Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

promospeciale

Sommes-nous à la limite d’un retournement des marchés ?

Audience de l'article : 1810 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Fondamentaux généraux.

J’ai écrit jeudi dernier un article sur les changements qui sont en train de s’opérer sur le Forex et le Comex. L’or remonte mais surtout le smart money achète de l’or physique. Le dollar a de plus en plus de mal à poursuivre sa hausse et l’Asie est entrée dans la guerre des monnaies.

La Chine souffre alors qu’elle essaie de développer son marché intérieur et de quitter un modèle économique uniquement basé sur l’export. Les pays satellites de la Chine sont en train d’aligner leur monnaie à la baisse.

L’Asie en difficulté présente des signes identiques à ceux de l’avant-crise de 1998. Certains analystes objectent que la crise asiatique n’avait produit aucun impact sur les économies occidentales en 1998 mais ils oublient de dire que la Chine ne représentait à l’époque que 4 % du PIB mondial alors qu’elle réalise aujourd’hui 15 % de ce même PIB.

Selon Kuroda, le Japon montre quelques signes d’amélioration en terme d’inflation mais rien n’est véritablement probant. Les perspectives d’inflation ne sont pas non plus très encourageantes en Europe. L’Amérique et l’Angleterre, seules zones en bonne santé dans le monde, importent la désinflation venu d’ailleurs et ont du mal à faire monter leurs prix à la consommation. Leur économie semble s’essouffler un peu. Je l’ai déjà dit, l’Europe, hors Grande Bretagne, a beaucoup trop tardé pour commencer son Quantitative Easing et nous risquons d’en payer les conséquences. Les matières premières et les commodities currencies sont au plus bas, traduisant la morosité de l’économie mondiale.

En résumé, l’économie au global ne va pas bien. Les États-Unis et l’Angleterre ne pourront pas, seuls, tirer la croissance mondiale. Le risque déflationniste pourrait bien réapparaitre. En tout cas, c’est ce que dit le marché obligataire américain. Les taux se sont effondrés, ces derniers jours, sur toutes les échéances.

Si je reprends ce que j’ai dit jeudi, en cas de contagion avérée, toutes les banques centrales pourraient être obligées de poursuivre une politique accommodante. Cela consisterait pour les USA à retarder le lift off et surtout à suivre un rythme de montée des taux extrêmement prudent. La BCE, de son côté, pourrait prolonger son QE bien au delà du calendrier prévu. L’or, dans ce cas en profiterait contre toutes les devises.

Analyses par support.

Gold

On peut constater graphiquement que l’or a encore un potentiel de rebond dans son canal descendant, une fois son oblique intermédiaire cassée :

Gold 22 08 2015 W1Gold 22 08 2015 W1

Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

Renforcer l’or sur repli, en tenant compte de la volatilité extrême de ce support, est plutôt pertinent. L’enjeu est la situation des monnaies dans quelques mois car si la ligne supérieure du grand canal descendant en hebdomadaire est, elle aussi, franchie, c’est l’ouverture vers une hausse bien plus significative.

Si l’on tient compte des hésitations actuelles du dollar, des dévaluations compétitives à l’œuvre, et de la remise en cause de la hausse rapide des taux aux USA, acheter de l’or a du sens. Cela ne veut pas dire qu’il faut charger et prendre des risques inconsidérés, mais faire monter progressivement les positions longues dans les replis de marchés. Dans l’incertitude actuelle, les positions de 50 ou 100 contrats sont largement suffisantes pour un compte type de 100000 euros. Le levier implique des stops rapprochés qui ne couvrent plus la volatilité et créent des pertes qui aboutissent à la longue à des draw downs de plus de la moitié du compte. Je préfère le rappeler à tout ceux qui prennent trop de levier. La hausse possible de l’or est pour l’instant une simple hypothèse et une volte-face de la FED n’est pas avérée. Toute bonne statistique US est susceptible de faire plonger l’or et remonter le dollar. Nous nous contentons donc de trader à la hausse en UT courte avec une jolie marge bénéficiaire accumulée depuis deux semaines tout en observant le marché avec le plus de pragmatisme possible.

