Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Footballeurs contre patrons du CAC : 5 - 0

Audience de l'article : 1828 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

On parle beaucoup en ce moment des salaires des grands patrons après les scandales qui ont été relayés abondamment par la presse. En ce printemps social il faut bien se trouver des victimes expiatoires. Certes il y a des abus et nous n'avons pas été les derniers à monter au créneau ici même (voir à ce sujet l'article sur la Société Générale) mais à trop vouloir en faire, et sous la pression des syndicats, le gouvernement s'interroge sur un renforcement de la législation pour encadrer les rémunérations des grands décideurs économiques.

 

Pour l'instant nous avons eu droit à un décret signé dans l'urgence afin de calmer les bonus dans les sociétés en difficulté aidées par l'Etat mais il ne faudrait pas que la machine s'emballe trop sous la pression populaire. Le monde des hauts dirigeants connait une compétition intense et pour s'approprier une des "stars" du marché il faut passer à la caisse... De là découle ce petit parallèle amusant avec le football, monde de "stars" par excellence. Si on veut de bons éléments il faut sortir le chéquier et aligner les zéros. On aurait pu étendre la comparaison à d'autres sports, et il n'en manque pas (golf, tennis, Formule1, basket US, etc.) mais le football étant le sport le plus populaire, il parait tout indiqué.

 

Les tableaux ci-dessous reprennent les éléments publiés par la presse : Challenges pour les salaires des patrons et L'Equipe pour les footballeurs.

 

Les 10 plus hauts salaires des patrons du CAC 40
 

 

 

  Entreprise Salaire 2008
(Millions d'euros)
Franck Riboud Danone 4,3
Jean Paul Agon L'Oréal 3,5
Gérard Mestrallet GDF-Suez 3,2
Christophe de Margerie Total 2,8
Jean-Bernard Levy Vivendi 2,6
Benoît Potier Air Liquide 2,5
Michel Rollier Michelin 2,5
Henri de Castries Axa 2,4
Paul Hermelin CapGemini 2,3
Martin Bouygues Bouygues 2,3

 

 

 

Les 10 plus hauts salaires des footballeurs des clubs européens
 

 

 

  Club de Football Salaire 2008
(Millions d'euros)
David Beckham AC Milan 32,4
Lionel Messi FC Barcelone 28,6
Ronaldinho AC Milan 19,6
Cristiano Ronaldo Manchester United 18,3
Thierry Henry FC Barcelone 17
Kaka AC Milan 15,1
Zlatan Ibrahimovic Inter Milan 14
Wayne Rooney Manchester United 13,5
Frank Lampard Chelsea 13
John Terry Chelsea 11,7

 

Le comparatif fait très mal et n'appelle pas beaucoup de commentaires tant les écarts sont importants. A lui tout seul, David Beckham gagne plus en une année que les 10 patrons les mieux payés de France ! Avez vous entendu un scandale autour de ça ? Prépare t'on une législation ou un code d'éthique pour réglementer les revenus ? non, que nenni. J'entend déjà certains me dire "leur carrière est courte, il faut bien qu'ils vivent..." je veut bien entendre l'argument mais à ces niveaux hallucinants de revenus ça n'a plus beaucoup de sens...

 

Le comble, c'est que quasiment tous les sportifs français de haut niveau ne sont pas résidents français (les tennismen, les pilotes de rally, évidemment les footballeurs qui évoluent eu Europe, etc.). Pas un seul ne paie ses impôts en France, bouclier fiscal connais pas mon bon monsieur. Sur ce point les masses peuvent se consoler car les patrons reversent à l'Etat la moitié de leurs gains.

 

Bizarrement, et cela m'a toujours étonné, les français considèrent qu'un footballeur qui gagne 15, 20 ou 30 millions d'euros par an est fantastique et adulent le personnage mais ils brulent le patron qui gagne 10, voir 20 fois moins et qui fait tourner une entreprise de 100 000 salariés...

 

On peut penser que dans l'imaginaire collectif, si le patron gagne beaucoup d'argent c'est qu'il exploite les milliers de petits mains ? fort heureusement et dans l'immense majorité on n'est pas dans cette situation pour les entreprises françaises.

 

Je ne rentrerait pas dans le débat sur "l'utilité économique" des uns et des autres car il y aurait matière à un livre entier, mais chacun peut se faire sa petite idée là dessus. Mais l'image du téléspectateur qui sort scandalisé de son journal de 20h après avoir entendu les salaires de patrons et qui enchaine directement sur un match de la ligue des champions avec le sourire aux lèvres est assez délicieuse de paradoxes.

 

La prochaine bulle spéculative est elle sur le foot ? on peut se poser la question tant les revenus des sportifs sont décorrélés de la réalité. La crise économique va impacter la manne publicitaire et la guerre sur les droits TV devrait revenir à la raison. Pour l'instant en tout cas, elle n'a pas pointé le bout de son nez car si les salaires des patrons accusent en moyenne une baisse de 25% entre 2007 et 2008, ceux des footballeurs progressent de 10%.

 

Rodolphe VIALLES, fondateur d'Abcbourse.com

Poster un commentaire