la peine à passer du gaz au charbon car le gaz coûte 3 fois plus que le charbon. Les problèmes de pollution pourraient persister.

Inde

L’Inde est la nouvelle Chine. Les ventes de pétrole ont augmenté de 10% en avril (en comparaison avec avril 2015). La demande de carburant a augmenté de 11% durant les 12 derniers mois.

L’Inde est sur le point de ravir au Japon la 3ème place sur le podium des plus grands importateurs de pétrole derrière les USA et la Chine avec 4,39 millions b/j.

Record de chaleur battu en Inde : 51 degrés à l’ombre. Et nous ne sommes pas encore en été.



51 degrés en Inde, le goudron fond

Moyen Orient

Arabie Saoudite

Ministre du pétrole depuis 20 ans, Ali al-Naimi a été remplacé par Khalid al Falih le CEO de l’entreprise pétrolière nationale Saudi Aramco.

Les nouvelles constructions sont en baisse de 50% dans le pays et provoquent le chômage de milliers d’employés étrangers. Pendant que le fils du Roi le Prince Mohammed, 30 ans, prend de plus en plus de place au sein du gouvernement, certains membres de la famille royale se posent des questions.

Bien que le gouvernement est solidement en contrôle, le Royaume est toujours un état autocratique médiéval à la merci des revenus pétroliers et des généreux subsides versés à sa population pour éviter toute révolution.

Comme les iraniens, les saoudiens font également face à l’augmentation des températures qui nécessite de plus en plus de pétrole pour pouvoir survivre durant l'été.

Emirats Arabes Unis

Un nouveau record va être battu à Dubaï ou une offre à 2,99$ le kWh solaire a été gagnée -15% par rapport à l’ancien record détenu par Mexico. L’installation est gigantesque avec 800 MW, mais à ce prix là, il doit y avoir pas mal de bidouillages financiers.



Iran

Les iraniens sont en train d’exploser les compteurs. Les exportations de pétrole pour mai atteindraient 2,1 millions b/j (+60% 1,3 million b/j en mai 2015). Les ventes pour l’Europe représentent 400'000 b/j ce qui représente la moitié des livraisons d’avant les sanctions. La rapide augmentation des exportations montre que Téhéran a trouvé des tankers qui veulent bien prendre son pétrole.

Un bras de fer oppose le gouvernement du président Rouhani et les Gardiens de la Révolution ultra-conservateurs. Au fil des ans, les Gardiens ont cloisonné les entreprises clés du pays comme le gaz, le pétrole, les transports, la construction ou les télécommunications. Les Gardes favorisent la sécurité nationale et le conservatisme religieux avec la peur que les contacts avec la culture et la technologie occidentales terrassent leur concept. Cette lutte interne va influencer les accords avec les compagnies étrangères dans les années à venir. Il faut également souligner que le pays se trouve au milieu du réchauffement climatique avec des sécheresses dévastatrices et un manque d’eau qui devient chronique. Ce problème pourra surpasser tous les autres dans les années à venir.

Irak

Pressée par l’aviation occidentale, l’Etat Islamique riposte avec des attaques à la bombe dans les quartiers Shiite de Bagdad faisant des centaines de morts. L’Etat Islamique a également ciblé une usine à gaz au nord de la capitale et faisant des dommages considérables.

La production pétrolière de Basra, Sud du pays, reste constante à 3,3 millions b/j. et à 4,5 millions nb/j pour tout le pays.

L’optimiste ministre du pétrole espère augmenter la production à 6 millions b/j d’ici à 3 ans. Les coupures électriques et les conditions politiques du pays pourraient en décider autrement. Les habitants de Basra demandent de l’eau, de l’électricité et du travail. Ils ont été dispersés par les forces de sécurité en faisant des morts.



Koweit

Le pays planifie des investissements de 42 milliards $ d’ici à 2022 pour augmenter sa production pétrolière, améliorer ses raffineries et explorer des projets de carburants propres. Le tout est certainement pour répondre à la COP21 de Paris.

Le deuxième Etat le plus riche du Moyen-Orient répond à sa manière à la crise pétrolière en injectant du cash dans l’économie ce qui réjouirait l’économiste Keynes. Le premier ministre Anas Al-Saleh poursuit la stratégie inverse de l’Arabie Saoudite.



Afrique

Libye

Le pays fait des progrès dans l’exportation de pétrole. La National Oil Company peut utiliser le port de al-Hariga et espère ouvrir le port de Ras Lanuf et Es Sider. Les exportations pourraient passer de 100'000 à 300'000 b/j.

Nigeria

Avec le Venezuela, le Nigeria fait figure d’épouvantail parmi les pays producteur de pétrole de l'OPEP et leurs productions pourraient s’écrouler.

Les attaques du groupe Niger Delta Avengers contre les installations pétrolières sont devenues quotidiennes. L’objectif est de stopper la production pétrolière dans le pays qui touchait les 1,6 million b/j. Les barges en haute mer, qui représentent le 50% de l’exploitation, ne sont pas touchées.

Les pénuries d’essence continuent et l’Etat doit importer la quasi-totalité de sa consommation, ce qui est paradoxal pour le plus grand producteur de pétrole d’Afrique.

Phrases du mois



"Il est clair que les véhicules électriques sont le futur. Une transition du pétrole est une évolution naturelle et c'est notre objectif de l'encourager le plus rapidement possible" Simon Bridges, New Zealand’s Energy and Transport Minister

Bruce Zagaris, Berliner, Corcoran & Rowe, Washington: "Les comptes financiers offshore américains sont bien plus important que l'imagine les gens. Les USA sont déjà la plus grande place offshore du monde. Ils ont réalisé un excellent travail pour annuler la compétition des banques suisses."

Sources: avec Tom Whipple de Resilience.org, FT.com, Thomas Veuillet Investir.ch et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde  
Poster un commentaire

1 Commentaire