Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Spoliation des actionnaires du marché libre

Audience de l'article : 1933 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions

Dans les mois qui viennent, les autorités boursières européennes nous préparent une spoliation massive des actionnaires des petites entreprises. N'ayons pas peur des mots, on peut véritablement parler de spoliation, tant les choses sont à sens unique. Au départ, Nyse-Euronext, bien décidé à augmenter son chiffre d'affaires en période de crise, vient de décider d'appliquer sa grille tarifaire pour les sociétés cotées sur le Marché Libre parisien.

Ces sociétés ne payaient jusqu'à présent aucune redevance au gestionnaire de marché (Euronext) pour voir leurs titres cotés. Dès le 1er janvier 2010, chaque société cotée sur ce marché devra s'acquitter d'un abonnement annuel de 2500 euros. Jusqu'à présent, pas de scandales, ont conçoit aisément que la cotation entraîne des frais et que ces derniers soient pris en compte par ces petites sociétés. Là où le bat blesse c'est que ces sociétés ne sont pas obligées de payer l'abonnement, Nyse-Euronext leur laisse la possibilité de se "délister", c'est à dire de ne plus êtres cotées. Dans ce cas précis, la douche risque d'être froide pour les actionnaires minoritaires.

En effet, Nyse-Euronext propose aux sociétés qui ne voudront plus êtres présentes sur le marché de se faire radier de la cote et les modalités font peur. Une société du marché libre pourra demander sa radiation du marché sans lancer d'offre de rachat des actions des minoritaires. Déjà que la liquidité n'est pas le point fort du marché libre, si la cotation n'est plus assurée on peut s'endormir sur ses titres... on se retrouvera avec des titres non cotés dans le portefeuille et il sera bien difficile de s'en séparer à bon prix.

Si de nombreuses sociétés sont furieuses de cette décision d'Euronext qui les oblige à payer un abonnement, d'autres ne manqueront certainement pas de profiter de cette aubaine pour sortir du marché sans rien avoir à offrir à leurs actionnaires. Il y a de nombreuses sociétés léthargiques sur le Marché Libre, dont certaines ne dépassent pas les centaines d'euros de transactions par an, la décision de les pousser vers la sortie peut donc paraître logique car leur présence sur le marché est discutable.

Ce qui l'est moins c'est de considérer l'actionnaire minoritaire comme le parent pauvre dans cette opération et de le passer par pertes et profits. On risque de voir des engorgements dans les carnets d'ordres pour sortir à tout prix avant la date fatidique (fixée au 1er juillet 2010), mais avec une cotation au fixing il sera délicat de sortir dans des bonnes conditions si l'équilibre achat-vente est rompu. Nyse-Euronext a pris sa décision dans son coin, sans concertation, ni avec les sociétés cotées ni avec les actionnaires et tout le monde se sent floué par cette disposition. Pour les actionnaires de sociétés du Marché Libre, il convient maintenant de se tenir au courant de leur intention de rester ou de quitter le marché.

Rodolphe Vialles

 

Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Love Money samedi, 11 juillet 2015 15:16 Posté par Love Money

    Environ 300 sociétés sont actuellement cotées sur le Marche Libre.
    La majorité d'entre elles n'ont cependant aucune politique de communication financière et d'animation du titre, se traduisant par une très faible liquidité ce qui n'incite pas les particuliers à s'inventurer sur ces valeurs...

    L'association Love Money et Marchelibre.com préparent un classement d'ici fin 2015 afin de mettre en avant les "bons élèves" du Marché Libre en matière de communication financière, d'animation du titre et de respect des actionnaires.

    Pour l'heure, un forum "Droits et protection des actionnaires" vient de s'ouvrir à l'attention des actionnaires minoritaires d'entreprises qui ont un Carnet d'Annonces (CIIB), qui ont recours au Financement Participatif (Crowdfunding Equity) ou qui sont cotées sur le Marché Libre (Euronext) : https://www.love-money.org/index.php/forum/forum-droits-et-protection-des-actionnaires