Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Vincent Benard

Vincent Benard

Vincent Bénard est analyste à l'Institut Turgot (Paris) et, depuis mars 2008, directeur de l'Institut Hayek (Bruxelles). C'est un spécialiste du logement et  de la crise financière de 2007-2008 (subprimes). Grand défenseur du libéralisme économique, Vincent décortique tous les errements des Etats providence !

promospeciale

Une bonne TV de Canal+ sur le Foreclosuregate

Audience de l'article : 2770 lectures

 

Une vidéo d'une bonne émission de présentation du Foreclosure Gate (L'effet Papillon, Canal+, Samedi 15 Janvier). C'est fou ce que de bons professionnels arrivent à dire en 9 minutes. (nb. Il faut cliquer une première fois puis après une ou deux secondes une deuxième fois sur la flèche pour que ça démarre...)

 

 

 

 

 

 

 

Source Canal+, "Erreur de la banque en votre défaveur".

 

 

Seule erreur du commentateur: en fin de reportage, il affirme que "si les avocats parviennent à faire arrêter des millions de saisies, alors, les dégats économiques et financiers seront gigantesques". Non, les dégâts économiques sont là de toute façon, c'est si les grandes banques parviennent à s'en sortir que les dégâts seront les plus graves, puisque cela voudra dire que la fraude paie.

 

 

Au contraire, forcer la faillite des planches pourries du secteur financier ne pourra que l'assainir. Si en plus les condamnations civiles sont accompagnées de sanction pénales retentissantes contre les perpétrateurs des fraudes les plus criantes, alors là... Nous pourrions rêver d'une reprise en "V" (sous réserve que les faillites soient "digérées" par les créanciers ent non par les contribuables, vieux débat ici...)

 

 

-----------

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire Vincent BENARD dimanche, 23 janvier 2011 12:15 Posté par Vincent BENARD

    @ Sacha:

    Le terme illégalité doit ici se comprendre au sens strict.

    Les saisies "totalement erronées", c'est à dire par exemple, avec erreur sur la maison, ou deux banques qui réclament la même saisie, sont "relativement" rares, mais 1% sur plusieurs millions font tout de même plusieurs milliers de litiges majeurs.

    Les saisies portant sur des balances contestées (parce que les banques ont facturé des frais de dossiers contestables) sont déjà plus importantes.

    Mais le reste des "90%" portent sur des saisies dont on peut supposer qu'elles sont "bonnes sur le fond", le propriétaire doit effectivement l'argent, la banque qui réclame est "sans doute" la bonne, mais ou la banque a, "pour se simplifier la vie", créé des faux documents au lieu de rechercher les vrais qu'elle n'avait pas correctement collectés au départ.

    dans tous les pays normalement constitués, même si vous êtes dans votre bon doit "présomptivement", vous êtes dans l'illégalité si vous fabriquez un faux pour l'établir.

  • Lien vers le commentaire sacha Pouget dimanche, 23 janvier 2011 10:36 Posté par sacha Pouget

    dans ce reportage, une avocate avance que 90 % des saisies sont illégales. Bon, okay: les Banques sont responsables de mauvaises pratiques.

    La question est de savoir combien d'expulsions, réellement, ont été faites alors que c'était illégale?