Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jérôme Verlaine

Jérôme Verlaine

dividendes.ch, le spécialiste des titres offrant un revenu solide et croissant sous forme de dividendes.

Inscivez-vous à ma newsletter gratuite et profitez de mon e-Book en bonus "Le chiffre magique" !

Marre de votre job ? Changez de profession en devenant rentier ! 

Participez au forum

promospeciale

Vina Concha y Toro S.A. (NYSE:VCO)

Audience de l'article : 1522 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Vina Concha y Toro

"Concha y Toro". Sous ce beau nom à la fois exotique et sensuel se cache une entreprise chilienne, productrice et exportatrice de vins. Le domaine a été fondé en 1883 par Don Melchor de Concha y Toro et constitue la plus grande vigne du Chili. Un de ses vins les plus célèbres est le Casillero del Diablo. Les vins de Concha y Toro ont reçu de nombreux prix nationaux et internationaux. En 2003, la revue Wine Spectator a donné une note de 96 sur 100 au vin Don Melchor. Viña Concha y Toro occupe aujourd'hui une position de choix parmi les entreprises viticoles les plus importantes du monde.

Une large gamme de vins a également été développée, ce qui permet à l'entreprise de participer à tous les segments de prix et de répondre ainsi aux tendances de consommation différentes. Une joint-venture avec le prestigieux vignoble français Baron de Rothschild a donné naissance en 1997 à Viña Almaviva. Plus récemment, la société a acquis Fetzer Vineyards aux États-Unis. Fetzer est l'une des dix premières marques en volume sur le marché américain. Avec un total de 9'500 hectares, Concha y Toro est la troisième cave dans le monde en termes d'hectares plantés. La capacité totale de l'entreprise au Chili a ainsi atteint 357 millions de litres et 43'000 tonneaux.

VCO fait partie de ma stratégie Smoking & Drinking Dividends qui recherche des dividendes solides et peu sensibles aux variations conjoncturelles. Le rendement moyen est relativement modeste avec 2.3% tandis que le dividende une progression moyenne de 8.27% par année. L'entreprise est très prudente par rapport à l'utilisation de son bénéfice, puisque seulement 39% de celui-ci est employé pour le paiement des distributions aux actionnaires.

VCO affiche une assez faible volatilité, avec seulement 12% d'écart type relatif. Le bêta de 0.71 confirme par ailleurs que Concha y Toro est peu sensible aux variations du marché. On constate sur le graphique ci-dessous que le titre a affiché une progression régulière durant les dernières vingt années, faisant fi de la bulle Internet, de son explosion et de même pour la crise des subprimes.

Chart for Vina Concha y Toro S.A. (VCO)

Cotée au NYSE depuis 1994, l'entreprise représente 30 % du marché intérieur chilien et 32 % des exportations chiliennes de vin. 70 % de ses ventes se font à l'étranger, dans près de 135 pays (principalement vers les États-Unis, l'Amérique centrale, le Mexique, les Caraïbes, l'Amérique du Sud, le Canada et l'Asie). Son origine et ses marchés d'exportation expliquent que le titre est peu sensible aux variations du dollar, ce qui se confirme par un $risk de -0.03.

VCO et USD/CHF

Au final, VCO reçoit 3 étoiles, ce qui est synonyme d'un bon ratio rentabilité/risque. Une baisse du prix et/ou une amélioration des fondamentaux pourrait être l'occasion de prendre position sur ce titre intéressant. Et en attendant on peut toujours déguster un de leurs excellents vins.

Sources : Yahoo Finance, Wikinvest, Swissquote, Concha y Toro, dividendes.ch
Poster un commentaire