Il faut toutefois se rappeler que les Gold bears, comme Adam Button, s’appuyaient sur ce graphe du 7 aout pour dire que l’or dessinait un triangle de continuation et qu’il allait en direction de 1020 $.

Gold 07 08 2015 D1Gold 07 08 2015 D1



Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

On a vu ce qu’il en a été. L’or à franchi l’oblique supérieure de la compression. Il se produit donc actuellement un changement sur le Gold index qu’il ne faut pas négliger. Si un arrêt du resserrement monétaire se matérialisait aux USA, le potentiel de la tendance haussière sur l’or serait beaucoup plus important que sur les devises contre dollar. Les banques centrales se battraient en effet pour maintenir les parités à des niveaux acceptables pour tous alors que la hausse de l’or aurait peu de limite.

USD JPY

Pour ceux qui suivent les commentaires sur Futures, nous avions dès mardi pris des positions baissières sur USD JPY après voir constaté, en chandeliers japonais, plusieurs images d’avalements baissiers en D1, une belle étoile filante et une divergence baissière importante sur plusieurs oscillateurs dans la même unité de temps :

USD JPY 22 08 2015 D1 bisUSD JPY 22 08 2015 D1 bis



Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

Le Yen a joué son rôle de valeur refuge après la tempête sur les actions chinoises et la dévaluation qui l’a suivie. Le dollar s’est aussi manifestement affaibli contre de nombreuses monnaies. Mais en base hebdomadaire, rien n’est pour l’instant décidé. Nous sommes sur un overlap significatif (derniers plus hauts franchis) et la borne inférieure d’un canal haussier bien dessiné. Il est certain que si ces supports sont franchis, les positions shorts devront être renforcées.

USD JPY 22 08 2015 W1USD JPY 22 08 2015 W1



Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

EUR USD

Dès jeudi soir, nous avons pris des positions longues sur EUR USD lors du break out sur la ligne de cou du double bottom en D1 :

EUR USD 22 08 2015 D1 bis

Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

Le cross a gagné 228 pips depuis et il s’approche maintenant d’une résistance horizontale forte qui devrait l’amener à consolider au moins en base horaire. En effet, le graphe en H1 montre une augmentation progressive de la pente des prix et une montée du RSI qui devrait se conclure par une consolidation au moins en base horaire. C’est pourquoi le compte Futures est sorti de la moitié de ses positions longues pour prendre des bénéfices partiels vendredi soir :

EUR USD 22 08 2015 H1EUR USD 22 08 2015 H1



Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

Cette prise de bénéfice pourrait être complétée si la paire ne parvenait pas à franchir l’oblique qui coiffe les prix depuis plusieurs mois en base hebdomadaire. Dans le cas contraire, ce serait un nouveau signal d’achat sur sortie par le haut du triangle de compression en base hebdo qui nous remettrait en tendance avec un objectif au dessus de 1.20 :

EUR USD 22 08 2015 W1EUR USD 22 08 2015 W1



Cliquer sur le graphe pour l’agrandir

Mais rien n’est joué pour l’instant. Les nouvelles statistiques US et les commentaires de la FED seront essentiels pour l’évolution de la paire majeure. Notons cependant que le Kumo en hebdomadaire a été incapable d’arrêter la hausse de EUR USD lors du trade short perdant de Futures, il y a 10 jours. Je serai donc très prudent à l’avenir avant de vendre la paire, et ce malgré les imprécations des gourous de Wall Street qui publient tous les jours des anticipations haussières sur le dollar tout en achetant plus de la moitié de l’or physique disponible sur le Comex  …

Bonne semaine !
Poster un commentaire